site sans réclame GNU/LinuxDebianÉcrireS'abonner

Installation GNU/Linux / Debian 4.0 Etch

Voyez aussi: Debian WheezyPilotesLogiciels

Cette page est la présentation de l'installation de Etch sans tenir compte de la version Sarge auparavant présente sur le disque. Elle fut suivie d'une réinstallation de la version (sans upgrade) de la version etchnhalf (Debian4.0r4), que l'on aurait pu appeler lenny moins le quart, sur un PC de table et un portable en septembre 2008, et d'une première installation sur un Mac G4, et en octobre sur un processeur amd64.

Toutes ces installations ayant été menées à bien, les notes personnelles ont été ramenées à une page. Notez bien que:

Update/upgrade?

Si Debian 3.1 Sarge est déjà installé, il est théoriquement possible de passer à Debian 4.0 Etch avec les commandes suivantes:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get update
suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get dist-upgrade

si les lignes du fichiers /etc/apt/sources.list contiennent stable depuis le 11 avril 2007, ou etch .

Attention: il semblerait que de nombreux changements entre les versions Sarge 3.1 et Etch 4.0 fassent qu'il est préférable de réinstaller le système à partir de zéro. Sauvegardez vos données, obligatoirement si elles ne se trouvent pas sur une partittion séparées de la la partition racine /, qui devra être formatée.

Récupérer une image

Quel que soit le processeur utilisé, l'adresse fixe où se trouve les données permettant d'installer Debian est http://cdimage.debian.org/debian-cd/current. Choisir alors son processeur (i386 pour les pentium et compatibles 32 bits, ia64 pour les Intel 64 bits, amd64 pour les processeurs AMD 64 bits, powerPC pour les MacIntosh de type G4.

Pour télécharger toute la version etch de Debian, il faudra télécharger le contenu de 3 DVD dans le répertoire iso-dvd, ou 21 CD du répertoire iso-cd. Au cas où l'interface graphique KDE ou Xfce est choisie, il faudra remplacer le premier CD debian-40r5-i386-CD-1.iso par debian-40r5-i386-kde-CD-1.iso ou debian-40r5-i386-CD-xfce-1.iso

Fort heureusement, d'autres possibilités existent: soit 1 DVD ou 5 CD pour l'upgrade à partir d'une version Etch antérieure, soit une fraction de CD pour une installation à partir d'Internet: netinstall, par un CD nommé dans ce cas http://cdimage.debian.org/debian-cd/current/i386/iso-cd/debian-40r5-i386-netinst.iso en novembre 2008.

On télécharge la version voulue (pour une installation sans une connexion rapide, les deux ou trois premiers CD devraient être nécessaires, ou le premier DVD). Il faut impérativement graver ces gros fichiers comme image ISO, et non comme fichier data (les applications de gravures permettent cette différence).

Rendre l'ordinateur bootable sur CD (dans le BIOS: appuyer sur la touche [Del] lors du boot). Frapper expert après les deux points puis [enter] (pour un portable avec écran 1280x854, il a fallu ajouter vga=771 pour que l'écran soit bien centré).

Installation à partir d'une clé USB

Les nouveaux BIOS permettent l'amorce à partir d'une clé USB (provisoirement sacrifiée) d'au minimum 256Mo, qui doit être préparée auparavant. Cette technique a été expérimentée avec succès pour l'installation amd64, d'autant plus qu'une installation disque en mode expert ne permettait pas la reconnaissance du CD (pourtant booté), malgré une recherche de périphériques par la création de descripteurs de type /dev/xxx.

Il faut récupérer http://http.us.debian.org/debian/dists/stable/main/installer-amd64/current/images/hd-media/boot.img.gz La clé branchée, on peut repérer son nom de périphérique lorsque son contenu s'affiche dans une fenêtre, ou regarder la fin du fichier obtenu avec la commande dmesg, par exemple (ne copiez pas l'exemple ci-dessous: ce sont vos paramètres qui importent):

sd 4:0:0:0: [sdb] Attached SCSI removable disk
sd 4:0:0:0: Attached scsi generic sg2 type 0

Avec une clé reconnue comme périphérique sdb, on décompresse le fichier boot.img.gz directement sur la clé USB avec

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] zcat boot.img.gz > /dev/sdb

On y copie une image ISO, par exemple debian-40r5-etchnhalf-amd64-netinst.iso pour un AMD 64 bits, qui sera utilisée lors de l'installation

Rendre l'ordinateur bootable sur Removable medias (pour accéder au BIOS: appuyer sur la touche [Del] lors du démarrage de l'ordinateur).

