site sans réclame ParanormalCont@ctS'abonner

Enfin le village global!

...mais il est limité à 100 personnes

V

OICI un mail reçu le 16 mars 2001. Le texte initial (probablement d'origine nord américaine) est reproduit en gras, accompagné de mes commentaires.

Par www.jchr.be © 2002 SABAM

«Salut cher ami(e), famille ou camarades voici un petit mail qui fait réfléchir, bonne lecture et A+»
Si on pouvait réduire la population du monde en un village de 100 personnes tout en maintenant les proportions de tous les peuples existant sur la terre, ce village serait ainsi composé:
  - 57 asiatiques
  - 21 européens
  - 14 américains (Nord, Centre et Sud)
  - 8 africains
Il y a un problème «de taille» à ce genre de réduction: un pour cent d'exclus de 100 serait socialement mort, alors que 1% de 6 milliards fait une population d'à peu près la France, ou le Royaume-Uni. Une population de huit africains ne pourraient certainement pas survivre: y aurait-il seulement parmi ces huit personnes un couple en âge de procréer, sans compter les problèmes de consanguinité à la deuxième génération? C'est un pari risqué de réduire l'échelle de façon si drastique.
Il y aurait:
  - 52 femmes et 48 hommes
  - 30 blancs et 70 non blancs
  - 30 chrétiens et 70 non chrétiens
  - 89 hétérosexuels et 11 homosexuels
On devine sans peine l'origine du rédacteur ou de la rédactrice du texte: séparer en blancs et non-blancs, chrétiens et non-chrétiens, hétérosexuels et homosexuels est bien une problématique d'occidental chrétien blanc. Pourquoi pas diviser le monde en musulmans et non musulmans, noirs et non noirs, brahmanes et non-brahmanes, Dangaleat et non Dangaleat?
D'un autre côté, il n'y aurait pas plus d'un milliard deux cents mille chrétiens au monde (soit 20%); le pourcentage d'homosexuels semble fortement exagéré: il s'agit de chiffres qui ont été cités pour le monde occidental dans les années 70, rien ne dit que le pourcentage est uniforme dans le monde.
6 personnes posséderaient 59% de la richesse totale et tous les 6 seraient originaires des USA.
Non: les USA (274 millions) et les canadiens (30 millions) ne totalisent que 5% des 6 milliards d'êtres humains sur la terre. Ces deux pays d'Amérique du Nord sont donc surestimés dans le calcul. Cette réduction en arrive donc à la conclusion qu'il n'y a pas de pauvres aux USA, et qu'il n'y a pas de riches ailleurs...
80 vivraient dans des mauvaises maisons
Quelle est la définition de la mauvaise maison? Celle qui ne ressemble pas à la maison occidentale?
70 seraient analphabètes
Pour information, voici les chiffres donnés par l'UNESCO sur la capacité à lire des citoyens de par le monde. On peut imaginer que l'institution ou les pays ont avantage à forcer un peu les chiffres. Néanmoins:
Estimated adult literacy rates 1995
WORLD TOTAL 72,2 %
More developed regions
and countries in transition
98,1 %
Less developed regions 63,4 %
  Sub-Saharan Africa
  Arab States
  Latin America/Caribbean
  Eastern Asia/Oceania
    of which: China
  Southern Asia
    of which: India
50,1 %
45,9 %
86,4 %
77,3 %
73,7 %
41,0 %
42,5 %
Least developed countries 38,0 %
Source: http://www.unesco.org/education/information/wer/htmlENG/tablesmenu.htm
50 souffriraient de malnutrition.
Comme la majorité des occidentaux qui se nourrissent très mal, quoique dans l'autre sens!
1 serait en train de mourir, 1 serait en train de naître
Faire naître et mourir le même nombre d'individus (1 par an dans le texte) est absurde puisque le monde est en croissance, c'est donc qu'il naît plus de monde qu'il n'en meurt.
Voyons ce que cela donne avec les taux officiels. Comme le taux de mortalité mondiale est de 9 pour mille, cela veut dire qu'il y aurait un peu moins d'un mort pour cent personnes par année; un taux de natalité mondial de 23 pour mille, signifie plus de deux naissances dans le même temps. Puisqu'en tout temps, on assisterait à une mort et à une naissance, un accouchement durerait à peu près 5 mois tandis que l'agonie un peu plus d'un an!
(Source des taux de mortalité et natalité: http://www.ined.fr/population-en-chiffres/monde/index.html)
1 posséderait un ordinateur
Un seul pour les 6 (ou plutôt 5) riches américains? Ils vont s'entretuer, ou apprendre à partager!
1 (oui, un seulement) aurait un diplôme universitaire
Ça doit être un Master à Harvard. Un Asiatique, un Africain, un Européen, ou un des 5 ou 6 riches Américains?
