jchr.be

Pécéphilie

Page d'accueil

Refuser les manipulations
Les mots de passe

Les courriels acceptables
Les courriels indésirables
Les courriels dangereux

Les navigateurs Internet
Le filtrage de contenu
Le contrôle parental

Virus et logiciels espions
Les pare-feu (firewall)

Quelques définitions
Index de mots-clés

Contact  -  S'abonner
©2012 BxLUG - jchr.be

Tout le monde se laisse manipuler...

Les escrocs vous manipulent le plus souvent par le biais de vos sentiments. Les anglo-saxons appellent cela le «social engineering».

Vos désirs de gain

Vous recevez d'un héritier un courriel vous demandant de l'aide pour faire sortir plusieurs millions de dollars d'un pays africain, avec pour récompense 10% du montant. Comment résister à cette offre? Il est probable qu'on vous demande d'ouvrir un compte en banque, qu'on vous demande de menu frais – mais rien en comparaison de votre futur gain! Cela s'appelle la technique du «pied dans la porte» qui vous empêche de la refermer. Lorsque, petite somme après petite somme, vous aurez dépensé quelques dizaines d'euros, vous serez prêts à investir ne pas tout perdre – «pour se refaire», disent les perdants à la roulette.

Vous recevez un courriel que vous renvoyez à huit adresses, ce qui vous permettra de recevoir un smartphone. Cela ne vous aura rien coûté, mais vous enrichissez ainsi le carnet d'adresses des envoyeurs de pub non sollicitée. Vos amis, submergés de pourriels, espèrent certainement ne pas être parmi ces correspondants.

Votre curiosité

Vous trouvez un CD (ou une clé USB) portant la mention Service du personnel - confidentiel. Vous ne pouvez résister à ouvrir un des fichiers que le media contient. Le fichier .doc est en fait une application qui vous demande votre mot de passe ou s'installe sur votre disque dur, avec toutes les conséquences si l'ordinateur est en réseau, ce qui est très probable.

Votre naïveté

Vous recevez un mail de votre banque ou d'un célèbre site d'achat en ligne qui restructure sa base de donnée et vous demande vos mots de passe et numéros de cartes bancaire. N'en faite surtout rien: il s'agit d'escrocs qui tentent de vous voler vos données. C'est la technique du phishing (de «fishing», pêche) pour s'approprier vos données sensibles.

Un organisme sérieux devrait normalement vous proposer un certificat de garantie, encore faut-il savoir qu'en faire. Mais sachez que votre banque ou organisme de paiement par Internet ne vous demandera jamais votre numéro d'identification et votre mot de passe pour le «confirmer».

Votre méfiance

Vous recevez un courriel d'alerte concernant un virus informatique, vous enjoignant de réagir pour sécuriser votre ordinateur. N'agissez jamais automatiquement! Une adresse précise (autre que le trop vague http://www.microsoft.com) est-elle jointe au courriel?

Le mail le plus machiavélique recommandait d'effacer au plus vite un dangereux virus, qui était en fait un fichier indispensable au lancement de Windows. En croyant éliminer un virus, combien de naïfs ont-ils eux-mêmes saboté leur système informatique?

Votre compassion

Vous recevez un courriel à renvoyer pour que Brian puissent bénéficier d'une opération chirurgicale que ses parent ne peuvent lui payer. Mais croire qu'à chaque mail retransmis, les fournisseurs d'accès vont verser un centime pour ce beau grand projet est d'une grande méconnaissance du fonctionnement d'Internet. Premièrement parce qu'il y a des centaines de milliers de fournisseurs et qu'il ne se sont probablement pas mis d'accord, et deuxièmement parce qu'il n'y a pas d'organisme qui centralise ce genre de transaction.

Ce mail était un hoax. S'il ne servait pas à récupérer des adresses pour le spam, on peut se poser le pourquoi et le comment de la genèse de ce genre de chaîne de solidarité bidon. Il s'agit parfois de cas réels, mais résolus depuis quelques années et qui se réveillent à intervalles réguliers.

Les seules vraies chaînes de solidarité doit comporter un lien vers le site originel. L'information, ou son actualité, est alors vérifiable.