site sans réclame ReligionCont@ctS'abonner

Citations de sans-dieu

À attribuer

En connaissez-vous la source précise?

Depuis que la bible et l'Église se sont visiblement trompés en nous disant d'où nous venons, comment peut-on les croire quand ils nous disent où nous allons?

Deux mains qui travaillent en font plus qu'un millier jointes pour la prière.

Et, au premier jour, l'homme créa Dieu.

Je n'ai pas besoin de religion, j'ai une conscience.

Jésus n'a pas fait grand sacrifice, il savait qu'il ressusciterait.

La bible, ce conte de fée qui a lavé le cerveau de millions d'humains, utilisée secrètement afin de créer la guerre, le meurtre, la haine et la discrimination.

La finalité de la mort est, chacun doit la voir en face, dans sa terrible nudité. Avec la religion, la diversion est parfaite.

La foi absolue corrompt absolument mais le pouvoir absolu n'est corrompu que par les mains de la foi.

La plupart des religions prophétisent la fin du monde et collaborent étroitement afin que l'oracle se réalise.

La religion a causé plus de misères au genre humain à tous les stades de son histoire que n'importe quelle autre idée simple.

Si tous les chrétiens qui en ont nommé d'autres «mauvais chrétien» disparaissaient, il n'en resterait plus.

Anonyme

De tribus impostoribus (1598)

Mais si Dieu est prétendument parfait, se suffisant déjà à lui-même, face à tous les honneurs et par-delà tous les honneurs extérieurs, qui peut alors dire qu'il a besoin de quelque chose de semblable, à moins que l'on affirme qu'il a un besoin allant dans ce sens. L'exigence de l'honneur est un signe d'imperfection et de faiblesse.

Graffiti de la Sorbonne (mai 68)

Si Dieu existe, c'est son problème.

Livre des trois imposteurs (1721)

Si Dieu peut tout et qu'on ne puisse rien sans lui, d'où vient que le Diable le hait, le maudit, et lui enlève ses amis? Ou Dieu y consent, ou il n'y consent pas. S'il y consent, le Diable en le maudissant ne fait que ce qu'il doit, puisqu'il ne peut que ce Dieu veut ; par conséquent ce n'est pas le Diable, mais Dieu même qui se maudit ; chose absurde, s'il en fût jamais. S'il n'y consent pas, il n'est pas vrai qu'il soit Tout-Puissant, et par conséquent il y a deux principes, l'un du bien et l'autre du mal ; l'un qui veut une chose, l'autre qui veut le contraire. Où nous conduira ce raisonnement? A faire avouer sans réplique que ni Dieu ni le Diable, ni le Paradis, ni l'Enfer, ni l'âme ne sont point ce que la Religion les dépeint, et que les Théologiens, c'est-à-dire ceux qui débitent des fables pour des vérités, sont des gens de mauvaise foi, qui abusent de la crédulité des peuples pour leur insinuer ce qui leur plaît... Chap. VI, § VII #dieu #diable #bien #mal #crédulité #gouvernement

Abul 'Ala al Ma'arri (973-1057)

En connaissez-vous la source précise?

Deux sortes de gens sur la terre:
Ceux qui ont la raison sans religion,
Et ceux qui ont la religion et manquent de raison.

Tous les hommes se hâtent vers la décomposition,
Toutes les religions se valent dans l'égarement.

Adams, Douglas (1952-2001)

En connaissez-vous la source précise?

Dieu dit qu'il refuse de prouver qu'il existe puisque la démonstration annihile la foi et que sans elle, il n'est rien.

N'est-ce pas suffisant de voir un beau jardin sans qu'il ne soit habité de fées?

Adams, Scott (°1957)

En connaissez-vous la source précise?

Si dieu a fait l'Homme à son image alors pourquoi une telle vénération?

Alain (Émile Chartier, 1868-1951)

Propos sur la religion, Le dieu égyptien (1923)

L'athéisme commence avec la preuve ontologique.

Albert Camus (1913-1960)

L'Homme révolté (1951)

L'avenir est la seule transcendance des hommes sans Dieu.

Aleichem, Chalom (1859-1916)

cité dans «La nouvelle Bible de l'humour juif» de Dory Totnemer-Ouaknin

Dieu, je sais que nous sommes ton peuple élu, mais ne pourrais-tu pas choisir quelqu'un d'autre pour changer un peu?

Allen, Woody (°1935)

En connaissez-vous la source précise?

Je ne sais pas si Dieu existe. Mais s'il existe, j'espère qu'il a une bonne excuse.

S'il se fait qu'il y a un Dieu, je ne crois pas que ce soit le mal. Le pire qu'on puisse en dire c'est qu'il est velléitaire.

Anthony, Susan Brownell (1820-1906)

En connaissez-vous la source précise?

Je me méfie de ces gens qui savent ce que Dieu veut qu'ils fassent parce que j'ai remarqué que cela coïncidait toujours avec leurs désirs.

Armstrong, Karen (°1944)

Une histoire de Dieu

Un Dieu qui se jouait de l'univers était absurde, un Dieu qui se mêlait de la liberté humaine et de sa créativité, un tyran. Si Dieu était vu comme un moi dans son propre monde, un ego relatif à la pensée, une cause séparée de ses effets, il devient un être, non l'être en soi, un tyran omnipotent et omniscient assez proche des dictateurs terrestres qui font de tout et de tout le monde de simples rouages de la machine qu'ils contrôlent. Refuser cette attitude incorrecte est amplement justifié.

Arnold, Matthew (1822-1888)

En connaissez-vous la source précise?

Tous les miracles bibliques disparaîtront avec les progrès de la science.

Asimov, Isaac (1920-1992)

En connaissez-vous la source précise?

Lue de façon adéquate, la bible est la meilleure alliée de l'athéisme.

Se rendre à l'ignorance et l'appeler Dieu a toujours été prématuré et le reste aujourd'hui

Si je n'étais pas athée, je croirais en un Dieu qui veut sauver l'humanité sur la base de son existence et non de ce qu'elle croit, je crois qu'il préférerait un athée rigoureux et honnête à ces prêtres qui parlent de Dieu dans chaque phrase et dont le vœu est de vous voir coupable.

Atatürk, Mustafa Kemal (1881-1938)

Mustapha Kémal ou la mort d'un empire (1954) Jacques Benoist-Méchin

L'homme politique qui a besoin du secours de la religion pour gouverner n'est qu'un lâche. Or, jamais un lâche ne devrait être investi des fonctions de chef de l'État.

Bakounine, Mikhaïl (1814-1876)

Dieu et l'État

Amoureux et jaloux de la liberté humaine, et la considérant comme la condition absolue de tout ce que nous adorons et respectons dans l'humanité, je retourne la phrase de Voltaire, et je dis: Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître.

Barbusse, Henri (1873-1935)

L'opium du peuple (2008)

La notion de Dieu ne saurait, comme on le prétend souvent à la légère, demeurer dans le pur domaine du rêve, ni rester un sentiment personnel ; elle secrète un dogme et fabrique un culte organisé partout où elle s'implante, comme le noyau fabrique la cellule.

Barjavel René (1911-1985)

La faim du tigre (1966)

Si Dieu avait eu besoin d'être adoré, il n'eut créé que des chiens. Le chien est bien plus apte de l'homme à l'amour. Un chien affamé, battu, jeté à l'eau par son maître, s'il en réchappe reviendra gémir d'amour à ses pieds. Voilà bien le fidèle tel que le rêve les Églises.

Baudelaire, Charles (1821-1867)

Journaux intimes

Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister.

Mon cœur mis à nu

Molière. – Mon opinion sur Tartuffe est que ce n'est pas une comédie, mais un pamphlet. Un athée, s'il est simplement un homme bien élevé, pensera, à propos de cette pièce, qu'il ne faut jamais livrer certaines questions graves à la canaille.

Bayle, Pierre (1647-1706)

Pensées diverses

L'athéisme ne conduit pas nécessairement à la corruption des mœurs.

Beauvoir, Simone de (1908-1986)

Pour une morale de l'ambiguïté (1947)

Dostoïevski affirmait: «Si Dieu n'existe pas, tout est permis.» Les croyants aujourd'hui reprennent à leur compte cette formule. Rétablir l'homme au cœur de son destin, c'est répudier, prétendent-ils toute morale. Cependant, bien loin que l'absence de Dieu autorise toute licence, c'est au contraire parce que l'homme est délaissé sur la terre que ses actes sont des engagements définitifs, absolus ; il porte la responsabilité d'un monde qui n'est pas l'œuvre d'une puissance étrangère, mais de lui-même et ou s'inscrivent ses défaites, comme ses victoires. Un dieu peut pardonner, effacer, compenser ; mais si Dieu n'existe pas, les fautes de l'homme sont inexpiables.

