site sans réclame ParanormalCont@ctS'abonner

Quel est le sens d'une (série de) coïncidence(s)?

© www.jchr.be, 2002 SABAM

V

OICI mes commentaires au sujet d'un texte (intégral, en gras) qui circule sur le net. Sous réserve, évidemment, que les données du texte soient correctes: voir l'article sur Wikipedia! Mes données viennent du Petit Robert II.

Abraham Lincoln fut élu au Congrès en 1846 et élu Président en 1860.
John Fitzgerald Kennedy fut élu au Congrès en 1946 et élu Président en 1960.
Kennedy était Démocrate, préféré sur le fil à Lyndon Johnson. Lincoln par contre était Républicain, élu à la faveur d'une opposition entre Démocrates. D'autre part, Lincoln est né en 1809 et fut assassiné en 1865, alors que Kennedy est né en 1917 et fut assassiné en 1963 : à ce niveau, à mon avis le plus important, rien ne correspond.
Les deux présidents luttaient pour les droits civils.
Mais Lincoln se battit contre les Indiens en 1832, sa position anti-esclavagiste ne devint notoire qu'en 1854 et il ne prononça ses mesures d'abolition de l'esclavage qu'en 1863, surtout pour préserver l'Union. Quant à Kennedy, on se souvient surtout de la Baie des Cochons et du Viet-Nam...
Les deux présidents avaient un nom de 7 lettres.
Mais leurs noms complets avaient respectivement 14 et 21 lettres (tous deux divisibles par 7, concédons-le).
Les deux présidents furent assassinés
 - en présence de leur femme
 - par un sudiste
 - d'une balle à la tête
 - un vendredi
Rien que de très normal lorsqu'on est assassiné en public, sauf peut-être le jour. Mais on aurait tout aussi bien pu regarder l'heure de l'assassinat, le nombre de minutes à partir du commencement des festivités...
Leurs deux épouses ont perdu des enfants alors qu'elles vivaient à la Maison Blanche.
À quel âge? Mort-nés? Fausses couches? Chacune plusieurs enfants? C'est bien sybillin...
Lincoln fut tué dans un théâtre appelé «Kennedy».
Kennedy fut tué dans une voiture appelée «Lincoln».
On ne compare pas les mêmes choses. La ressemblance réside aussi dans le fait que l'on utilise la préposition «dans». Mais Kennedy était plutôt debout «sur» (et peut-être Lincoln était-il aussi debout «sur» une tribune).
La secrétaire de Lincoln lui avait dit de ne pas aller au théâtre
La secrétaire de Kennedy lui avait dit de ne pas aller à Dallas
C'est malheureusement le genre de confidence qu'on ne récolte en général qu'après le drame.
La secrétaire de Lincoln s'appelait Kennedy.
La secrétaire de Kennedy s'appelait Lincoln.
Il serait bon de donner le prénom de ces personnes, qu'on puisse vérifier.
Andrew Johnson, qui succéda à Lincoln, était né en 1808.
Lyndon Johnson, qui succéda à Kennedy, était né en 1908.
Mais Andrew, décédé en 1875, avait été gouverneur démocrate rallié aux républicains et à Lincoln, tandis que Lyndon, décédé en 1973, ne fut jamais gouverneur.
Les deux successeurs:
- étaient sudistes
- s'appelaient tous les deux Johnson
- sont morts 10 ans après leur prédécesseur
- ont chacun un nom de 13 lettres
Peut-on encore appeler «sudiste» un homme politique né en 1908? Aujourd'hui, un Américain dirait tout aussi bien que Lyndon est de l'Ouest (Texas) tandis qu'Andrew est de la côte Est (Caroline du Sud). Toujours est-il qu'Andrew Johnson était contre l'égalité politique des noirs, tandis que Lyndon Johnson fit accepter à l'administration républicaine des réformes sociales, dont l'intégration raciale. D'autre part, Le deuxième prénom de Lyndon a judicieusement été oublié : il s'appelait Lyndon Baines Johnson, comptant ainsi 19 lettres.
John Wilkes Booth, qui assassina Lincoln, était né en 1839.
Lee Harvey Oswald, qui assassina Kennedy, était né en 1939.
Est-on vraiment sûr qu'Oswald est l'assassin de Kennedy? N'oublions pas qu'il fut lui-même assassiné (entre les mains de la police!) quelques heures après son arrestation, et cela a fait couler assez d'encre sur les doutes que l'on peut nourrir sur sa réelle culpabilité.
Les deux assassins :
- sont connus par leurs 3 noms
- ont un nom comportant chacun 15 lettres
- furent assassinés avant leur procès
On entend parfois Lee Oswald, mais ici le deuxième prénom est nécessaire. Remarquons qu'ici, contrairement au début du texte, on s'intéresse au nom entier : Booth seul ne ferait que cinq lettres, Oswald six!
Un coup de pouce à nos croyants : plus encore que décéder avant le procès, les deux assassins ont eu l'élégance de mourir l'année même de l'assassinat. Enfin, oublié par notre archiviste : le fondateur et premier Général de l'Armée du Salut s'appelle William Booth (1829-1912), tandis que le roi Saint Oswald (602-642), à la tête de son armée, battit les Gallois et leur a imposé le christianisme, religion du Salut). C'est un peu tiré par les cheveux, mais cela montre qu'il y a toujours moyen de trouver des coïncidences.
Booth s'échappa d'un théâtre et fut retrouvé dans un entrepôt
Oswald s'échappa d'un entrepôt et fut retrouvé dans un théâtre
C'est bien possible, après tout. A l'heure où les théâtres sont ouverts, les entrepôts sont les meilleurs endroits pour se cacher, la réciproque étant également vraie.
Et la «cerise sur le gâteau» :
La semaine précédent sa mort, Lincoln était à Monroe (Maryland)
La semaine précédent sa mort, Kennedy était à Monroe (Marilyn)...
Voilà donc la technique du chausse-pied, qui permet de s'en tirer avec une approximation langagière. «Être à...» n'a pas le même sens selon qu'il s'agit d'une ville ou d'une femme.
D'autre part, Marilyn Monroe (13 lettres) était un pseudonyme (elle s'appelait Norma Jean Mortenson –18 lettres –, puis Baker – 14), et Le grand atlas du monde renseigne au moins huit villes de moyenne importance aux États-Unis du nom de Monroe. On sait que ça voyage, un président des Etats-Unis, et c'est durant ces voyages qu'il est probablement le plus facile d'en assassiner.
Et pourquoi le Président (1817-1825) James Monroe (1758-1831) n'a-t-il pas sa place dans ce système de coïncidences?

