site sans réclame ReligionCont@ctS'abonner

Le retour du religieux

E

N mai 2005 la revue Sciences Humaines titrait «Dieu ressuscité. Les religions face à la modernité»*, semblant constater un retour de la spiritualité, l'invalidation du désenchantement du monde théorisé par Max Weber et l'arrêt de la sortie de religion décrite par Marcel Gauchet*.

Quatre ans auparavant, Peter Berger, sociologue des religions et théologien, critiquait l'idée d'un retrait continu du religieux (Peter Berger, «La désécularisation du monde: un point de vue global» in Le réenchantement du monde, Peter Berger dir., Bayard, 2001), dans une perspective mondiale, il est vrai, et avec pour unique exception le continent européen.

Nous savons que c'est nullement le cas pour la Belgique. Voyons ce que la recherche nous enseigne pour une partie du reste du monde à travers les études ISSP - Religion I, II et III...

Janvier 2017 - Les échantillons (n=...) ont été pondérés (np=...) pour les enquêtes proposant ce type de rectification, et le nombre de réponses chaque fois précisé. Un affinement des analyses est en cours.
Février 2017 - Insertion de l'attitude face à la foi (abandon, stabilité, conversion).

1. Note sur Beliefs about God report
2. Une vision plus explicite
3. Les pays catholiques

4. Les pays orthodoxes
5. Les pays protestants
6. Les pays sans religion majoritaire

7. Trois pays orientaux
8. Conclusions
9. Bibliographie

Les données brutes de l'enquête de l'International Social Survey Program - Religion III (2008) ont été rendues publiques le 18 avril 2012. Elle s'ajoutent à celle des deux enquêtes précédentes (I: 1991 et II: 1998) et sont comparables en ce sens que les questions posées restent la plupart du temps les mêmes, tandis que le nombre de pays participants s'accroît.

Nous nous intéresserons, à travers les trois rapports, à deux phénomènes que nous pensons différents. Le premier est le rapport à Dieu, à travers les six catégories athées, agnostiques, croyants en une force supérieure, croyants par moments, croyant malgré des doutes et croyants sans aucun doute. Le second phénomène est l'appartenance à un des grands groupes religieux. Février 2017: insertion des réponses à une troisième question sur la conversion, l'abandon de la foi ou la stabilité dans la foi ou l'incroyance.

Tous les pays ayant participé à au moins une de ces études sont repris, regroupés selon leur religion dominante. Lorsque les résultats sont disponibles pour plusieurs années, la hausse ou la baisse de pourcentage est indiqué, en vert ou en rouge à partir de 1%.

Dans un premier temps, nous vous présentons une rapide étude suite à la publication des données brutes de l'ISSP.

1. Beliefs about God report (NORC)

Un document pdf signé Tom W. Smith (NORC/University of Chicago), intitulé Beliefs about God across Time and Countries a été publié dès la libération des donées du rapport de 2008. Il reprend les données disponibles pour 30 pays (dont 24 européens) sur les 42, pour des raisons de comparabilité. L'auteur ne compare que les personnes athées et personnes croyant en Dieu sans éprouver de doutes; nous verrons plus loin que cela est assez réducteur.