Berger, Peter (1929-2017)

Le réenchantement du monde, Bayard (2001)

La modernité, pour des raisons très compréhensibles, bousculent toutes les vieilles certitudes ; or, vivre dans le doute est une situation pénible pour beaucoup de gens ; c'est pourquoi un certain nombre d'organisations (et pas seulement religieuses) qui promettent de fournir ou de rétablir des certitudes ont un marché tout prêt qui s'ouvre à elles. Chapitre I: La désécularisation, p21. #modernité #croyance #religion #incertitude

Besant, Annie (1847-1933)

En connaissez-vous la source précise?

Ni philosophie ni religion ne nous ont apporté une si bonne nouvelle que celle de l'athéisme.

Bierce, Ambrose Gwinett (1842-1914)

Le Dictionnaire du Diable

Prier: Demander que les lois de l'univers soient abrogées en faveur d'un suppliant particulier qui est, de son propre aveu, sans mérite.

Blanqui, Louis-Auguste (1805-1881)

titre du journal (1880-1885)

Ni Dieu, ni maître.

Bonald, Louis de (1754-1840)

En connaissez-vous la source précise?

Un déiste est un homme qui, dans sa courte existence, n'a pas eu le temps de devenir athée.

Boorstin, Daniel (1914-2004)

En connaissez-vous la source précise?

J'ai observé que le monde a souffert moins de l'ignorance que de la prétention à la connaissance. Ce ne sont pas les sceptiques et les curieux qui menacent la décence et le progrès. Mais les idéologues et les fanatiques. Les agnostiques n'ont brûlé personne à charge ou torturé un païen, un hérétique ou un incroyant.

Bouvard, Philippe (°1929)

Journal 1992-1996/1997

Si Dieu n'existe pas, je plains ceux qui, pour conquérir là-haut un paradis hypothétique, ont transformé ici-bas leur vie en un enfer de contraintes et de renoncements.

Buchan, John (1875-1940)

En connaissez-vous la source précise?

Un athée est un homme qui ne possède pas d'aide invisible.

Buscemi, Steve (°1957)

En connaissez-vous la source précise?

Qu'est Dieu, eh bien, vous savez, quand vous voulez quelque chose vraiment très fort et que vous fermez les yeux en faisant un souhait? Dieu, c'est le gars qui vous ignore.

Buzila, G? ()

En connaissez-vous la source précise?

L'histoire nous apprend qu'aucun mot n'a fait tant de morts que le vocable «dieu».

Cabanis, Pierre-Jean-Georges (1757-1808)

Rapports du physique et du moral de l'homme (1802)

Le cerveau sécrète la pensée comme le foie sécrète la bile.

Camus, Albert (1913-1960)

L'Homme Révolté (1951)

J'ai choisi la justice, pour rester fidèle à la terre. Je continue à croire que ce monde n'a pas de sens supérieur. Mais je sais que quelque chose en lui a du sens, et c'est l'homme, parce qu'il est le seul être à exiger d'en avoir.

Carlin, George (1937-2008)

En connaissez-vous la source précise?

L'athéisme est une organisation non prophétique.

Carret, Dr Jules (1844-1912)

Démonstration scientifique de l'inexistence de Dieu

Deux sont les choses: ou Dieu a voulu se faire connaître des hommes ou il n'a pas voulu. S'il a voulu se faire connaître et il n'a pas réussi ceci ne peut démontrer que le fait qu'il soit impuissant ; un dieu impuissant n'est pas admissible. Si Dieu n'a pas voulu se faire connaître alors toutes les religions sont fausses. Si Dieu n'a voulu ni l'une ni l'autre, alors il ne nous reste qu'à conclure que Dieu n'existe pas.

Cavanna, François (1923-2014)

Lettre ouverte aux culs-bénits (1994)

Aujourd'hui encore, surtout hors de France, ne pas croire en une version quelconque de Dieu est proprement impensable. L'athée est regardé avec une certaine répugnance, comme une espèce de monstruosité, d'ébauche humaine inachevée à qui il manque une faculté essentielle.

C'est bien connu: dans les périodes d'inquiétude générale, l'animal humain perd les pédales, rejette – plus encore qu'à l'accoutumée – les arguments de sa raison et plonge à corps perdu dans les tentations de l'irrationnel rassurant et exaltant. La crédulité s'engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne.

Il n'a jamais été question de liberté de conscience pour les non-croyants. Quand le protestantisme version Calvin se fut imposé à Genève comme religion dominante, le simple soupçon d'athéisme vous conduisait au bûcher plus sûrement que la persistance dans la religion catholique, devenue à son tour «hérésie»

Une religion établie n'est qu'une magie devenue «respectable».

Pensées (1994)

Une prière exaucée serait la plus flagrante démonstration de la versatilité de Dieu.

Chavée, Achille (1906-1969)

En connaissez-vous la source précise?

Comme tous les vieillards, Dieu a son avenir derrière lui.

Dieu n'a que trop tendance à se satisfaire de sa bonne réputation.

Churchill, Winston (1874-1965)

En connaissez-vous la source précise?

Je suis prêt, pour ma part, à me présenter devant le Créateur et à l'affronter. Mais Lui, est-il préparé à cette épreuve?

Cioran, Émile Michel (1911-1995)

Carnets 1957-1972

Pendant des siècles des esprits se sont battus et ont risqué leur vie pour se libérer de Dieu. Et nous, au milieu du XXe, nous regrettons les chaînes qu'Il représentait et ne savons que faire d'une liberté pour laquelle nous n'avons fait aucun sacrifice, que nous n'avons pas conquise. Nous sommes les héritiers ingrats de l'athéisme héroïque, les épigones de la révolte, une masse de rebelles qui déplorent secrètement la disparition des «superstitions», des «préjugés» et des anciennes «terreurs».

Cleaners, Thomas jr. (°1962)

Dieu, l'horoscope et autres poisons (2000)

Si dieu existe, il est infini. S'il est infini, tout ce qui existe est dieu. Or, sous peine de schizophrénie, ce qui nie dieu ne peut pas faire partie de dieu. Je nie dieu, donc il n'est pas infini. Donc il n'existe pas.

Clément, Catherine (°1939)

La Putain du diable (1996)

Seul un athéisme véritable permet de savourer l'immense variété des déguisements multiples dont les hommes habillent leurs angoisses, c'est-à-dire, leurs dieux.

Cohen, C? ()

En connaissez-vous la source précise?

Les Dieux sont des objets fragiles, une intuition de la science ou une dose de sens commun suffisent à les tuer.

Colbert, S? ()

En connaissez-vous la source précise?

Souvenez-vous que Jésus, tançait plus volontiers les homosexuels plutôt que de donner une famille aux orphelins.

Comte-Sponville, André (°1952)

Présentation de la philosophie

Il y a du narcissisme dans la religion, dans toute religion (Si Dieu m'a créé, c'est que j'en valais la peine!) et c'est une raison d'être athée: croire en Dieu, ce serait péché d'orgueil.

L'athéisme est une forme d'humilité. C'est se prendre pour un animal, comme nous sommes en effet, et nous laisser la charge de devenir humains.

Une éducation philosophique

À un enfant qui meurt, et aux parents de cet enfant, ferez-vous, si la religion les console, l'éloge de l'athéisme? Qu'on ne se méprenne pas: cela, à mon sens, ne prouve rien contre l'athéisme et beaucoup contre la religion. «L'âme d'un monde sans âme, disait Marx, l'esprit d'un monde sans esprit...» C'est la misère qui fait la religion, et c'est pourquoi celle-ci est misérable. Qui interdirait l'opium au mourant? Et que sommes-nous d'autres, hors l'oubli ou le divertissement, que des mourants?

francetvinfo.fr, 25/01/2015

L'athéisme n'est ni une philosophie, ni une religion. Certains athées sont humanistes. D'autres non. Certains sont de droite, d'autres de gauche... Les athées n'ont, par principe, pas à être d'accord entre eux sur des convictions positives. Alors que les chrétiens sont d'accord sur les dogmes du christianisme et les musulmans sur les grandes bases de l'islam, la seule chose qui unisse les athées, c'est cette conviction purement négative de ne croire en aucun Dieu.

Conche, Marcel (°1922)

Le destin de solitude

J'hésite, cependant, à me dire athée, car le mot «Dieu» a peu à peu perdu, pour moi, toute signification. Il me paraît sans objet, et je ne crois pas qu'il y ait lieu de nier ce qui n'est rien.

