Disposition de clavier Bépo

L

A disposition de clavier BÉPO est pensée pour améliorer la frappe, en se basant sur les fréquences d'utilisation des lettres dans les textes français, pour répartir les touches en fonction des lettres les plus utilisées, rassemblant les plus fréquemment utilisées sur la rangée médiane.

L'affichage de caractères peu courants dépend des polices chargées sur votre système.

Selon Stephen Jay Gould (La Foire aux Dinosaures, 1993), le clavier qwerty s'est imposé après avoir gagné un concours de vitesse, moins par l'efficacité de sa disposition que par le fait que le champion connaissait son clavier par cœur.

Dans les années 30, August Dvorak a mis au point un clavier basé sur la facilité de frappe plutôt que sur les contraintes des machines à écrire mécaniques, dont le marteaux des lettres les plus fréquentes devaient être les plus éloignés les uns des autres pour se croiser le moins possible.

Après avoir tenté d'adapter la disposition Dvorak au français, des francophones du monde du logiciel libre ont mis au point la disposition Bépo. Elle est d'origine sur les systèmes UNIX actuels, dont GNU/Linux.

La disposition «Bépo» est reconnue par l'AFNOR, Association française pour la Normalisation, dans le cadre des Dispositions de clavier bureautique français PR NF Z71-300. L'enquête publique a été clôturée le 9 juillet 2017 ; la publication, plusieurs fois retardée, a eu lieu 27 avril 2019. Cette norme ne sera pas contraignante, mais facilitera la spécification du clavier dans un cahier des charges.

FAQ d'un utilisateur depuis 10 ans.

Les tableaux en mode texte sont disponibles en fin de page.

Tableau bépo simplifié

La disposition des lettres et signes de ponctuation sans utilisation des touches [maj] ni [alt] permet de voir que les lettres accentuées les plus communes sont disponibles sur les trois rangées centrales. Ces lettres accentuées sont toutes disponibles en majuscules.

La première rangée comprend les guillemet typographiques, les parenthèses, l'arobase, les quatre opérations, le signe «égale» et le pourcentage. La majuscule est nécessaire pour saisir le dièse, les chiffres de 0 à 9 et °.

Les touches en blanc indiquent l'endroit des index en position de repos.

$ " « » ( ) @ + - / * = % Back
Tab b é p o è ^ v d l j z w Ent
Caps a u i e , c t s r n m ç er
Sft ê à y x . k ' q g h f Sft
Ctrl W A [espace] A M Ctrl

Tableau plus exhaustif

Attention: testé uniquement avec la version Debian 9 Stretch (2017.06)

# ¶
$ –
1 „
" —
2 “
« <
3 ”
» >
4 ≤
( [
5 ≥
) ]
6  
@ ^
7 ¬
+ ±
8 ¼
- −
9 ½
/ ÷
0 ¾
* ×
° ′
= ≠
` ″
% ‰
BckSp
Tab B ¦
b |
É ˝
é ´
P §
p &
O Œ
o œ
È `
è `
!  
^ ¡
V  
v ˇ
D Ð
d ð
L  
l /
J IJ
j ij
Z Ə
z ə
W  
w ˘

  Ent
Caps
Lock
A Æ
a æ
U Ù
u ù
I ˙
i ¨
¤
e €
; ̛
, ’
C ſ
c ©
T Þ
t þ
S ẞ
s ß
R ™
r ®
N  
n ~
M º
m ¯
Ç ,
ç ¸
 er
 
Shift
Ê  
ê /
À  
à \
Y ‘
y {
X ’
x }
: ·
. …
K  
k ~
? ̉ 
' ¿
Q ̣
q °
G  
g µ
H ‡
h †
F ª
f ˛
Shift
Ctrl Win Alt [insécable] [fine]
[espace] _ 
Alt Menu Ctrl

Les caractères moins courants sont le plus souvent intelligemment associés aux lettres de l'alphabet: les barres verticales au B, l'accent aigu au É, § (paragraphe) au P, l'œ au O, l'accent grave au È, ˇ (háček) au V, ð (eth) au D, l'æ au A, le Ù au U, le point supérieur et le tréma au I, © au C, þ (thorn) au T, ẞ (eszett) au S, ® au R, ~ (tilde) au N, le macron et º (masculin) au M, ª au F (féminin)...