Lancement de l'installation

Afin de pouvoir suivre les notes qui suivent et paramétrer le système de façon consciente, choisir dans le menu advanced option / Graphical expert Install

La barre d'espace permettra de choisir, [tab] changer de bouton ou de champ, [enter] pour confirmer, mais vous pouvez également utiliser la souris.

Choose language

Choisir parmi les 61 langues proposées

Choisissez un pays: plusieurs pays sont proposés selon la langue préalablement choisie, mais il est possible d'en choisir un autre.

Paramètre régionaux: il est possible de choisir entre par exemple fr_FR, fr_FR.UTF-8 ou encore fr_FR@euro. UTF-8 devient la norme. Il est ensuite possible d'en rajouter d'autres: les lettres minuscules désignent la langue, et les deux majuscules le pays, par exemple be est le bélarusse, mais BE est la Belgique.

Paramètres linguistiques (à adapter selon votre localisation)

Choose a language: french
Choisir un pays: Belgique
Paramètres régionaux: fr_BE.UTF-8 devient la norme, mais cela peut être fr_BE.EUR

Clavier: type PC
Carte de Clavier: be2-latin1

Choisir la disposition du clavier

Clavier de type PC (connecteur AT ou PS/2)

Carte de clavier à utiliser: selon votre choix. Pour l'azerty, il en existe plusieurs.

Détecter et monter le CD

Le module USB-Storage a été proposé, qui permet de connecter une clé USB, un appareil photo en mode normal, ou un baladeur numérique en mode MS-DOS.

Charger les composantes d'installation

Parmi les composantes d'installation à charger, le seul qui semble vraiment nécesaire si vous n'y connaissez pas grand-chose est choose mirror.

Modules

Modules de noyaux relatif au matériel: tous acceptés
Service de carte PC (PCMCIA): refusé puisque le PC n'en possède pas.

Pour le Mac G4, l'étape ne semblait pas nécessaire.

Autres composants à charger (à adapter selon votre localisation)

Sélectionner Choose mirror avec la barre d'espace
Configurer le réseau: DHCP
Nom du système: remplacer ip-nnn-nn-nnn-nn par un nom de votre choix
Nom de domaine: idem
Choisir un protocole: http
Pays du miroir: cela ne doit pas nécessairement être votre pays
Miroir de l'archive Debian: il est possible de choisir ftp.us.debian.org
Mandataire (proxy): vide s'il s'agit d'un modem USB ou Ethernet

Détection du CD et chargement des composantes d'installation

Tout s'est fait de façon plus automatique que lors des installations précédentes. Le tic de demander trois fois s'il faut activer les service PCMCIA a été conservé.

Détecter le matériel réseau

Pas de choix; cela se fait tout seul, puisqu'on a demande le DHCP.

Configurer le réseau

Faut-il configurer le réseau avec DHCP?: oui, sauf si vous avez une adresse IP fixe.

Indiquer le nom du système: n'importe quel nom pour la machine, mais qui doit être unique si vous pensez faire un réseau d'ordinateur à votre maison.

Domaine: un nom qui sera commun à tous les ordinateurs de votre éventuel réseau

Partitionner les disques

Choisir l'option manuel
Partition 1 du premier disque:
  · fichiers d'échange swap
  fin de paramétrage de cette partition
Partition 2 du premier disque:
  fichiers journalisé ext3 - formater - point de montage: / (racine)
  fin de paramétrage de cette partition
Partition 3 du premier disque:
  fichiers journalisé ext3 - ne pas formater s'il s'agit d'une réinstallation et qu'il y a des données à conserver - point de montage: /home
  fin de paramétrage de cette partition
Tout en bas: Terminer le partitionnement
Confirmer les partitions à formater

Une bonne installation familiale avec bureautique, Internet, manipulation de sons, divers lecteurs de vidéos... ne devrait pas atteindre 5Go pour le système. Le choix du partitionnement automatique a réservé sur un Mac G4 7Go pour le système ("/"), 1 Mo pour l'amorçage ("/boot"), 650 Mo pour la partition swap et le reste des 40 Go pour l'espace utilisateur ("/home").

Choisir un miroir de l'archive Debian

Vous avez le choix entre les protocoles http ou ftp, les deux devraient fonctionner

Plusieurs pays sont proposés, vous pouvez choisr le plus proche de chez vous. Pour être à peu près sûr que le dépôt soit à jour, il vaut peut-être mieux choisir ftp.us.debian.org

Mandataire http si vous êtes derrière un proxy; ne rien mettre si vous avez un modem branché sur une ligne téléphonique.