Couchoud, Paul-Louis (1879-1959)

L'énigme de Jésus, Mercure de France, T. 162, N°593, 1923.03.01, p.377

Jésus est inconnu comme personnage historique. Il a pu vivre, puisque des milliards d'hommes ont vécu sans laisser de trace certaine de leur vie. C'est une simple possibilité à discuter comme telle. Il ne suffit pas de dire, avec certains critiques: nous ne savons rien de lui, sauf qu'il a existé. Il faut dire courageusement: nous ne savons rien de lui, ni s'il a existé. Dans une recherche historique, l'exactitude sévère permet seule de progresser. Or, le document qui, en bonne critique prouverait positivement l'existence de Jésus, fait défaut. #jésus #mythisme

Crawford, J? ()

En connaissez-vous la source précise?

L'homme a toujours cherché une explication aux choses, quand il n'en trouve pas, il en invente.

Dac, Pierre (1893-1975)

L'Os à mœlle

Si Dieu existe, qu'il le prouve, et s'il n'existe pas, qu'il ait le courage de l'avouer...

Dard, Frédéric (1921-2000)

Les pensées de San-Antonio

La foi, c'est prier un doute pour qu'il protège des réalités.

Darrow, Clarence (1857-1938)

En connaissez-vous la source précise?

Je ne crois pas en Dieu parce que je ne crois pas à ma mère l'oie.

Darwin, Charles (1809-1882)

En connaissez-vous la source précise?

J'en étais progressivement venu, à cette époque, à voir que l'Ancien Testament, de par son histoire du monde manifestement fausse, avec la tour de Babel, l'arc-en-ciel comme signe, etc., et son attribution à Dieu des sentiments d'un tyran assoiffé de vengeance, n'était pas plus digne de foi que les livres sacrés des hindous, ou les croyances de n'importe quel barbare. Une question s'imposait alors continuellement à mon esprit, et refusait d'en être bannie: est-il croyable que si Dieu avait dans l'instant, à révéler aux hindous, il permettrait que cela soit lié à la croyance de Vishnou, Shiva, etc., comme le christianisme est lié à l'Ancien Testament? Cela me paraissait tout à fait incroyable.

Dawkins, Richard (1941)

En connaissez-vous la source précise?

Je suis contre la religion parce qu'elle nous apprend à être satisfait de notre incompréhension du monde.

Le Dieu de l'ancien Testament, est, sans conteste, un caractère de fiction des plus déplaisants: jaloux et fier, mesquin, injuste, un maniaque du contrôle sans pardon, vindicatif, assoiffé de sang, nettoyeur ethnique, misogyne, homophobe, raciste, infanticide, génocidaire, fallacieux, pestilentiel, mégalomane, sadomasochiste, un harcèlement mal intentionné et capricieux.

Nous sommes tous athées avec les dieux des autres, certains vont juste un dieu plus loin.

Pour en finir avec Dieu

La vieille plaisanterie d'Irlande du Nord «Oui, mais êtes-vous athée protestant ou athée catholique?» est pleine de vérité amère.

Desproges, Pierre (1939-1988)

Vivons heureux en attendant la mort (1983)

(...) la religion: c'est une défense naturelle qui permet à ceux qui la possèdent de supporter relativement bien la vie en suggérant qu'elle a un sens et qu'ils sont immortels. Prélude #religion #défense #sens

Si le Christ ne s'est pas suicidé, c'est que je n'ai rien compris au Nouveau Testament. Chapitre chauve #jésus #suicide

Diderot, Denis (1713-1784)

En connaissez-vous la source précise?

On demandait un jour à quelqu'un s'il y avait de vrais athées. Croyez-vous, répondit-il, qu'il y ait de vrais chrétiens?

Lettre à Sophie Volland – 1765.10.06

La croyance en Dieu fait et doit faire presque autant de fanatiques que de croyants. Partout où l'on admet un Dieu, il y a un culte ; partout où il y a un culte, l'ordre naturel des devoirs moraux est renversé, et la morale corrompue. Tôt ou tard, il vient un moment où la notion qui a empêché de voler un écu fait égorger cent mille hommes. #dieu #croyance #culte #corruption

Principes de politique des souverains

Le véritable athéisme, l'athéisme pratique, n'est guère que sur le trône ; il n'y a rien de sacré, il n'y a ni lois divines, ni lois humaines pour la plupart des souverains ; presque tous pensent que celui qui craindrait Dieu ne serait pas longtemps craint de ses sujets.

Dumas, Alexandre fils (1824-1895)

En connaissez-vous la source précise?

Si Dieu pouvait tout à coup être condamné à vivre la vie qu'il inflige à l'homme, il se tuerait.

Epicure (~341-~270)

En connaissez-vous la source précise?

Dieu veut-il prévenir le mal et ne le peut-il pas? Alors il n'est pas tout-puissant, peut-il et ne veut-il pas alors il est malveillant. Veut-il et peut-il, à la fois? Alors d'où vient le mal? Alors pourquoi l'appeler Dieu?

Euclide (~325-~265)

En connaissez-vous la source précise?

Ce qui est affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve.

Fairclough, M? ()

En connaissez-vous la source précise?

Si Dieu est l'alpha et l'oméga. Le début et la fin, connaît le passé et l'avenir, comme le dit la bible, pour quoi les gens prient-ils en croyant que cela fera une différence?

Faure, Sébastien (1858-1942)

En connaissez-vous la source précise?

Sans dieu c'est le néant, avec dieu c'est le néant suprême...

Feuerbach, Ludwig (1804-1872)

En connaissez-vous la source précise?

Ce n'est pas Dieu qui créa l'homme à son image mais le contraire. #creation #dieu #humain

L'essence du christianisme

L'homme affirme en Dieu ce qu'il nie en lui-même. #dieu #homme

Manifestes philosophiques

Autant vaut l'homme, autant vaut son Dieu, et pas plus.

Flaubert, Gustave (1821-1880)

Bouvard et Pécuchet (1881)

Pécuchet – Quand je vois une horloge...
Bouvard – Oui! oui! connu! mais où est le père de l'horloger? Chapitre 8 #dieu #horloger

Si Dieu avait une volonté, un but, s'il agissait pour une cause, c'est qu'il aurait un besoin, c'est qu'il manquerait d'une perfection. Il ne serait pas Dieu.

Novembre

Élevé sans religion, comme les hommes de mon âge, je n'avais pas le bonheur sec des athées ni l'insouciance ironique des sceptiques. Par caprice sans doute, si je suis entré quelquefois dans une église, c'était pour écouter l'orgue, pour admirer les statuettes de pierre dans leurs niches ; mais quand au dogme, je n'allais pas jusqu'à lui ; je me sentais bien le fils de Voltaire.

France, Anatole (1844-1924)

Dernières pages inédites

L'homme ne croit pas ce qui est, il croit ce qu'il désire qui soit.

Propos

Le Saint-Esprit n'inspire pas les gens intelligents.

Franklin, Benjamin (1706-1790)

En connaissez-vous la source précise?

Le moyen de voir par la foi, c'est de fermer les yeux à la raison.

Freud, Sigmund (1856-1939)

En connaissez-vous la source précise?

Un homme libéré de la religion a de meilleures chances de vivre une vie normale et entière.

L'Avenir d'une illusion

Dans les temps passés les représentations religieuses ont exercé sur l'humanité, malgré leur manque incontestable d'accréditation, la plus forte des influences. [...] Celles-ci, qui se donnent comme des dogmes, ne sont pas des précipités de l'expérience ou des résultats ultimes de la pensée, ce sont des illusions, accomplissements des souhaits les plus anciens, les plus forts et les plus pressants de l'humanité ; le secret de leur force, c'est la force de ces souhaits.

Gide, André (1869-1951)

Journal 1889-1939 / 1947

Cet état d'athéisme complet, il faut beaucoup de vertu pour y atteindre ; plus encore pour s'y maintenir. Le «croyant» n'y verra sans doute qu'invite à la licence. S'il en allait ainsi: vive Dieu! Vive le sacré mensonge qui préserverait l'humanité de la faillite, du désastre. Mais l'homme ne peut-il apprendre à exiger de soi, par vertu, ce qu'il croit exigé par Dieu? Il faudrait bien pourtant qu'il y parvienne ; que quelques-uns, du moins, d'abord ; faute de quoi la partie serait perdue.

Journal 1889-1939 1929.01.15

La sagesse commence où finit la crainte de Dieu.

Journal 1939-1949

L'athéisme seul peut pacifier le monde aujourd'hui.

Les Faux-Monnayeurs

La cruauté, c'est le premier des attributs de Dieu.