Si on considère le monde de cette manière, le besoin d'accepter et de comprendre devient évident.
De comprendre, certainement pas: cette comptabilité absurde ne fait qu'embrouiller les choses. Accepter au sens absolu semble plus religieux que philosophique.
Prenez en considération aussi ceci: si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.
Il meurt 9 millièmes de 6 milliards d'individus par an, soit 54 millions d'individus. Cela fait bien un million par semaine. Si l'on veut vraiment se donner mauvaise conscience de vivre, on peut dire que ces 54 millions de décès par an donnent 102 morts par minute, soit près de deux par seconde.
On admet volontiers que la santé est un état d'équilibre (définition de l'Organisation Mondiale de la Santé), mais parler de «plus de santé que de maladie» laisse poindre qu'au mieux, on est toujours un malade en sursis. C'est à peu près ce que disait le Docteur Knock en 1923: «Toute personne bien portante est un malade qui s'ignore» (Jules Romain)!
On ne meurt cependant pas seulement de maladie mais aussi de vieillesse. Et l'on meurt également de guerre, d'accident de travail, d'insalubrité, de négligence d'autrui (causes sociales). Certainement des causes qu'il nous faudra également «accepter»...
Si vous n'avez jamais été dans le danger d'une bataille, la solitude de l'emprisonnement, l'agonie de la torture, l'étau de la faim, vous êtes mieux que 500 millions de personnes.
Je trouverai toujours plus malchanceux que moi. Est-ce que cela doit me suffire pour «accepter» et «comprendre»?
Si vous pouvez aller à l'église sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.
... mais l'auteur oublie que la liberté de ne pas croire se paie également.
Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.
Ce qui veut dire que les 4,5 milliards d'humains des pays non-occidentaux vivent nécessairement sans confort, sans toit et sans nourriture suffisante? Tant de misérabilisme est assez insultant pour les «pas-nous».
Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boîte, vous faite partiedu 8% les plus privilégiés du monde.
92% de la population n'auraient même pas de menue monnaie... Cela laisse rêveur. Et c'est donc être privilégié que de faire partie de ce monde capitaliste?
Si vos parents sont encore vivants et toujours mariés, vous êtes des personnes réellement rares.
Le misérabilisme se fait moral, à présent. Il vaut quand même mieux avoir ses parents divorcés mais vivants que mort et mariés. Et la rareté n'est pas un critère de bonheur.
Si vous lisez ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction, parce que quelqu'un a pensé à vous et parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.
Cela veut donc dire qu'il faut avoir Internet pour être sûr que quelqu'un pense à nous, et donc -être heureux. Même si dans notre société occidentale c'est quasi indispensable, voilà un occidentalo-centrisme, un manque de relativisme qui surprend par rapport au début du message.
Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent. Aime comme si personne ne t'avait jamais fait souffrir.
Pourquoi faut-il travailler, alors? «Il faut pardonner», alors? Quel est le lien avec les considérations précédentes?
Danse comme si personne ne te regardait. Chante comme si personne ne t'écoutait.
Après deux conseils stoïciens, deux suggestions frisant l'autisme.
Vis comme si le paradis était sur terre.
Après un texte qui n'arrête pas d'expliquer que la majorité des gens meurt de faim sur terre, voilà qui peut apparaître un peu cynique de la part d'un occidental gavé.
Envoie ce message à tes amis.
...comme si personne ne le recevait?
Si tu ne l'envoies pas il ne se passe rien du tout. Si tu l'envoies quelqu'un peut juste sourire en le lisant.
Le petit chantage de ce genre de «letter chain» est différent: ne fais pas cela pour toi, mais pour les autres.
Bonne journée.
Tu parles, j'ai perdu ma soirée à te répondre. Mais tu as raison, ce mail m'a fait réfléchir.

Est-il utile de conclure?

A première vue, il s'agit de considérations humanitaires plutôt qu'humanistes, mais surtout occidentalo-centristes, et qui s'avèrent assez vite empreintes de culpabilité. Pour nous prêcher ensuite une morale stoïcienne, prônant la compréhension et l'acceptation.

Le plus étonnant, c'est que ce discours philosophique passe par une mise en chiffres (désir d'objectivité?), mais ces chiffres se sont révélés le plus souvent imprécis, voire fantaisistes.