Configurer l'horloge

Faut-il utiliser NTP pour régler l'horloge? il s'agit d'une mise à l'heure automatique par réseau.

Un serveur NTP est est proposé. Le système devine le fuseau horaire d'après le pays indiqué plus haut.

On peut choisir UTC (Universel Time, appelé à tort GMT), le système calculera l'heure locale.

Détecter les disques

Automatique: il n'y a rien à faire.

Partitionner les disques

Il est grandement conseillé, en cas de première installation d'un système GNU/Linux, de prévoir au moins trois partitions différentes: une pour la partition d'échange (swap: deux fois la mémoire vive de l'ordinateur), une pour le système (susceptible de devoir être réinstallé, et donc reformaté) et une pour les données (qui seront conservées d'une installation à l'autre). Ce sera expliqué en temps utiles.

ATTENTION: Si aucune partition n'existe, on peut choisir de laisser la machine proposer le partitionnement (sur Mac G4, 7Go ont été réservés pour le système) ou créer les partitions manuellement.

Comme il s'agit de l'installation sur un système vieux de plusieurs années, je préfère garder mes données sur les troisième et quatrième partitions.

partition 1: le swap (mémoire de travail pour soulager la mémoire RAM vive de l'ordinateur): 1 Go
partition 2: le système GNU/Linux, les applications, etc. se trouveront là (7 Go)
partition 3: le données de /home, qui doivent être conservées
partition 4: éventuellement pour d'autres données également à conserver

Se positionner sur la partition 2, et [enter]
Utiliser comme: [enter] et choisir système de fichier journalisé ext3
Formater la partition: [enter] pour formater
Point de montage: / pour désigner le système de fichier racine
Terminer avec Fin de paramétrage de cette partition

se position sur la partition 3, et enter
Utiliser comme: enter et choisir système de fichier journalisé ext3
Point de montage: /home
Terminer avec Fin de paramétrage de cette partition

se positionner sur la partition 3, et [enter]
Utiliser comme: [enter] et choisir système de fichier journalisé ext3
Point de montage: autre choix, et taper /data (non obligatoire)
Terminer avec Fin de paramétrage de cette partition

Terminer le partitionnement et appliquer les changements

Un récapitulatif de ce qui va être formaté est donné (dans notre cas: les deux premières partitions swap par principe et / par demande). C'est la dernière chance pour ne pas écraser des partitions.

Faut-il appliquer?... cocher oui et [enter]

Installer le système de base.

Automatique: il n'y a rien à faire.

Noyau

Noyau à installer: par exemple linux-image-2.6.24-etchnhalf-686 (686 pour pentium II et +, également valable pour AMD. acpid (gestion de l'énergie) semble avoir été installé d'office sur le portable.

Mots de passe

Activer shadow password qui code le mot de passe sur le système
Autoriser les connexions du superutilisateur 'root', il est indispensable de retenir le mot de passe
Créer au moins un compte utilisateur, retenir le mot de passe
Noyau à installer: 2.6.18-4-686 plutôt que -486 (on pourra ensuite changer pour Athlon avec -k7)

Créer les utilisateurs et les mots de passe

Faut-il activer les mots de passe cachés ("shadow password"): Conseillé

Faut-il autoriser les connexions du super-utilisateur? Conseillé

Mot de passe du super-utilisateur: à votre choix, faites bien attention de ne pas avoir activé les majuscules sans le savoir!

Faut-il créer un compte utilisateur maintenant? Conseillé

Nom complet du nouvel utilisateur

Identifiant du nouvel utilisateur: en général plus court, quelques lettres suffisent

Mot de passe du nouvel utilisateur: à votre choix.

Installation du système

Utiliser un miroir sur le réseau: recommence la procédure de choix (voir plus haut)
Préciser si on souhaite utiliser des logiciels non libres
Logiciels à installer:
  L'environnement graphique de bureau signifie GNOME. Pour KDE, DÉsélectionner
  Sélectionner Serveur d'impression
  Garder Système standard, éventuellement Ordinateur portable

Configuration de l'outil de gestion des paquet (APT)

Faut-il analyser un autre CD?: Non, puiqu'il s'agit d'une netinstall. Oui s'il s'agit d'une installation avec une suite de CD: les passer les uns après les autres dans le lecteur.

Faut-il utiliser un miroir sur le réseau? Oui, http ou ftp comme plus haut.

Souhaitez-vous utiliser des logiciels non libres? Oui

Service à utiliser

Cocher Mises à jour de sécurité ET parquets volatils.