Goncourt, Edmond (1822-1896) et Jules (1830-1870) de

Journal, 1868.01.24

S'il y a un Dieu, l'athéisme doit lui sembler une moindre injure que la religion.

Goossens, Daniel (°1954)

Sacré Comique (2011) Sous-titre

Le comique a rarement été sacré mais le sacré a souvent été comique. #sacré #comique

Goya, Francisco (1746-1828)

Légende d'une gravure

Le sommeil de la raison engendre des monstres. #raison #monstre

Gozard, Michel ()

Jésus? Une histoire qui ne peut pas être de l'Histoire (2006)

Vous devez respecter notre croyance, me dira-t-on. Cette injonction culpabilisante est traduisible ainsi: «Notre mission est de proclamer notre vérité par tous les moyens disponibles, mais il ne vous est pas permis de contrer notre propagande». Avertissement #croyance #propagande #tolérance

Gutierrez B.E? ()

En connaissez-vous la source précise?

Dieu devrait être exécuté pour crimes contre l'humanité.

Hallet, Marc (°1952)

Les origines mythiques du christianisme, édité à compte d'auteur (2004), p151

Les Juifs lapidaient et décapitaient, mais ne crucifiaient pas. D'un strict point de vue logique, il est donc doublement invraisemblable que le peuple juif (subitement devenu hostile à Jésus?) ait demandé aux occupants romains qu'ils détestaient, un supplice païen pour un Galiléen, c'est-à-dire un Juif! #jésus #mythisme

Harris, Sam (1967)

En connaissez-vous la source précise?

L'athéisme n'est rien de plus que les bruits que font les gens raisonnables en présence du dogmatisme.

Heinlein, Robert Anson (1907-1988)

En connaissez-vous la source précise?

Les hommes rêvent rarement d'un Dieu supérieur à eux-mêmes. La plupart des Dieux ont les manières et la moralité d'un enfant gâté.

Helvétius Claude Adrien (1715-1771)

Pensées et réflexions

La religion a fait de grands maux, et peu de petits biens.

Hirschberg, D? ()

En connaissez-vous la source précise?

Appeler l'athéisme une religion, c'est un peu comme nommer calvitie une couleur de cheveux.

Hitchens, Christopher (1949-2011)

En connaissez-vous la source précise?

Ce qu'il s'affirme sans preuve peut aussi se refuser sans preuve.

Dieu n'est pas grand: Comment la religion empoisonne tout (2007)

La religion empoisonne tout. La religion se mêle de sexe, contrôle ce que nous mangeons et exacerbe notre propension à la culpabilité en multipliant les interdits les plus arbitraires. La religion diabolise la science, se fait complice de l'ignorance et de l'obscurantisme. Source de haine, de tyrannie et de guerres, la religion met notre monde en danger.

[La] religion est une fabrication humaine. Même ceux qui l'ont élaborée ne peuvent se mettre d'accord sur ce que leurs prophètes, sauveurs ou gourous ont effectivement dit ou fait.

Holbach, Paul-Henri Thiry, baron d' (1723-1789)

De la cruauté religieuse (1769) titre du premier chapitre

Les hommes donnent toujours aux dieux qu'ils adorent les passions qu'ils ont eux-mêmes. #dieu #qualité

Histoire critique de Jésus Christ (1770) Chapitre VII, note 43

Plus une Religion est triste, plus elle plaît aux hommes, qui aiment à avoir peur. #religion #peur

L'esprit du clergé (1767)

Les mêmes artifices ont toujours été mis en œuvre par les imposteurs qui ont voulu tromper le genre humain ; ils se sont toujours retranchés contre l'examen ; ils lui ont opposé des mystères, des incertitudes, des terreurs.

Le bon sens du curé Meslier suivi de son testament (1772)

L'ignorance et la peur, voilà les deux pivots de toute religion.

Le christianisme dévoilé, (1761) IV. De la mythologie chrétienne

Si Dieu n'est point juste comme les hommes, nous ne savons [pas] plus comment il l'est, et nous lui attribuons une qualité dont nous n'avons aucune idée. #dieu #justice #ignorance #qualité

Système de la nature

L'athéisme, dont jusqu'ici les principes n'ont point été suffisamment développés, semblent alarmer les personnes même les plus dégagées de préjugés. Elles trouvent l'intervalle trop grand entre la superstition vulgaire et l'irréligion absolue ; elles croient prendre un sage milieu en composant avec ; elles rejettent les conséquences en admettant le principe ; elle conserve le fantôme sans prévoir que, tôt ou tard, il doit produire les mêmes effets et faire, de proche en proche, éclore les mêmes folies dans les têtes humaines...

Hugo, Victor (1802-1885)

En connaissez-vous la source précise?

Pour que Dieu soit complice, il suffit qu'il soit témoin.

Extrait de Philosophie – Proses philosophiques

N'est pas athée qui croit l'être. […] les grands athées sont rares. #athéisme

Post-Scriptum de ma vie

La prière est un auguste aveu d'ignorance #prière #ignorance

Ibn Warraq

Pourquoi je ne suis pas musulman (1999)

...il n'existe pas de différence entre l'islam et l'intégrisme islamique.

Le plus nocif des legs de Muhammad est peut-être d'avoir soutenu que le Coran est la parole même de Dieu, vraie à jamais, faisant ainsi obstacle à tout progrès intellectuel et oblitérant tout espoir de liberté de pensée qui seuls permettraient à l'islam d'entrer dans le XXIème siècle.

Si évolution naturelle du polythéisme au monothéisme il y a, alors, ne pourrait-il pas y avoir une évolution naturelle du monothéisme vers l'athéisme?

Ingersoll, Robert Green (1833-1899)

En connaissez-vous la source précise?

L'inspiration de la bible dépend de l'ignorance de la personnes qui la lit.

Soustrayez de la religion le miraculeux, le surnaturel, l'incompréhensible, l'irraisonnable, l'impossible, l'inconnu, l'absurde et il ne reste rien.

Jacob, François (1920-2013)

Dieu existe-t-il? Non... (1973)

Un jour, je devais avoir dix ou douze ans, lors d'une fête quelconque et pour une raison dont je n'arrive pas à me souvenir, je me suis dit: mais si tout cela n'existe pas, si Dieu n'existe pas, à quoi correspondent ces gestes et ces cérémonies? A partir de ce moment-là, il n'y eut plus pour moi de question. Il m'a paru évident que Dieu représentait une construction de l'homme pour un certain nombre de raisons, qu'il y avait toute une sorte de ritualisation, une sorte de tradition qui fonctionnait en circuit fermé ne se référant jamais qu'à elle-même.

Jacquard, Albert (1925-2013)

Petite philosophie à l'usage des non-philosophes / 1997)

Accepter une loi dictée au sommet du Sinaï est une démission humaine. N'attendons pas une vérité révélée pour savoir comment nous comporter. C'est à nous de décider en commun ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire.

Jaurès, Jean (1859-1914)

Discours à la jeunesse, lycée d'Albi (1903)

Si l'idée même de Dieu prenait une forme palpable, si Dieu lui-même se dressait visible sur les multitudes, le premier devoir de l'homme serait de refuser l'obéissance et de le traiter comme l'égal avec qui l'on discute, mais non comme le maître que l'on subit.

Jillette, Penn (°1955)

En connaissez-vous la source précise?

Être incroyant me donne plus de foi dans la famille, les gens, l'amour, la vérité, le sexe, la confiture et d'autres choses, que je peux prouver et qui fait de ma vie la meilleure que je n'ai jamais eu.

Joubert, Joseph (1754-1824)

Carnets, tome 1

Car tout sentiment religieux est un sentiment servile et quiconque s'agenouille devant Dieu se façonne à se prosterner devant un roi.

Karr, Alphonse (1808-1890)

Notes de voyage d'un casanier

Les fanatiques appellent souvent athée, non un homme qui nie l'existence d'un Dieu ; mais celui qui refuse de croire au Dieu qu'ils ont inventé.

Kenyatta, Jomo (1894-1978)

cité dans L'intelligent 2005.09.19

Quand les Blancs sont arrivés en Afrique, ils avaient la Bible et nous la terre. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés et quand nous les avons rouverts nous avions la Bible et eux la terre.

Krog, Helge (1889-1962)

Aphorismes

L'Église accepte le progrès partout où elle ne peut plus l'empêcher.

La Bruyère, Jean de (1645-1696)

Les caractères: ou, les mœurs de ce siècle, suivis du discours à l'Académie et précédés de la traduction de Théophraste (édition 1839)

Un dévot est celui qui sous un roi athée serait athée.

Lamartine, Alphonse de (1790-1869)

Harmonies poétiques et religieuses

Dieu n'est qu'un mot rêvé pour expliquer le monde.