Les noms de pays ont été francisés et reclassés selon l'ordre alphabétique.
2008Δ athéesΔ croyants
Ath.Croy.91-0898-0891-0898-08
Allem. de l'Est52,1%7,8%+3,4%–1,7%–1,4%–1,5%
All. de l'Ouest10,3%26,7%+0,1%–1,9%+0,6%+3,3%
Australie15,9%24,9%+7,3%+6,4%–5,1%–1,6%
Autriche9,2%21,4%+5,1%+2,0%–6,5%–10,6%
Chili1,9%79,4%–  +0,1%–  –1,0%
Chypre1,9%59,0%–  +0,3%–  –6,0%
Danemark17,9%13,0%–  +3,4%–  –0,4%
Espagne9,7%38,4%–  +1,2%–  –7,0%
États-unis3,0%60,6%+0,7%–0,1%–0,8%+0,2%
France23,3%15,5%–  +5,6%–  –5,8%
Gr.-Bretagne18,0%16,9%+7,8%+1,8%–6,4%–4,7%
Hongrie15,2%23,5%+2,9%+1,0%–7,0%–2,9%
Irlande5,0%43,2%+3,0%+2,4%–15,4%–0,7%
Irlande du N.6,6%45,6%+5,1%+3,0%–15,2%–4,9%
Israël6,0%65,5%–9,6%–1,8%+23,0%+6,7%
Italie5,9%41,0%+3,2%+1,7%–10,5%–6,7%
Japon8,7%4,3%–  –1,8%–  +0,4%
Lettonie18,3%21,7%–  +9,1%–  –1,1%
Norvège17,4%14,8%+7,9%+5,8%–4,7%–3,5%
Nvlle-Zélande12,6%26,4%+4,9%+4,8%–2,5%–4,0%
Pays–Bas19,7%21,2%+3,7%+2,6%–3,3%–5,0%
Philippines0,7%83,6%+0,1%+0,1%–2,2%+5,5%
Pologne3,3%62,0%+1,3%+1,0%–5,0%–5,5%
Portugal5,1%50,9%–  +2,7%–  –9,4%
Russie6,8%30,5%–11,7%–11,7%+17,3%+6,9%
Slovaquie11,7%39,2%–  +0,7%–  –1,3%
Slovénie13,2%23,6%–5,2%–0,3%+2,7%–1,7%
Suède19,3%10,2%–  +2,6%–  –2,0%
Suisse9,3%25,0%–  +5,2%–  –1,6%
Rép. Tchèque39,9%11,1%–  +18,4%–  –6,8%

Les deux premières colonnes sont reprises du Tableau 1 (p7). Les pourcentages de la colonne «Athées» représente les personnes ayant coché la case «I don't believe in God», la colonne «Croyants» celles ayant coché la case «I know God really exists and I have no doubts about it», négligeant les quatre catégories intermédiaires.

Les deux colonnes suivantes (Tableau 6, p12) reprennent l'évolution du pourcentage des athées sur deux périodes différentes: de 1991 à 2008 (intervalle de 17 années, entre la première et la troisième vague) et de 1998 à 2008 (10 années, entre la deuxième et la troisième), entre les pays faisant partie de l'enquête en 1991 ou 1998.

Les deux dernières colonnes (Tableau 6, p13) reprennent l'évolution du pourcentage des croyants sur les deux mêmes périodes: de 1991 à 2008 et de 1998 à 2008.

Tom W. Smith relève que les pays catholiques (le Chili pour l'Amérique du Sud et les Philippines pour l'Asie...) sont parmi les plus croyants et sont assez stables en terme de pourcentages de 1991 à 2008 ou de 1998 à 2008. L'érosion continue néanmoins dans les pays catholiques d'Europe: le Portugal, l'Espagne, l'Italie, la Pologne, la Hongrie, l'Irlande, l'Irlande du Nord et l'Autriche accusent une perte de croyants, voire une montée des athées. Seule la Slovénie accuse une tendance inverse.

Les pays protestants (Norvège, Suède, les Pays-Bas, l'Allemagne de l'Est, le Danemark, la Lettonie) et chrétiens composites (Grande-Bretagne, Australie, Suisse, Lettonie) comptent en général plus d'athées, dont la proportion continue d'augmenter. L'exception notable vient des États-unis où les croyants restent à 60%, ce que l'auteur explique par la concurrence religieuse y occupant l'espace public, explication ne convenant manifestement que pour ce dernier. La croyance semble en léger progrès en Allemagne de l'Ouest.

L'auteur pointe le haut taux de croyance dans les pays traversés par les conflits religieux: l'Irlande du Nord, Chypre, et surtout Israël, pays qui a connu une montée de la croyance de 23% en 17 ans, sans discuter si le conflit est une cause ou un produit de l'adhésion religieuse. En outre, il ne mentionne pas la surenchère des revendications ashkénazes et séfarades en Israël, ayant obtenu de grands privilèges notamment au niveau de l'éducation et des colonies en arbitrant l'opposition travaillistes / conservateurs.

Enfin, la haute croissance de la croyance en Russie n'est pas expliquée par la concurrence ni les conflits religieux.

Parmi les pays les plus athées, la symbolique France est positionnée derrière l'ex-Allemagne de l'Est et la République Tchèque, sans qu'une explication de la hausse de 18% en 17 ans ne soit donnée pour cette dernière.

