jchr.be

Pécéphilie

Page d'accueil

Refuser les manipulations
Les mots de passe

Les courriels acceptables
Les courriels indésirables
Les courriels dangereux

Les navigateurs Internet
Le filtrage de contenu
Le contrôle parental

Virus et logiciels espions
Les pare-feu (firewall)

Quelques définitions
Index de mots-clés

Contact  -  S'abonner
©2012 BxLUG - jchr.be

Le courrier électronique (courriel, e-mail)

Il existe quelques règles pour une bonne utilisation du courriel (courrier électronique).

Rester courtois

Derrière leur écran, certaines personnes éprouvent un sentiment d'impunité ou oublient tout simplement qu'elles parlent à d'autres personnes. Et même animées des meilleurs sentiments, elles oublient que l'on n'écrit pas toujours comme on parle. De là peuvent naître des quiproquos, et il n'est pas rare de voir le ton monter. La meilleure manière de réagir à un propos qui semble déplacé est de bien le relire pour s'assurer qu'on ne l'interprète pas dans un mauvais sens, avant toute demande d'éclaicissement.

L'ironie, le second degré ou l'humour ne passent pas toujours bien dans un mail, du fait que l'on n'écrit pas vraiment comme on parle. Pour montrer que ce que l'on dit doit être pris avec légèreté, il est possible d'utiliser un smiley (binette ou émoticon), qui se «lit» en penchant la tête à gauche ;-) :) ou éventuellement :-( Les programmes de mail les reconnaissent souvent et peuvent les interpréter graphiquement.

Néanmoins, il ne faut pas abuser de familiarités avec des personnes qu'on ne connaît pas: tout le monde n'utilise pas Internet pour se divertir ou se défouler.

Ne pas abuser des majuscules

UN TEXTE EN MAJUSCULES N'EST PAS PLUS LISIBLE, et donne en plus l'impression de crier. Une autre raison de ne pas les utiliser est que les majuscules sont souvent utilisées par les publicités (spam) et sont donc souvent arrêtés par le filtres de courriels indésirables.

Tenir compte du poids des fichiers joints

Joindre un fichier à un mail n'est pas sans implications conséquentes. Un fichier à une certaine taille. Or

D'un point de vue «conceptuel», il est plus correct d'échanger des liens URL vers des pages web ou de fichiers (HTTP ou FTP), que les fichiers eux-mêmes, lorsqu'il s'agit par exemple de vidéos «funs» trouvées sur le web... Pensez éventuellement à en parler avec le destinataire.

Éviter d'utiliser le HTML

Le HTML est la technique d'Internet permettant l'inclusion d'images, de couleurs, de gros titres... Parmi les raisons pour lesquelles il ne faudrait jamais utiliser le HTML dans un courrier électronique:

<!DOCTYPE HTML>
<html>
<head>
 <meta content="text/html;charset=ISO-8859-1" http-equiv="Content-Type">
 <title></title>
</head>
<body bgcolor="#ffffff" text="#000000">
<h3>Chers amis,</h3>
<br>
J'ai d&eacute;couvert une fonctionnalit&eacute; g&eacute;niale dans mon
programme de mail: les titres et les images de fond.
<span class="moz-smiley-s11"><span> 8-) </span>
</span><br>
<br>

Notez qu'il est possible d'indiquer un enrichissement par l'utilisation d'astérisques (*gras*), de barres de division (/italique/) ou de tirets bas (_souligné_).

Les copies «carbones»

Il est préférable de ne jamais utiliser CC (Copie Carbone) lors d'un envoi à plusieurs personnes: vos destinataires ne désirent peut-être pas que leur adresse se disperse dans la nature et aille gonfler d'autres carnets d'adresses, voire des listes de publicitaires.

En utilisant CCI (Copie Carbone Invisible, ou BCC, Blind Carbon Copy), le serveur de mail (votre fournisseur d'accès, votre portail favori, votre université...) envoie le mail à tout le monde, mais le plus souvent sans donner la liste des destinataires à qui que ce soit.

Il peut être néanmoins utile d'utiliser des envois collectifs en CC lorsqu'on désire organiser une liste de discussion. Il suffit alors que chacun réponde par le bouton Répondre à tous (Reply to all).