Choisir et installer des logiciels

Souhaitez-vous participer à l'étude statistiques sur l'utilisation des paquets? selon votre humeur

Sélection des logiciels:
Environnement graphique de bureau: dépendra du premier CD utilisé: ...CD-1.ISO installe Gnome, ...kde-CD-1.SO KDE et ...xfce-CD1.ISO Xfce. En cas de netinstall, ce sera nécessairement Gnome. Pour KDE ou Xfce, ne pas cocher, il seront installés ensuite
Serveurs: vous pouvez négliger en cas de première installation, pour découvir GNU/Linux
Serveur d'impression: si vous pensez utiliser une imprimante
Ordinateur portable: selon la machine
Système standard: évidemment

Installer le programme de démarrage GRUB sur un disque dur

Une des dernières version etch (r4 ou r5?) propose Installer GRUB2? Non, on ne va pas chercher les misères avec un programme expérimental

Installer le programme de démarrage GRUB sur le secteur d'amorçage (boot-secteur)? Si seulement Linux: sans problème. Sinon, il faudra peut-être bricoler pour qu'il reconnaisse l'autre OS sur le disque

Mot de passe pour GRUB: peu utile pour un système à la maison.

Terminer l'installation

L'horloge est-elle à l'heure universelle (UTC)? Oui

Reboot

Il faut enlever le CD d'installation avant de rebooter le système.

Retirer le CD et reboot

login: root
Password:

Vous ne devriez pas déjà l'avoir oublié! Vous êtes alors en possession d'un système minimal, et il faudra encore installer quelques application et le système graphique si vous n'avez pas voulu de GNOME.

En cas d'installation par clé USB et de nécessité d'encore installer des applications, il faut réaliser une manip complémentaire, l'édition d'un fichier de configuration avec un éditeur en mode console: nano.

nano -w /etc/apt/sources.list

permet d'éditer le fichier qui contient les sources utilisées par l'installateur d'application. Après avoir frappé un a, il sera possible d'effacer ou de poser un # devant la ligne qui commence par

# deb cdrom:[Debian GNU/Linux 4.0 r4 _Etch_ - NetInstall amd64...

parce que le système pense que vous disposez du CD et l'exige avant chaque installation de logiciel, alors qu'il est sous forme d'image sur votre clé USB et donc inaccessible.

Une fois la ligne "commentée" (précédée d'un #) ou effacée, on appuie sur [ctrl]-[x] pour permettre la sauvegarde du fichier: répondre y puis [enter].

3. Installations complémentaires

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install mc

mc permet l'édition de fichiers, la création de répertoires, la copie et le déplacement de fichiers, l'extraction d'archives avec flèches, [enter] ou touches de fonction, et même un transfert de fichier (s/ftp). Ce clone de Norton Commander est utilisable en mode superutilisateur pour l'édition des fichiers du système. Les installations ultérieures dépendent de la configuration du fichier /etc/apt/sources.list. Je conseille fortement:

# un dièse en début de ligne annule celle-ci, ce qui est utile pour les commentaires,
# et permet la désactivation de commandes ou de paramètres de configuration:

deb http://security.debian.org/ etch/updates main contrib
deb http://ftp.debian.org/pub/debian etch main non-free contrib

Pour que les changements de /etc/apt/sources.list soient pris en compte:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get update

Pour ensuite télécharger les dernières versions des logiciels déjà installés:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get upgrade

Suite de l'installation

Sans système graphique, il faut un éditeur console pour éditer certains fihcier de configuration. L'antique vim est déjà installé sur le système, mais mc (midnight commander) est bien plus intuitif.

Avec suEn mode super-utilisateur: su [Enter] mc par exemple, configurer le fichier /etc/apt/sources.list:

# un dièse en début de ligne annule celle-ci, ce qui est utile pour les commentaires,
# la désactivation de commandes ou de paramètres de configuration:

#deb cdrom:[Debian GNU/Linux 4.1 r5 _Etch_ - Official i386 Binary-2 (20050607)]/ unstable contrib main
#deb cdrom:[Debian GNU/Linux 4.1 r5 _Etch_ - Official i386 Binary-1 (20050607)]/ unstable contrib main

deb http://security.debian.org/ stable/updates main contrib
deb http://ftp2.fr.debian.org/pub/debian sarge main non-free contrib
deb http://ftp2.fr.debian.org/pub/debian sarge main non-free contrib

Pour que les changements de sources.list soient pris en compte:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get update

Pour ensuite télécharger les dernières versions des logiciels déjà installés:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get upgrade

Suite de l'installation

Quelques logiciels en mode console sont intéressants à installer avant l'interface graphique.

Si aucune interface graphique n'a été choisie lors de l'installation, il faudra peut-être d'installer KDE.