Même si les pays représentés ci-dessous ne couvrent pas l'entièreté du globe (aucun pays africain ou musulman n'y est représenté, seulement deux asiatiques et deux américains), il est vraiment difficile de savoir sur quelles réalités certains sociologues se basent pour observer depuis une dizaine d'années un retour du religieux manifestement marginal et invalidé dans la grande majorité des pays considérés.

2. Une vision plus explicite

En guise d'exemple, nous donnerons les résultats de deux pays du Moyen-Orient ayant une religion monothéiste franchement dominante.

La Turquie montre un pays où l'appartenance à l'islam domine (plus de 99% de réponses) et où moins d'un demi pour cent s'affirme sans religion, tandis que le rapport à Dieu présente de légères nuances: 93% se disent croyant sans aucun doute, 3% admettent des doutes ou des moments de non-croyance tandis que près de 3% se disent athées ou agnostiques. Comme une chaque ligne donne les résultats de la même enquête, des répondants se sont nécessairement déclarés musulmans et athées. Nous verrons que c'est souvent le cas de pays où afficher une religion est une affirmation identitaire. L'inverse est également possible: dans d'autres pays, il y a bien plus de «sans religion» que d'athée et agnostiques.

Les données de milieu de ligne montre les changements d'attitude à la foi: l'abandon, l'incroyance depuis toujours, la foi depuis toujours ou la conversion). On y voit que le total de ceux qui n'ont jamais cru et ceux qui ont abandonné la foi est très proche de celui des athées et agnostiques repris ci-dessus. Ces chiffres étant issus de la même enquête, ils ont la possibilité d'être cohérents sans se soucier de l'imprécision inhérente aux sondages.

Turquie (TR)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008n=1453 14531,90,81,41,01,893,1 14290,91,797,40,8 14530,30,199,5

Le cas d'Israël est plus délicat. Manifestement, l'étude de 1991 ne couvrait pas le même territoire ou n'interrogeait pas les mêmes catégories de populations, puisqu'elle ne fait mention que d'un demi pour cent de musulmans, alors que les enquêtes de 1998 et 2008 en dénombrent 12 et 11%. Le nombre de «sans religion» n'est pas en accord avec le nombre d'athées et d'agnostiques, de façon très nette: il faut donc se départir de l'idée, même dans les pays à religion monothéiste, d'un lien trop fort entre appartenance religieuse et croyance.

Israël voit son taux de «sans dieu» diminuer fortement, ce que l'inclusion des musulmans ne peut complètement expliquer. Selon Tom W. Smith (voir supra), c'est la marque des pays en conflit religieux, mais il oublie la concurrence religieuse qu'il a pourtant pointée pour les USA: séfarades et ashkénases, arbitres de la rivalité historique entre travaillistes et conservateurs, sont parvenus à obtenir des droits allant à l'encontre de la laïcité, faisant preuve d'un communautarisme offensif en ouvrant écoles et colonies.

Israël (IL)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=991 98015,85,914,15,915,343,0 8567,621,165,06,3 9881,00,50,198,00,4
Δ  –8,0–0,1–2,4+0,2–5,7+15,9 –2,2–7,8+11,2–1,2 –1,0–0,3–0,1–10,4+11,8
1998n=1208 12057,85,811,76,19,658,9 11265,413,376,25,1 12060,287,612,2
Δ  –1,7–0,9–3,8–0,9+0,1+7,3 –0,6–4,0+2,2+2,4 +2,8+1,1+0,3+1,2–4,4–2,7+1,8
2008n=1193 11936,14,97,95,29,766,2 11134,89,378,47,5 11932,81,30,31,283,29,51,8
Δ 17 années –9,7–1,0–6,2–0,7–5,6+23,2 +1,8+0.8+0,2 +1,2–14,8+9,1+1,8

Pour les pays ayant participé à au moins deux études, les différences entre deux enquêtes consécutives sont données en pour cent, les positives sont colorées en vert et les négatives en rouge, à l'exception des écarts de moins de 1%, qui ne sont pas significatifs. Afin d'alléger les tableaux, les données et pourcentages nuls ne sont pas mentionnés.

Notes méthodologiques

Le premier groupe reprend les pourcentages des réponses aux différentes propositions sur la croyance:

Le deuxième groupe évalue stabilité de la croyance:

Dans le troisième groupe, certaines religions sont regroupées:

En partant de l'hypothèse que la situation historique a une influence certaine sur son évolution, les pays ont été regroupés par religion majoritaire, c'est-à-dire celle qui dépasse la totalité des autres, en ne tenant pas compte des «sans religion».