Les signes surlignés en rouge sont des touches mortes, diacritiques qui s'ajoutent s'il est possible aux lettres qui sont ensuite frappées:

S'il est suivi de l'espace ou en cas de répétition, le diacritique seul s'affiche.

Avantages de la disposition

La disposition limite le trajet sur le clavier. En considérant les fréquences d'utilisation des lettres en français, e: 12,1 · a: 7,11 · i: 6,59 · s: 6,51 · n: 6,39 · r: 6,07 · t: 5,92 · o: 5,02 · l: 4,96 · u: 4,49 · d: 3,67 · c: 3,18 · m: 2,62 · p: 2,49 · é: 1,94 · g: 1,23 · b: 1,14 · v: 1,11 · h: 1,11 · f: 1,11 · q: 0,65 · y: 0,46 · x: 0,38 · j: 0,34 · è: 0,31 · à: 0,31 · k: 0,29 · w: 0,17 · z: 0,15 · ê: 0,08 · ç: 0,06... nous pouvons calculer que les huit doigts de la position de repos (les touches auie et tsrn) concernent 55,2% des lettres frappées. Toute la ligne médiane auie,ctsrnmç arrive à 61,0%, tandis que si on ajoute les lettres des lignes contiguës dévolues aux index et majeurs poè , yx à gauche et vd c 'qg à droite, on atteint les 75,6%.

Ces calculs ne concernent que les lettres, et non tous les signes typographiques usuels, mais on peut constater que la virgule, l'apostrophe (élision) et le point sont très accessibles, ce dernier ne nécessitant pas de majuscule.

Si les lettres moins utilisées sont reportées en bord de clavier, certaines lettres accentuées é, è, ê, à, ç ont été ramenées dans les trois lignes médianes ; le ù, qui n'existe en français que dans le mot «où», est maintenant codé [AltGr-u].

La disposition devrait favoriser la vitesse de frappe: les voyelles sont à gauche et les consonnes principalement à droite, pour favoriser l'alternance de frappe de la main gauche et de la main droite. Le nombre de frappes par main (la gauche jusqu'à @è,k et à droite à partir de +^c') sont assez équilibrées: 49,5%-50,5% pour 58,6%-41,4% en azerty.

La disposition prend en compte beaucoup d'écriture latines: un grand nombre de touches mortes permet la frappe de beaucoup de lettres accentuées (macron, cédille, point supérieur ou inférieur...) et même de lettres d'autres alphabets (µ permet les lettres grecques, mais leur accentuation ne semble pas possible).

Notons néanmoins que tous ces avantages sont théoriques, appuyé par des témoignages provenant de l'expérience des utilisateurs: aucune étude rigoureuse n'ayant confirmé la rapidité accrue de la disposition de clavier BÉPO par rapport aux autres ni la diminution des troubles musculo-squelettiques grâce au meilleurs conforts de frappe.

Désavantages de la disposition

Le passage à une toute autre disposition que celle apprise initialement (en général azerty/qwerty) illustre le concept de dépendance au sentier: quand on a appris d'une façon, il est souvent difficile de revenir en arrière. L'investissement est assez grand pour l'apprentissage et l'utilisation d'une nouvelle disposition de clavier. On parle d'un mois intensif pour approcher la vitesse de l'ancienne disposition.

Cinq touches par lignes sont dévolues à la main gauche, sept à la main droite. Ce déséquilibre s'accroît avec les touches Suppression/Delete, Retour/BackSpace et RetourChariot/Enter, probablement plus utilisées que Tabulation et CapsLock.

Il n'est pas sûr que vous disposiez de la disposition Bépo sur un ordinateur occasionnel ou fourni par un employeur: seuls les systèmes UNIX, dont GNU/Linux, permettent l'activation du clavier BÉPO par l'utilisateur lui-même.

Les claviers imprimés BÉPO sont peu courants et donc plus difficiles à trouver, voire plus chers. Quoi qu'il en soit, changer de clavier n'est pas nécessaire si on apprend à frapper à l'aveugle, ce qui est grandement conseillé pour toutes les dispositions.

