Exemples de réclames retorses

La Poste - «Le Peuple»

La réclame douteuse de Test-Achat

Malgré un courrier répété la prévenant qu'elle encombrait ma boîte aux lettres, perdait son argent et gaspillait les ressources naturelles, Test-Achat, revue de défense des consommateurs s'évertue à essayer de me vendre sa littérature. Et de quelle manière!

Je reçois une invitation personnalisée à ouvrir sans tarder et voir comment recevoir gratuitement un appareil numérique.

Les cadeaux

Vous vous souvenez des envois publicitaires «Vous avez déjà gagné une voiture». Moins de fanfare dans le cas de cette réclame. Il semble clair que l'on reçoit un appareil numérique (plus un «astucieux» téléphone-radio si l'on répond vite) rien qu'en acceptant deux revues pour une période de deux mois. Mais cela implique également de laisser une domiciliation bancaire pour l'abonnement, même s'il est indiqué que cette domiciliation peut-être révoquée à tout moment (le prix étant donné pour un mois, le prélèvement semble être mensuel, mais ce n'est pas clairement précisé).

Cette réclame concerne aussi l'appareil photographique qu'il est possible d'acheter seul pour 6,88 EUR et un chèque barré de 10 EUR pour un appareil sans marque de 1,3 Mégapixel (1280X960) et 8 mégas de SDRAM.

Personnalisation

Monsieur Bocquet, le Directeur du Service Relations Consommateurs (un autre gargarisme pour réclame), s'est «permis de [me] contacter», personnellement (il me rappellera une dizaine de fois mon nom), il a «fait émettre pour [moi] des cartes personnelles d'accès», «pourquoi pas vous, Monsieur Untel».

Effectivement, s'ils sont «près de 300.000 qui se félicitent d'avoir opté pour Test-Achat»... pourquoi pas moi? Argument grégaire, ça. À appliquer un peu partout pour se convaincre de sa pertinence.

L'urgence

«Je me suis permis de vous contacter en urgence», «il vous reste très peu de temps», «bientôt il sera trop tard», «Hâtez-vous», «Dépêchez-vous!».

Il ne tiendrait pourtant qu'au Directeur du Service Relations Consommateur de laisser un peu plus de temps... À moins que Monsieur Bocquet préfère mettre la pression, pour que l'on perde moins de temps à réfléchir...

Les redondances

Cette réclame en cinq feuillets ne craint pas la redondance: «Carte d'accès 2 mois gratuits pour Monsieur Untel» sur fond bleu, à côté d'un cadre reprenant «Vos deux mois d'essai gratuits» sur fond rouge, quelquefois qu'on n'aurait pas compris.

Des courriers (pour) débiles m'arrivent parfois, mais jamais il n'est aussi caricatural que celui de Test-Achat. Comment un organisme de défense des consommateurs peut-il s'abaisser à ce point pour raccoler ses clients? C'est peut-être un grand mystère, mais surtout un grand incitant à ne pas lui faire confiance.

«Dernier rappel» pue et ment

En attendant que le magazine de défense des consommateurs Test-Achat se ressaisisse, il est toujours possible de manifester son désaccord en renvoyant l'enveloppe «Port payé par le destinataire» sans rien signer, leur écrire ne servant manifestement à rien.

La Poste vous cible

Fin 2005, l'entreprise Poste s'est fendue d'une campagne publicitaire baptisée «enquête nationale», dont «le but est de faire en sorte que le courrier que vous recevez corresponde à vos souhaits». Cette belle promesse est en fait limitée à la publicité qu'on reçoit, et non aux factures et autres tracasseries habituelles par voie postale.

En fait, cette campagne sert surtout à mieux cibler la réclame que vous voudrez bien recevoir, à travers environ 170 catégories de «produits», suivi de demande d'informations concernant les voyages, les manières de se déplacer, les habitudes de consommation, Internet, les médias, le logement (si l'on est propriétaire...), le revenu mensuel net... À ce formulaire est adjoint une feuille séparée où le consommateur a le loisir d'indiquer plus de 150 marques achetées.

L'entreprise étant une Société Anonyme de droit public, son «enquête nationale» aura probablement donné confiance aux naïfs qui auront renvoyé le formulaire de neuf pages (avec leurs coordonnées précises, données et comportements intimes). Tout cela pour permettre aux publicitaires d'avoir un public «ciblé» comme il ne l'aura jamais été.

Si l'on comprend que les Trois Suisses et le Reader's Digest (parmi une vingtaine d'annonceurs), n'ont pas raté l'occasion de faire la promotion de leurs catalogues, on se posera davantage de questions sur l'opportunité de cette publicité de la part d'Amnesty International et SOS-Faim.

Le Peuple de Maurice Modricamen

Réception du mail suivant:

Message du 28/10/13 08:19
De : "LE PEUPLE"

A : xxxxxxx@xxxxxx.xx
Objet : Confirmation de votre abonnement à LE PEUPLE

Bonjour !

Félicitations ! Vous êtes abonné(e) à notre site.
Vous devez cependant activer votre abonnement au journal
Le PEUPLE en cliquant sur le lien ci-dessous :

Cliquez ici pour confirmer votre abonnement. (
http://www.lepeuple.be/?wysija-page=1&controller=confirm&wysija-key=1884983a43b233c42&action=subscribe&wysijap=subscriptions&wysiconf=Wd8923oNT)

Merci,

L'équipe !

Quelqu'un d'un peu distrait cliquera sur le lien... Surtout quand il s'agit d'un enfant de 13 ans qui n'a certainement pas sollicité un tel abonnement! Publicité stupide, à la limite de l'honnêteté, qui étonne de la part de l'organe de Maurice Modricamen si prompt à défendre de petits actionnaires.