Las Vergnas, Georges (1911-1986)

Des miracles de Lourdes à Teilhard de Chardin (1962)

Ce Surnaturel tombé d'en haut est inutile s'il confirme la raison et est dangereux qu'il s'y oppose. Au surplus il permet tous les abus à ceux qui s'en disent, sans preuve aucune, les distributeurs patentés. Chap. Teilhard de Chardin

La théologie assure en mauvais latin que l'innocent Jésus se substitua au coupable et, par sa mort, apaisa la justice de Dieu. Étonnante justice et Dieu étrange: il s'offre en sacrifice à soi-même et s'estime alors satisfait. Chap. L'homme moderne face au christianisme #jésus #sacrifice #dieu

Le péché originel, entre autres, crée ce complexe de déchéance si propice à la résignation et favorise «l'ordre» par l'immobilité, ce doux rêve de tous les gouvernants. Adam, en effet, aurait transmis son bonheur à ses descendants s'il avait su le conserver ; à défaut, il leur leur légua la chute et la punition. Ce mythe suggère que l'enfant hérite justement de son père le bien ou le mal, la richesse ou la pauvreté. Le fils du noble sera titré dès la naissance et celui du plébéien roturier jusqu'à la tombe, sauf grâce du prince, lieutenant de Dieu. Le péché originel légitime logiquement le régime des castes. Chap. L'homme moderne face au christianisme #péché #gouvernement #classe

Jésus-Christ a-t-il existé? (1958)

Certains croient que l'évangile tend au communisme et au nivellement: c'est une erreur. L'égalité devant Dieu ne supprime pas plus les classes sociales que l'égalité devant la mort ne supprime les classes d'enterrement. Jésus ne prêche pas l'émeute mais la résignation. Il demande aux riches de donner, non aux gueux de prendre. L'homme du Grand Soir? Non: de l'éternel Matin. Chap. L'évangile est un rite

Les martyrs moururent pour que leurs fils pussent tuer: la suite l'a montré. Chap. Saint Pierre

Les évangiles sont écrits «afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom» (Jean XX-31). Nous sommes avertis. Chap. Qu'est-ce qu'un évangile?

On connaissait depuis des siècles les mots de Jésus à l'agonie: «Pourquoi, mon Dieu, m'as-tu aban­donné?» (Psaume XXII-2) ou: «Je remets mon âme entre tes mains» (Psaume XXXI-6). À la fin il constate lui-même qu'il n'a rien oublié: «Tout est accompli!» (Jean XIX-30). Il peut mourir. Chap. Prophéties en tous genres

On me dit parfois sous une autre forme: en attaquant Jésus, vous le prouvez, car on ne combat que ce qui existe. C'est une erreur: il suffit qu'on puisse se représenter un être, même chimérique, pour l'estimer digne d'amour ou de haine. Certains fanatiques de l'enfant Jésus brûlent le mannequin du Père Noël sur le parvis des cathédrales: croient-ils en lui? Chap. Les sources

Qui prouvera que Vénus n'est pas née de l'écume, que Bouddha n'a point marché sur les eaux? On ne démontre pas une négation: negatio non probatur. Surtout, n'attendez pas que Jésus vienne vous dire: non, je n'ai jamais existé. Chap. Conclusions

À l'origine de tout, il y avait un visionnaire, les dieux naissant des vapeurs de l'homme. Un malin se proclame alors prêtre du dieu en donnant sa seule arrogance pour preuve. Puis il inventa un rituel assez compliqué pour qu'il pût prétendre le tenir d'en haut. Ce rituel, à son tour, échauffa d'autres visionnaires qui, admirés par les naïfs, choyés par les femmes et utilisés par les clercs, développèrent le mythe à l'applaudissement général. Tout s'éclairait à leurs paroles ; bientôt même on retrouverait les reliques du dieu. Chap. L'évangile est un rituel

Pourquoi j'ai quitté l'Église romaine (1956)

C'est l'Église qui apprit l'intolérance au monde. L'antiquité ne mit à mort qu'un seul homme pour ses opinions: Socrate. Encore le peuple en fut-il honteux: il condamna par la suite les accusateurs et rendit à Socrate les honneurs posthumes. Chap. Une doctrine unique»

L'enfer a toujours eu mauvaise presse. Tous ont remarqué la disproportion entre la faute et le supplice, ou la cruauté inutile d'un châtiment qui n'améliore pas le coupable. Mais on va rarement plus loin: il tarde d'en sortir. Ajoutons que l'enfer apprend à ne point pardonner. Dieu, qui prêche l'oubli des fautes, n'en donne pas l'exemple et nous demande d'être meilleurs que lui. Chap. L'enfer et la prédestination

L'intelligence est mauvaise si elle contredit la foi, inutile si elle la répète, indésirable si elle la confirme. Puisqu'on ne peut la détruire, il faut l'égarer. C'est la théologie qui s'en charge. Chap. La théologie

La morale catholique me frappa d'abord par son impuissance dans le bien ; 250 papes, des milliers de prêtres, soixante générations chrétiennes n'ont pas rendu l'homme meilleur. Chap. La morale

Les empereurs chrétiens aggravent la condition des esclaves adoucie par Trajan et les Antonins. Caracalla avait défendu la vente des enfants que permettra plus tard le concile d'Arles (Ve siècle). Chap. L'esclavage

Pas un seul apôtre ou Père de l'Église ne condamna l'esclavage comme contraire au droit naturel. Ce sont les païens, un Florentinus, un Ulpien, qui le déclarent contre nature puisque «tous les hommes naissent libres et égaux». Chap. L'esclavage

Puisque l'homme survit à ses dieux, c'est sur lui qu'il faut tout fonder. La morale est la loi de sa conscience, comme la logique est celle de l'esprit. Il faut donc former la Conscience. Chap. La conscience

Quel pauvre dieu! Il ignore tout de la structure du monde, croyant, par exemple, que la terre fut créée avant le soleil alors qu'elle en vient. Copernic et Galilée auront du mal à l'instruire. Chap. Dieu

Rien n'est plus ridicule qu'un homme à genoux: il se prie lui-même. Et en adorant un être incompréhensible, il adore sa propre incompréhension. Chap. L'âme

[L'Église] veut réconcilier capitalistes et prolétaires par l'union des classes: c'est sauver le capita­lisme lui-même des colères du prolétariat. L'union entre voleurs et volés n'est qu'au bénéfice des premiers. Chap. Un beau baptême

[La dogmatique chrétienne] affole d'abord l'esprit critique par le mystère: croire sans comprendre porte à obéir sans raisonner. Le Dieu arbitraire et incohérent accoutume au potentat capricieux. Chap. But des dogmes

«Les hommes s'entendront, disait Heine, quand nul n'aura la prétention de détenir la vérité.» Or, toute religion, par l'absolu de son dogme, est un racisme intellectuel. Chap. Les religions semeuses de haine

Loisy, Alfred (1857-1940)

L'Évangile et l'Église (1900)

Jésus annonçait le royaume et c'est l'Église qui est venue. #jésus #Église

Lounatcharski, Anatoli (1875-1933)

Pourquoi ne faut-il pas croire en Dieu

Oui, Dieu est bel et bien devenu fou! Il a créé près de lui un monde plein de péchés, ce qui était criminel de son point de vue, si tant est qu'il sache et puisse tout! Si Dieu est toujours égal à lui-même, le monde aussi doit être toujours égal à lui-même parce que le meilleur Dieu doit avoir le meilleur monde. Or, le monde, je me répète, regorge de mal et de péché. C'est une contradiction intrinsèque. #dieu #péché

López-Campillo, Antonio (°1925) et Juan Ignacio-Ferreras (°1929)

Cours accéléré d'athéisme (2004)

Face à la rationalité qui progresse, face à la modernité, la résistance croyante se doit de tomber dans les fondamentalismes ou les intégrismes. Puisqu'elle ne peut opposer de raisons face à la raison, elle doit faire appel à l'irrationalité, à la foi. – p42 #rationalité #raison #foi #intégrisme

L'athéisme est un «isme» sans doctrine spécifique ; il se nourrit de la pensée et des découvertes d'autrui, celles des physiciens, des chimistes, des biologistes, des géologues, des sociologues, des anthropologues, des historiens et de tant d'autres chercheurs du monde. #athéisme #science

Le fondamentalisme peut être défini comme la défense irrationnelle d'une religion qui ne peut survivre à la poussée de l'Histoire. Et il y a des fondamentalismes ou des intégrismes dans toutes les religions parce que toutes les religions connues sont en danger. p27 #fondamentalisme #défense #irrationnel #religion

Madison J? ()

En connaissez-vous la source précise?