Les échantillons des enquêtes s'élèvent généralement à un nombre entre 1000 et 2000, ce qui signifie que 0,1% équivaut à un ou deux individus, ce qui n'est absolument pas significatif. La première décimale des pourcentages est néanmoins gardée pour permettre la sommation de catégories sans accroître l'indétermination.

Les pourcentages sont relatifs: passer de 90 à 85% constitue une érosion deux fois moins importante que de 45 à 40%, même si la baisse est de 5 points dans les deux cas.

3. Les pays catholiques

Les pays ayant un haut taux de catholiques semblent moins enclins au changement que ceux déjà plus détachés de leur religion. Le Portugal, l'Italie, l'Irlande gardent près de 90% de catholiques, avec une érosion contenue ces dernières années. Les 96% de catholiques de la Pologne en 1991 pouvaient en partie s'expliquer par le pontificat de Jean-Paul II (1978-2005) et son influence sur la chute de Jaruzelski. Depuis la dissolution du Pacte de Varsovie en 1991, la catholicité y a quand même perdu 10% en 17 ans, dont 7% la dernière décennie.

Croatie (HR)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008n=1201 12015,34,28,77,315,559,1 10373,47,685,63,4 12016,588,30,23,50,11,00,20,10,2
Irlande (IE)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1005 10042,02,23,49,024,858,7 9484,00,691,73,7 10051,793,00,63,00,11,6
Δ  +0,6+2,5+4,7+1,2+5,5–14,7 +2,6+0,7–4,9+1,7 +5,7–5,3–0,3+0,7–0,1–1,3+0,6
1998np=1010 10082,64,78,110,230,344,0 9036,61,386,85,4 9457,487,70,33,70,30,6
Δ  +2,4+0,6+1,6+3,3–7,2–0,5 +1,8+2,4–6,2+1,9 +0,3–1,7+0,9–1,8+0,5+0,2+0,6+0,1+1,5–0,6
2008np=2049 20495,05,39,713,523,143,5 17968,43,780,67,3 20497,786,01,21,90,50,20,60,11,8
Δ 17 années +3,0+3,1+6,3+4,5–1,7–14,2 +6,0–7,0+0,6–1,1+0,2
Portugal (PT)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998np=1201 11972,43,610,25,018,360,4 11914,33,586,65,6 11967,390,21,70,8
Δ  +2,7+0,7+2,9+4,0–0,9–9,1 +1,4+2,2–4,3+0,7 +2,9–4,4+2,6+0,6+0,1+0,5–1,5+0,1–0,8
2008np=1000 10005,14,313,19,017,251,3 9585,75,782,36,3 100010,285,82,60,60,10,50,20,1
Italie (IT)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=983 9832,87,28,98,920,751,5 94810,14,181,93,9 9825,893,20,10,9
Δ  +1,4–2,2–1,7+1,3+5,1–3,8 –1,5+0,2+1,3+0,1 +2,0–3,2+0,2+0,1+0,1+0,5+0,7–0,4
1998np=1008 10084,25,07,210,225,847,7 9238,64,383,24,0 9847,890,00,30,10,10,50,70,5
Δ  +1,5+2,5–0,4+3,4–0,5–6,7 +1,0+3,5–7,4+2,7 +3,2–1,8+0,4–0,1–0,1–0,5–0,6–0,5
2008np=1078 10785,97,56,813,625,341,0 10269,67,875,86,7 107811,088,20,70,1
Δ 17 années +2,9+0,3–1,3+4,7+4,6–10,5 +5,2–5,0+0,6+0,1–0,9
Pologne (PL)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=1063 10562,14,09,07,99,567,6 9364,20,993,21,7 10542,996,30,8
Δ  +0,2–0,1–0,8–1,9+1,6+0,8 –0,1+0,8–3,1+2,4 +4,4–4,4+0,1–0,1
1998np=1147 11242,33,98,26,011,168,4 10364,11,790,14,1 11327,391,90,10,7
Δ  +1,0+1,8–2,3+3,3+2,6–6,3 +2,4+0,4–3,2+0,5 +5,6–6,3+0,9+0,4–0,6
2008np=1263 12633,35,75,99,313,762,1 11666,52,186,94,6 126312,985,60,90,50,1
Δ 17 années +1,2+1,7–3,1+1,4+4,2–5,5 +10,0–10,7+0,9+0,5–0,7

Les pays connaissant de moins grands effectifs de catholiques connaissent en général une érosion plus notable ces dernières années, telle l'Espagne qui perd 10% de catholiques et l'Autriche 7%, de 1998 à 2008.

