site sans réclame LangageCont@ctS'abonner

Tics toc et autres cuistreries

C

ette page respecte trois libertés qui semblent aujourd'hui fondamentales: on a le droit de penser ce qu'on veut; on a le droit de dire librement ce qu'on pense; on a le droit de montrer qu'on ne pense pas grand-chose. Ces trois libertés valent pour tous (8:)

Antéposition de l'épithète
Allopathie / Homéopathie
Au jour d'aujourd'hui
Au temps pour moi!
Capital-n'importe quoi
Chemin de vie
Commémoration d'anniversaire
Euroland
En tout état de cause
Entre guillemets
Force est de constater
Fausse rumeur

Il faut laisser du temps au temps
Jugement de Salomon
Mérite d'exister
Not in my backyard
Panacée universelle
Perdurer encore
Résilience
Révolution copernicienne
Rien ne sera plus jamais comme avant
Souci
Victimes en état de choc
Voire même

Allopathie / Homéopathie

Curieuse manière de mettre sur un même pied une pratique qui a décidé qu'elle ne serait pas testable et la médecine académique, d'autant plus critiquée qu'elle devient efficace... Sur un même pied? Pas du tout: «allopathie» est le terme imposé par les homéopathes. Un beau tour de force de la part d'une patamédecine.

Antéposition de l'épithète

On a pu lire dans le Monde du 10 octobre 2001, p4, que le karaté était une «martiale et japonaise spécialité». Nul doute que ce «parler à l'envers» comme disait Obélix1, nous vient de l'anglo-américain, mais il est étonnant de l'entendre également chez un écolier lyonnais qui parlait de ses «préférées vacances» ou de son «rouge cartable». Rassurons les Wallons: dans leur  patois   dialecte  belle langue, c'est tout à fait normal.

1. René Goscinny et Albert Uderzo, «Obélix chez les Bretons», Dargaud, 1966

Au jour d'aujourd'hui

Hui désignant «ce jour-ci» (latin hodie), aujourd'hui signifie déjà «le jour de ce jour-ci». Au jour d'aujourd'hui est donc un fieffé pléonasme.

Au temps pour moi!

L'origine de la graphie «Au temps pour moi» viendrait de la demande d'un instructeur militaire de reprendre «au temps» parce qu'il s'est lui-même trompé 1. L'expression «Autant pour les crosses» serait attestée dans l'armée, mais il reste à expliquer pourquoi l'on passe de l'arme à la personne.

Claude Duneton 2, qui se base sur un corpus de textes anciens et nombre de glossaires d'expressions françaises et étrangères plutôt que sur l'Académie, pense que c'est ingénieux, mais confesse qu'il n'a jamais retrouvé la graphie «au temps...» avant le XXe siècle. Il a par contre trouvé, dans les Curiositez françoises (1640) d'Antoine Oudin, un «Autant pour le brodeur», une «raillerie pour ne pas approuver ce que l'on dit».

1. Jean-Pierre Colignon, L'orthographe, c'est logique!, Albin Michel
2. Claude Duneton, chronique «Le plaisir des mots» du Figaro Littéraire du 18 décembre 2003.

Capital-n'importe quoi

Capital-confiance, capital-santé, capital-calcium... Qui nous dira pourquoi ce mot a tant de succès dans les discours de santé et de développement personnel?

Chemin de vie

Cela semble simplement signifier «histoire particulière» dans les émissions psychologisantes. Il y eut même une «histoire de vie» dans une émission sur la «douance» (RTBF-première, mercredi 2005.11.16 vers 11h15).

Commémoration ou anniversaire?

L'anniversaire étant déjà la commémoration annuelle d'un événement, «commémorer un anniversaire» est un pléonasme, en plus d'être lourd et pompeux. «Fêter un anniversaire», ou le célébrer dans les cas moins joyeux, suffit amplement.

En tout état de cause...

Cela pourrait signifier «Quoi qu'il en soit», mais en plus distingué.

Entre guillemets

Les guillemets sont utiles pour citer ou prendre une distance par rapport à un terme, en la teintant éventuellement d'ironie. Ce tic semble destiné à remplacer le «Quelque part» des années 80, une manière de se dédouaner d'avance ce qu'on est en train de dire. Un joker quelque part pour le – entre guillemets – politiquement correct.