Quels sont les fruits du christianisme? Superstition, bigoterie et persécution. #christianisme # superstition

Malraux, André (1901-1976)

Radioscopie du 7 mars 1974 (Jacques Chancel, Radio France)

N'est pas athée qui veut. (précisions ici) #athéisme #volonté

Martet, Jean (1886-1929)

Au pense-petit (1919)

La prière n'a pas d'autre but que de supplier Dieu d'exister. #dieu #prière

Marx, Karl (1818-1883) et Friedrich Engels

Critique de «La philosophie du droit» de Hegel (1844)

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. #religion #drogue

Marx, Karl (1818-1883)

Manuscrits de 1844

L'athéisme est une négation de Dieu et par cette négation, il pose l'existence de l'homme. #athéisme #existence #humain

Maréchal, Sylvain (1750-1803)

En connaissez-vous la source précise?

L'athée ne prend d'ordres que de sa conscience. #athéisme #conscience

Maréchal, Sylvain (1750–1803)

Dictionnaire des Athées anciens et modernes (1800)

Le véritable athée est un philosophe modeste et tranquille qui n'aime point faire du bruit et qui n'affiche pas ses principes avec une ostentation puérile, l'athéisme étant la chose du monde, la plus naturelle, la plus simple. #athéisme #philosophie

Mather, G. ()

En connaissez-vous la source précise?

Dire que l'athéisme demande de la foi est aussi sot que de dire que le scepticisme à l'égard des trois petits cochons ou des farfadets demande d'y croire.

McKinney, C.M.A? ()

En connaissez-vous la source précise?

La religion se livre très bien à trois opérations. Diviser les gens, contrôler les gens, désillusionner les gens. #religion #division #contrôle

McKown, Delos Banning ()

En connaissez-vous la source précise?

L'invisible et l'inexistant se ressemblent étrangement.

Meslier, Jean (1664-1729)

Le bon sens

...les dévots, incapables d'accuser Dieu de malice, s'accoutument à regarder les plus tristes coups du sort comme des preuves indubitables de la bonté céleste.

Mill, John Stuart (1806-1873)

En connaissez-vous la source précise?

Dieu est un mot pour exprimer, non pas nos idées, mais l'absence de celles-ci. #dieu #absence

Molière (Jean-Baptiste Poquelin, 1622-1673)

Don Juan ou le Festin de pierre, III, 2

Va, va, je te le donne pour l'amour de l'humanité. #humain #amour

Montaigne, Michel de (1533-1592)

Essais, II, 12

Ce n'est pas par la réflexion ou par notre intelligence que nous avons reçu notre religion, c'est par voie d'autorité et par un ordre étranger. #religion #tradition #autorité

Montesquieu (Charles de Segondat, 1689-1755)

Lettre persanes, 1721, Lettre LIX

On a dit fort bien que, si les triangles faisaient un dieu, ils lui donneraient trois côtés. #dieu #qualité

Nietzsche, Friedrich (1844-1900)

En connaissez-vous la source précise?

Dans le christianisme, ni la morale ni la religion viennent en aucun point au contact de la réalité.

La foi, c'est refuser de connaître la vérité.

Où sommes-nous? L'homme est-il le brouillon de Dieu ou Dieu celui de l'homme?

Humain, trop humain (1878-1879)

Une des erreurs de logique les plus ordinaires est celle-ci: quelqu'un est envers nous véridique et sincère, donc il dit la vérité. C'est ainsi que l'enfant croit aux jugements de ses parents, le chrétien aux affirmations du fondateur de l'Église.

Le Gai Savoir (1882)

Dieu est mort! Dieu reste mort! Et c'est nous qui l'avons tué! Comment nous consolerons-nous, nous, meurtriers entre les meurtriers! Ce que le monde a possédé de plus sacré et de plus puissant jusqu'à ce jour a saigné sous notre couteau ; qui nous nettoiera de ce sang? Quelle eau pourrait nous en laver? Quelles expiations, quel jeu sacré seront nous forcés d'inventer? La grandeur de cet acte est trop grande pour nous. Ne faut-il pas devenir Dieu nous-mêmes pour, simplement, avoir l'air dignes d'elle? Il n'y a jamais eu d'action plus grandiose, et, quels qu'ils soient, ceux qui pourraient naître après nous appartiendront, à cause d'elle, à une histoire plus haute, que jusqu'ici, ne fut aucune histoire!

Si Dieu avait voulu devenir un objet d'amour, il aurait dû commencer par renoncer à rendre la justice: un juge, et même un juge clément, n'est pas un objet d'amour.

Nordeau, Max (1849-1923)

En connaissez-vous la source précise?

Dieu est le nom que depuis le début des temps jusqu'à nos jours les hommes ont donné à leur ignorance.

Nozick Robert (1938-2002)

Philosophical Explanations (1981)

Dieu est tellement parfait qu'il n'a pas besoin d'exister.

Onfray, Michel (°1959)

La philosophie féroce (2004)

Les monothéismes détestent également les individus qui ne sacrifient pas au même Dieu qu'eux. Intolérants, jaloux, exclusifs, arrogants, sûrs d'eux, dominateurs, ils s'érigent en loi pour autrui. D'où leur complicité de toujours avec les guerriers, les soldats, les militaires – du sicaire payé par les tribus primitives au terroriste surfant sur le Net, en passant par les armées régulières de tant d'États...

Traité d'athéologie (2005)

Enseigner le fait athée supposerait une archéologie du sentiment religieux: la peur, l'incapacité à regarder la mort en face, l'impossible conscience de l'incomplétude et de la finitude chez les hommes, le rôle majeur et moteur de l'angoisse existentielle.

L'athéisme n'est pas une thérapie mais une santé mentale recouvrée.

L'athéisme relève donc d'une création verbale des déicoles. Le mot ne découle pas d'une décision volontaire et souveraine d'une personne qui se définit avec ce terme dans l'histoire. L'athée qualifie l'autre qui refuse le dieu local quand tout le monde ou la plupart y croit. Et a intérêt à croire.

Le silence de Dieu permet le bavardage de ses ministres qui usent et abusent de l'épithète: quiconque ne croit pas à Dieu, donc à eux, devient immédiatement un athée. Donc le pire des hommes: l'immoraliste, le détestable, l'immonde, l'incarnation du mal. Difficile dès lors de se dire athée.

On ne tue pas un rêve, on n'assassine pas un subterfuge. Ce serait plutôt lui qui nous tue, car Dieu met à mort tout ce qui lui résiste. En premier la raison, l'intelligence, l'esprit critique.

Quand la croyance fâche avec l'immanence, donc soi, l'athéisme réconcilie avec la terre, l'autre nom de la vie.

Oudin, B. ()

Le «retour du sacré» en Occident et dans le Tiers-Monde (1984)

Il semble d'ailleurs que l'idée même de tolérance ait été l'objet d'un curieux détournement. Machine de guerre mise en place par les philosophes du XVIIIe siècle vis-à-vis d'une église abusant de ses pouvoirs de coercition, l'idée a été retournée par l'église contemporaine à son seul profit. En ce sens que toute croyance affichée est considérée comme normale alors que tout athéisme proclamé est perçu comme sectaire, et ce jusqu'au sein même de la gauche... in Aspect de l'irrationalisme contemporain, Gilbert Hottois dir. p13 #tolérance #abus

Pena-Ruiz, Henri (°1947)

Journal L'Humanité, 2015.02.06

Qu'est-ce qu'un fanatique? Voltaire l'écrivait déjà dans ses Lettres philosophiques, le fanatique est celui qui ne tient aucune distance entre son être et ses croyances. Quand ses croyances sont mises en cause, caricaturées, objets de satire et de rire, il croit à tort sa personne atteinte. Dès lors, il est prêt à user d'une violence déchaînée.

Perret, Pierre (°1934)

Ma France à moi

Ma France à moi c'est une France capable de renvoyer dos à dos la Bible et le Coran s'il lui prend l'envie d'être athée.

Picabia, Francis (1879-1953)

En connaissez-vous la source précise?

Le pape est l'avocat de dieu. Dommage que son client soit mort.

Écrits

Les impuissants se prosternent toujours vers le passé.

Pirsig, Robert Maynard (1928-2017)

En connaissez-vous la source précise?

Quand une personne souffre d'illusions, on appelle cela la démence. Quand beaucoup en souffrent, on appelle cela religion.

Pritchard, James? (1909-1997?)

En connaissez-vous la source précise?

La religion est comme un virus qui affecte le comportement de son hôte de façon à se propager plus.

Proudhon, Pierre-Joseph (1809-1865)

En connaissez-vous la source précise?