Apprentissage

Le logiciel libre klavaro est disponible pour tous les systèmes (par exemple dans les dépôts de la distribution Debian), voir la page de l'éditeur.

Installer la disposition Bépo

Unix

La disposition de clavier Bépo se trouve parmi les claviers français.

Mate-desktop

Système » Préférences » Matériel » Clavier, onglet Agencements, bouton Ajouter..., menu déroulant Pays: France et «Variantes» Français: Français Bépo (ergonomique, façon Dvorak)

Il est possible de réserver une combinaison de touche pour changer de disposition de clavier avec le Option » Passage à un autre disposition: choisir une combinaison de touche.

SailfishOS

La disposition n'est pas d'origine, voyez cette page.

Windows

Il semble nécessaire d'installer un pilote. Voyez cette page.

MacOSX

Il semble nécessaire d'installer un pilote. Voyez cette page.

Clavier physique Bépo

Il existe des claviers imprimés Bépo, des autocollants à coller sur les touches et des «peaux» (des tapis en caoutchouc). Ils sont déconseillés par le groupe BÉPO, qui préconisent l'apprentissage à l'aveugle.

Un clavier TypeMatrix (disposition orthogonale, sans décalage de touche entre les lignes) existe, mais est assez cher, au delà de 100€.

Dispositions pour navigateurs en mode texte

Minuscules (^ est une touche morte)

$ " « » ( ) @ + - / * = %
  b é p o è ^ v d l j z w
  a u i e , c t s r n m ç
  ê à y x . k ' q g h f

Majuscules (aucune touche morte)

# 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 ° `
  B É P O È ! V D L J Z W
  A U I E ; C T S R N M Ç
  Ê À Y X : K ? Q G H F

AltGr-minuscules ( ´ ` ˇ / ˘ ¨ ~ ¯ ¸ ° µ ˛ sont des touches mortes)

– — < > [ ] ^ ± − ÷ × ≠ ‰
  | ´ & œ ` ¡ ð / ij ə ˘
  æ ù ¨ € ’ © þ ß ® ~ ¯ ¸
  / \ { } … ~ ¿ ° µ † ˛

AltGr-majuscules ( ˝ ˙ ¤ ̛ , ̉ ̣ sont des touches mortes)

¶ „ “ ” ≤ ≥   ¬ ¼ ½ ¾ ′ ″
  ¦ ˝ § Œ `   ˇ Ð   IJ Ə
  Æ Ù ˙ ¤ ̛ ſ Þ ẞ  ™   º ,
      ‘ ’ ·   ̉  ̣    ‡ ª

Touches par rangées: minuscules, majuscules, AltGr-minuscules et AltGr-majuscules

$ # – ¶
" 1 — „
« 2 < “
» 3 > ”
( 4 [ ≤
) 5 ] ≥
@ 6 ^
+ 7 ± ¬
- 8 − ¼
/ 9 ÷ ½
* 0 × ¾
= ° ≠ ′
% ` ‰ ″

b B | ¦
é É ´ ˝  les positions 3 et 4 sont des touches mortes
p P & §
o O œ Œ
è È ` `  la position 3 est une touche morte
^ ! ¡    la position 1 est une touche morte
v V ˇ    la position 3 est une touche morte
d D ð Ð
l L /    la position 3 est une touche morte
j J ij IJ
z Z ə Ə
w W ˘    la position 3 est une touche morte

a A æ Æ
u U ù Ù
i I ¨ ˙  les positions 3 et 4 sont des touches mortes
e E € ¤  la position 4 est une touche morte
, ; ’ ̛  la position 4 est une touche s morte
c C © ſ
t T þ Þ
s S ß ẞ
r R ® ™
n N ~    la position 3 est une touche morte
m M ¯ º  la position 3 est une touche morte
ç Ç ¸ ,  les positions 3 et 4 sont des touches mortes

ê Ê /
à À \
y Y { ‘
x X } ’
. : … ·
k K ~
' ? ¿̉    la position 4 est une touche morte
q Q °̣    les positions 3 et 4 sont des touches mortes
g G µ    la position 3 est une touche morte
h H † ‡
f F ˛ ª  la position 3 est une touche morte