Euroland

Petit clin d'oeil à Disneyland qui montre la distance que tout(e) bon(ne) journaliste doit avoir vis-à-vis des institutions, surtout financières. «Zone Euro», ne serait-ce pas moins chargé?

Fausse rumeur

Si les définitions de ce média informel sont souvent muettes quant au contenu, les exemples de l'article de Wikipedia concernent la désinformation, les préjugés, la propagande, le canular, les théories du complot, la légende urbaine et la communication virale. En ce sens, les informations répandues par la rumeur sont toujours sujettes à caution, voire fausses. On peut alors la dire infondée, mais une rumeur, dans la mesure où elle se propage, est nécessairement une véritable rumeur.

Force est de constater

Il s'agit d'une manière de dire que «c'est comme cela et pas autrement». L'invocation d'une évidence avec tant de candeur devrait toujours susciter un scepticisme salutaire.

Il faut laisser du temps au temps

Pour approfondir le pléonasme, on pourrait proposer «Laissons au temps le temps de prendre son temps». Mais il y a certainement moyen de faire mieux.

Jugement de Salomon

Selon la Bible (Rois I, 3:16-28), Salomon a proposé de couper en deux un enfant que deux mères revendiquaient afin de savoir laquelle serait la vraie mère, nécessairement la plus horrifiée par ce «partage».

Actuellement, «poser un jugement de Salomon» semble signifier «faire un partage moitié-moitié», voire «renvoyer les plaignants dos à dos», ce qui n'est nullement le sens du passage de la Bible qui vante la sagesse du roi.

Mérite d'exister

«Cela a le mérite d'exister...» ne confère pas à cela un avantage absolu. Le plus vain des pis-aller.

Nimby - Not in my backyard

Ne pensez surtout pas, comme certains promoteurs bien relayés par certains journalistes essaient de vous le faire croire, que toute opposition aux nuisances ait pour origine la sauvegarde de son petit confort personnel, de sa tranquillité ou de son ambition.

Panacée universelle

Les pédagogues devraient parfois varier leurs exemples:

Et voilà comment l'expression finit par entrer dans la tête à Toto, année après année.

Perdurer encore

Dans la mesure où «perdurer» signifier durer à travers, le mot contient une idée de permanence, et «encore» est bien inutile, rendant l'expression «perdurer encore» un bon pléonasme. «Le phénomène perdure encore aujourd'hui» renforce encore un pléonasme supplémentaire, le présent impliquant un phénomène contemporain...

Résilience

Depuis la fin du siècle dernier, Boris Cyrulnic est parvenu à imposer cette vérité que personne n'a semble-t-il pu imaginer avant lui: les conséquences d'un traumatisme peuvent s'amenuiser, guérir voire renforcer le porteur. Mais lorsqu'on entend (Radio-Télévision belge francophone), moins d'une semaine après l'attentat du 22 mars 2016 que la Belgique est résiliente, il devient possible de se demander s'il y a jamais eu un traumatisme.

Révolution copernicienne

Changement radical de point de vue. Le passage du géocentrisme (la terre est le centre de l'univers) à l'héliocentrisme (le soleil occupe ce centre) est très rare dans les sciences, et rarement aussi subit: Érostrate pensait déjà au IIIe avant notre ère que la terre avait un mouvement de rotation (sur elle-même) et de translation (déplacement autour du soleil).

Rien ne sera plus (jamais) comme avant

La nostalgie est mauvaise conseillère. Tout change tout le temps et seuls les ultra-conservateurs s'en plaindront. Il y en a donc tant que ça?

Souci

«J'ai un souci»... Les problèmes ne semblent plus exister, rien que les ressentis négatifs, même pour les nier dans «Y a pas d'souci». Encore une internalisation.

Victimes en état de choc

On s'en doute toujours un peu, sauf dans les cas où les victimes aiment l'être, probabilité qu'il ne faut jamais sous-estimer.

Voire même...

Si «voire» signifie «et même», on imagine sans peine ce que peut valoir l'expression «voire même».