L'homme devient athée lorsqu'il se sent meilleur que son Dieu.

Quiconque me parle de Dieu en veut à ma bourse ou à ma liberté.

Étude de philologie sacrée

La science n'a fait de progrès que depuis qu'elle a éliminé Dieu.

Proust, Marcel (1871-1922)

En connaissez-vous la source précise?

La louange la plus haute de Dieu est dans la négation de l'athée qui trouve la Création assez parfaite pour se passer d'un créateur. #croyance #fait

Du côté de chez Swann (1987)

Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n'ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas ; ils peuvent leur infliger les plus constants démentis sans les affaiblir, et une avalanche de malheurs ou de maladies se succédant sans interruption dans une famille ne la fera pas douter de la bonté de son Dieu ou du talent de son médecin.

Rahimi, Atiq (°1962)

En connaissez-vous la source précise?

Je suis bouddhiste parce que j'ai conscience de ma faiblesse, je suis chrétien parce que j'avoue ma faiblesse, je suis juif parce que je me moque de ma faiblesse, je suis musulman parce que je condamne ma faiblesse, je suis athée si Dieu est tout puissant.

Ramseier, Mikhail (°1964)

Noir Linceul (2013) p.304

Si on me demande si je crois en dieu, je dis non, mais si on me dit que je suis athée – ou pire: agnostique –, je dis non aussi. Parce qu'être athée, c'est forcément par rapport à dieu, la croyance, le religion… et ce tableau-là, je n'en voudrais pas pour décorer mes chiottes!

Ravus, Frater ()

En connaissez-vous la source précise?

La foi ne vous donne pas de réponse, elle empêche simplement de vous poser des questions.

Reboul, Sylvain ()

Débat avec Pascal Jacob

La seule forme authentique de l'athéisme c'est, dans la théorie, la philosophie rationnelle et critique qui refuse toute prétention de fonder la vie sur des absolus ; et dans la pratique une éthique pragmatique (donc sceptique), régulatrice du désir dans la relation à soi et aux autres en vue de réduire le risque de violence, d'accroître l'autonomie et la solidarité précisément humaine en ce qu'elle fait du désir et de ses ambivalences et contradictions l'essence de l'homme.

Renard, Jules (1864-1910)

Journal – 1906.09.03

Dieu, modeste, n'ose pas se vanter d'avoir créé le monde.

Journal

Vous dites que je suis athée, parce que nous ne cherchons pas Dieu de la même façon ; ou, plutôt, vous croyez l'avoir trouvé. Je vous félicite. Je le cherche encore. Je le chercherai dix ans, vingt ans, s'il me prête vie. Je crains de ne pouvoir le trouver: je le chercherai quand même, s'il existe. Il me saura peut-être gré de mon effort. Et peut-être qu'il aura pitié de votre confiance béate, de votre foi paresseuse et un peu niaise.

Journal, 1894.04.14

Dieu, celui que tout le monde connaît, de nom.

Journal, 1908.01.28

Très attaqué, Dieu se défend par le mépris, en ne répondant pas.

Reynolds, R? ()

En connaissez-vous la source précise?

Pour autant que je puisse en dire en étudiant les écritures, tout ce que vous faites au ciel, c'est juste s'asseoir çà et là en chantant les louanges du Seigneur. Je ne sais pas vous, mais je suis sur qu'après disons cinquante millions d'années, je commencerai à m'ennuyer un petit peu.

Richer, Isabelle ()

«Les évangéliques dans la vie politique et sociale aux États-Unis» in Hérodote n°119, 4° trimestre 2005, p10

Croyant en l'autorité suprême de la Bible, les évangéliques cherchent à appliquer ce qu'ils estiment être la volonté divine à tous les aspects de leur existence. De leur point de vue, il n'existe aucune différence entre la sphère privée et la sphère publique, tous les domaines de la société étant également soumis à l'autorité divine. L'idée d'une moralité laïque et d'un État religieusement neutre leur est donc inconcevable, et la Bible étant à leurs yeux la parole de Dieu et la seule source de moralité, ses valeurs doivent s'imposer à toutes les institutions sociales et culturelles du pays et dicter le comportement de tous. #évangélisme #gouvernement

Riss (°1966)

Le Nouveau Magazine littéraire 7-8, Juillet-août 2018, p32

Les athées n'ont rien à vendre.

Roddenberry, Gene (1921-1991)

En connaissez-vous la source précise?

Quelle est la logique d'un Dieu tout-puissant qui créent des humains coupables, et ensuite les blâme pour ses propres erreurs.

Rostand, Jean (1894-1977)

Dieu existe-t-il? Non…

J'ai dit non. J'ai dit non à Dieu, en affirmant les choses un peu brutalement, mais à chaque instant la question revient. Je me dis: est-ce possible […] Je suis obsédé, disons le mot, sinon par Dieu, obsédé, du moins par le non-Dieu. […] Ce n'est pas un athéisme serein, ni jubilant, ni content. Ah non! Il n'est pas satisfaisant ni apaisé ; plutôt à vif: la plaie se rouvre sans cesse.

Inquiétudes d'un biologiste

En tuant le hasard, on ne ressuscite pas Dieu.

Pensées d'un biologiste

On tue un homme: on est un assassin. On en tue des millions: on est un conquérant. On les tue tous: on est un Dieu.

Peu de gens sont dignes de ne croire à rien.

Si Dieu existait, il n'y aurait pas de méchants, il n'y aurait que des maladroits.

Russell, Bertrand (1872-1970)

En connaissez-vous la source précise?

S'il y avait un Dieu, je tiens pour fort improbable qu'il entretienne une vanité telle que d'être offensé par ceux qui doute de son existence.

Pourquoi je ne suis pas chrétien (1927)

J'affirme, en pesant mes termes, que la religion chrétienne, telle qu'elle est établie dans ses églises, fut et demeure le principal ennemi du progrès moral dans le monde.

Salacrou, Armand (1899-1989)

En connaissez-vous la source précise?

L'existence d'une création sans Dieu, sans but, me paraît moins absurde que la présence d'un Dieu existant dans sa perfection et créant un homme imparfait afin de lui faire courir les risques d'une punition infernale.

Sallenave, Danièle (°1940)

dieu.com (2004)

Mais non, l'athéisme n'est pas une croyance. Il est le refus de croire […]. L'athéisme ne prétend pas être débarrassé de toutes les croyances, il en connaît la force et la persistance, mais il se conduit à tout instant en s'abstenant de remettre à une puissance surnaturelle l'explication des phénomènes du monde et le sens de son action.

Si «le libre exercice des cultes» doit être garanti, tout autant doit l'être l'expression philosophique de l'athéisme ; son expression publique, comme est garantie celle des religions. Ce qui revient à dire que les «athées» ont non seulement le droit de s'organiser, mais aussi de défendre leurs positions et leurs thèses. Et même de les enseigner.

Une religion est modérée lorsqu'elle n'a pas de bras armé ; ou quand elle cesse d'y recourir. Ou quand on l'a obligé à le faire. Le catholicisme est devenu modéré en France quand la loi a mis un terme à la volonté de pouvoir de l'Eglise.

Santayana, George (1863-1952)

Soliloques en Angleterre (1922)

Mon athéisme, comme celui de Spinoza, est une piété véritable vis-à-vis de l'univers. Il se contente de renier les dieux façonnés par les hommes à leur image, dans le but de servir des intérêts humains.

Sartre, Jean-Paul (1905-1980)

L'existentialisme est un humanisme

L'existentialisme n'est pas tellement un athéisme au sens où il s'épuiserait à démontrer que Dieu n'existe pas. Il déclare plutôt: même si Dieu existait, ça ne changerait rien ; voilà notre point de vue. Non pas que nous croyons que Dieu existe, mais nous pensons que le problème n'est pas celui de son existence ; il faut que l'homme se retrouve lui-même et se persuade que rien ne peut le sauver de lui-même, fût-ce une preuve valable de l'existence de Dieu. En ce sens, l'existentialisme est un optimisme, une doctrine d'action, et c'est seulement par mauvaise foi que, confondant leur propre désespoir avec le nôtre, les chrétiens peuvent nous appeler désespérés.