Discussion

S'il s'agit plus que de simples coïncidences, quel est le sens des liens entre les deux présidents assassinés? Y a-t-il une force nécessaire? Une conscience cosmique qui tiendrait compte des révolutions terrestres autour du soleil (et peut les compter jusqu'à 100?), qui s'intéresse au nombre des lettres des noms? Il semblerait parfois qu'il s'agit plus d'un exercice de comptabilité que d'une véritable spiritualité, mais peut-être est-ce beaucoup idéaliser la spiritualité?

La forme prévaut souvent sur le fond. Il est étonnant que des personnes se disant mystiques (j'en connais) accordent une quelconque importance à ces coïncidences, ce qui n'est finalement qu'un exercice purement «mental», comme ils disent.


Une expérience

Voici un extrait du livre de Jean-Pierre Adam, Le passé recomposé, tel que repris à la page 24 du Science&Vie 855. Le magazine y explique que l'archéologue et architecte a pris les mensurations de la guérite d'une marchande de billets de loterie de l'avenue de Wagram, à Paris,

«dont les dimensions, savamment introduites dans un ordinateur perfectionné, nous ont fourni de stupéfiantes révélations, insoupçonnables pour un non-initié... Nous vous les livrons dans leur brutale nudité:

Pourquoi diable une humble et anonyme marchande de billets de loterie détient-elle de semblables et si formidables secrets?».

Umberto Eco a repris la relation de cette expérience dans Le Pendule de Foucault. Tout le monde peut la tenter : il suffit d'un peu d'imagination et de culture scientifique superficielle, en s'aidant éventuellement du Petit Robert II pour les coïncidences historiques.


Bibliographie