Le diable et le bon Dieu

Je me demandais à chaque minute ce que je pouvais être aux yeux de Dieu. A présent je connais la réponse: rien. Dieu ne me voit pas, Dieu ne m'entend pas, Dieu ne me connaît pas. Tu vois ce vide au-dessus de nos têtes? C'est Dieu. Tu vois cette brèche dans la porte? C'est Dieu. Tu vois ce trou dans la terre? C'est Dieu encore. Le silence c'est Dieu. L'absence c'est Dieu. Dieu c'est la solitude des hommes. Il n'y avait que moi: J'ai décidé seul du Mal ; seul, j'ai inventé le Bien. C'est moi qui ai triché, moi qui ai fait des miracles, c'est moi qui m'accuse aujourd'hui, moi seul peut m'absoudre ; moi, l'homme. Si Dieu existe, l'homme est néant, si l'homme existe... acte II

Quand Dieu se tait, on peut lui faire dire ce que l'on veut.

Situations

Dieu est mort, mais l'homme n'est pas, pour autant, devenu athée. Ce silence du transcendant, joint à la permanence du besoin religieux chez l'homme moderne, voilà la grande affaire aujourd'hui comme hier.

Schopenhauer, Arthur (1788-1860)

Parerga (1851)

Les religions sont comme les vers luisants: pour briller, il leur faut de l'obscurité.

Scutenaire, Louis (1905-1987)

En connaissez-vous la source précise?

Si j'avais une doctrine religieuse, la voici: Si Dieu existait et l'immobilité, Dieu serait l'immobilité, le Diable étant le mouvement.

Mes inscriptions, 1943-1944

Dieu, le meilleur des gargarismes.

Sfar, Joann (°1971)

Kishinev-des-fou (2014)

Nobles antiracistes. Défenseurs des hommes tous semblables. Dans les espèces humaines à protéger, on vous a mis aussi... les dogmes religieux! Quel scandale!
Moi je veux bien défendre et les Arabes et les Juifs et les Noirs et les martiens si on en trouve. Mais au titre de leur droit à vivre comme tout le monde.
Je ne veux pas, car c'est un contre-sens absolu, que l'antiracisme devienne une défense de la Bible, de la Torah ou du Coran.
Parce que rien ne devrait nous interdire d'attaquer un dogme religieux.
Parce que la religion dit son mot sur tout notre quotidien. Sur la façon dont on s'habille, dont on mange, dont on se marie. Qu'on le veuille ou non, et même si elles sont sacrées, chaque maxime religieuse est une idée. Et une idée, même si elle vient de Dieu, j'ai le droit de la combattre.

Pourquoi je m'énerve?
Parce qu'aujourd'hui encore, on minimise l'importance du religieux dans la propagation de la haine entre les hommes. Les idées religieuses vous sont fichues dans le crâne durant la toute petite enfance et par la suite, il est impossible de se les sortir de la tête. série BD Kletzmer, postface #tolérance #intégrisme

Shaw, George Bernard (1856-1950)

En connaissez-vous la source précise?

Le croyant est plus heureux que le sceptique comme l'homme ivre est plus heureux que celui qui est sobre, la joie de la crédulité est bon marché et dangereuse.

Toutes les grandes vérités sont d'abord des blasphèmes. #blasphème

Les pensées

Si Dieu n'existait pas, disait les déistes du XVIIIe siècle, il faudrait l'inventer. Il faut bien tout de même bien voir que ce dieu était un dieu ex machina, un dieu qui aidait ceux qui ne pouvaient se débrouiller tout seuls, un dieu des paresseux et des incapables. Le XIXe siècle a décidé qu'en effet, un tel dieu n'existait pas. Et maintenant l'homme doit prendre en main tout le travail dont il avait l'habitude de se débarrasser par une vague prière.

Sollers, Philippe (°1936)

Le Nouveau Magazine littéraire 7-8, Juillet-août 2018, p28

Tous les écrivains sérieux sont athées. #littérature

Souchon, Alain (°1944)

Et si en plus y'a personne (album La Vie Théodore, 2005)

Et si le ciel était vide?
Si toutes ces balles traçantes
Toutes ces armes de points
Toutes ces femmes ignorantes
Ces enfants orphelins
Si ces vies qui chavirent
Ces yeux mouillés
Ce n'était que le plaisir
De zigouiller? #religion #violence #sadisme

J'étais pas là (album Toto 30 ans, rien que du malheur, 1978)

Le bon Dieu et toutes ces cloches qui sonnent
C'est le père Noël pour les grandes personnes #dieu #croyance

Spinoza, Baruch (1632-1677)

Éthique I, Appendice

Dieu, cet asile de l'ignorance.

Stanski, Gaétan-Pierre ()

De la Spontanéité de la Matière dans les Manifestations Physiques et Vitales (1872)

Celui qui avance un fait affirmatif ou positif, doit en faire la démonstration et non celui qui soutient un fait négatif.

Stendhal (Henri Beyle 1783-1842)

Le Rouge et le Noir (1830) Livre II, Chapitre VII: Une attaque de goutte

L'idée la plus utile aux tyrans est celle de Dieu. #dieu #gouvernement

Sénèque (~1-65)

En connaissez-vous la source précise?

L'homme ordinaire tient la religion pour vraie, l'homme sage la trouve fausse et les chefs, utile.

Thibon, Gustave (1903-2001 )

En connaissez-vous la source précise?

Il ne prie pas vraiment, celui qui demande à la prière ce que les athées attendent de l'action.

Twain, Mark (1835-1910)

En connaissez-vous la source précise?

Ce ne sont pas les parties de la bible que je ne peux comprendre qui m'inquiète mais bien celles que je comprends.

On accepte un homme dans une Église pour ce qu'il croit et on le vire pour ce qu'il connaît.

Lettres de la Terre

L'homme est une merveilleuse curiosité... il pense qu'il est le chouchou du créateur... et qui plus est, il croit que le créateur l'aime ; qu'il est passionné par lui: qu'il se lève la nuit pour l'admirer ; qu'il le protège et qu'il le sauvegarde des mésaventures. Il lui adresse des prières et il pense qu'Il l'entend. N'est-ce pas là une idée pittoresque?

Tzara, Tristan (1896-1963)

Sept manifestes dada

Dieu n'est pas à la hauteur. Il n'est même pas dans le Bottin.

Unamuno, Miguel de (1864-1936)

Almanach des lettres françaises et étrangères

La foi consiste à savoir se résigner au songe.

Valensin, Auguste (1879-1953)

cité par Henri de Lubac dans Paradoxes, suivi de Nouveaux Paradoxes

Dieu, créant un homme qui lui fit nécessairement louange, ressemblait au constructeur de phonographes qui se ferait réciter son éloge par un appareil.

Vian, Boris (1920-1959)

Boris Vian en verve

Supprimez le conditionnel et vous aurez détruit Dieu.

Roman, nouvelles et œuvres diverses

Si Dieu s'est fait homme pour avoir de l'autorité sur terre, c'est évidemment qu'il se rendait compte qu'un homme, ça fait tout de même plus sérieux.

Victor Hugo (1801-1885)

Post-Scriptum de ma vie (1901)

La prière est un auguste aveu d'ignorance.

Voltaire (François-Marie Arouet, 1694-1778)

Dictionnaire philosophique: «Dieu, Dieux» Section VI. De la nécessité de croire en un Être suprême

Je pense avec vous que le fanatisme est un monstre mille fois plus dangereux que l'athéisme philosophique. Spinoza n'a pas commis une seule mauvaise action: Chastel et Ravaillac, tous deux dévots, assassinèrent Henri IV.

Dictionnaire philosophique: «Digestion»

O homme! qui oses te dire l'image de Dieu, dis-moi si Dieu mange, et s'il a un boyau rectum.

Dictionnaire philosophique: «Tolérance»

De toutes les religions, la chrétienne est sans doute celle qui doit inspirer le plus de tolérance, quoique jusqu'ici les chrétiens aient été les plus intolérants de tous les hommes.

Weatherwax, Richard A. ()

En connaissez-vous la source précise?

Vous n'avez pas besoin de religion pour justifier l'amour, mais il n'y a pas de meilleur outil pour justifier la haine.

Weinberg, Steven (°1933)

En connaissez-vous la source précise?

Ils pensaient que la science corroderait la foi et cela les inquiétaient, ils avaient raison et c'est une bonne chose.

«Dream of a final theory» in Pour en finir avec Dieu, Richard Dawkins

La religion est une insulte à la dignité humaine. Que ce soit avec ou sans elle, il y aura toujours des gens bien qui font de bonnes choses, et des mauvais qui font de mauvaises choses. Mais pour que des gens bien agissent mal, il faut la religion.

Woolf, Virginia (1882-1941)

Mrs Dalloway (1925)

Elle en était venue à la conclusion que les dieux n'existaient pas. On ne pouvait en vouloir à personne et elle avait adopté la religion des athées, consistant à faire le bien pour l'amour du bien.

Zola, Émile (1840-1902)

Nana (1880)

La religion tolérait bien des faiblesses, quand on gardait les convenances.