Enfin, la République Tchèque et la Slovaquie, unis en un seul pays jusqu'en 1992, ont des destinées très opposées: alors que la Slovaquie augmente de 1,5% de catholiques avec une baisse de 3% d'agnostiques, la République Tchèque voit une forte baisse de 12,5% de catholiques et de 2,5% de protestants et autres religions chrétiennes, et cette fois-ci en accord avec une progression de 16% de «sans religion», qui correspondent relativement bien à l'augmentation de 17% d'athées et 1,5% d'agnostiques.

Espagne (ES)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=2488 24678,66,912,47,318,945,8 23408,99,080,31,8 240814,085,40,20,20,1
Δ  +1,2+3,6–0,3+1,2+1,5–7,0 +6,6+0,1–6,9+0,2 +8,0–10,8+0,8+0,7+1,1+0,2+0,1+0,1
2008np=2373 23739,810,512,18,520,438,8 218115,59,173,42,0 237322,074,61,00,71,30,20,10,2
Slovaquie (SK)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1284 127411,19,512,110,715,940,8 115312,015,954,617,6 127916,269,214,20,30,10,1
Δ  +0,9–3,2–1,6+2,7+1,6–0,4 –2,2+0,2+5,4–1,5 +0,6+1,4–2,3+0,3–0,1
2008np=1138 113812,06,310,513,417,540,4 10089,816,158,016,1 113816,870,611,90,60,1
Autriche (AT)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=984 9764,27,525,610,524,128,1 83416,26,069,97,9 9849,781,96,22,2
Δ  +3,0+2,0–1,6–1,1–6,3+4,1 –1,4+1,3+2,2–2,1 +3,3–2,0–1,7–0,3+0,8
1998np=1002 9967,29,524,09,417,832,2 83414,87,372,15,8 100013,079,94,51,90,8
Δ  +2,0+0,7+3,2+3,5+1,2–10,8 +3,4–4,0–0,6+1,8–0,7
2008np=1020 10209,210,227,212,919,021,4 0 102016,475,93,91,81,20,8
Δ 17 années +5,0+2,7+1,6+2,4–5,1–6,7 +6,7–6,0–2,3+1,8–1,0+0,8
Belgique - Flandre (BE-VLG)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=1263 126317,916,217,714,418,715,0 97627,122,948,21,7 126322,374,10,80,10,11,31,4
France (FR)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998np=1133 111618,116,814,59,819,221,7 92920,425,643,010,9 111144,151,62,30,30,60,60,6
Δ  +5,5–0,3–1,2+2,6–0,6–6.0 +3,8+4,3–7,4–0,6 +4,5–4,1–1,0–0,1–0,1+0,5+0,2
2008np=2454 245423,616,513,312,418,615,7 199424,229,935,610,3 245448,647,51,30,20,51,10,8
République Tchèque (CZ)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998np=1224 122121,613,922,011,013,518,0 95512,341,835,910,0 119644,746,75,42,50,7
Δ  +18,7+0,9–5,7–4,1–3,0–6,8 –0,9+18,6–12,6–5,1 +20,0–16,3–1,4–1,8–0,5
2008np=1512 151240,314,816,36,910,511,2 128111,460,423,34,9 151264,730,44,00,70,2

La Hongrie et la Slovénie connaissent une évolution étrange. Après une grande perte de catholiques (et de protestants pour la Hongrie) et un accroissement des «sans religion», on constate un rebond du catholicisme (et du protestantisme pour la Hongrie), et un redressement en Slovénie. Cette évolution ne se retrouve pas dans l'évolution des athées et agnostiques.

Si en 17 années la Hongrie perd finalement 10% de catholiques et gagne autant de sans religion, le total des athées et agnostiques n'a guère évolué. Il est possible d'y voir plus d'affiliation religieuse que de croyance, les «sans aucun doute» diminuant à chaque sondage.

En Slovénie, les taux d'athées et d'agnostiques diminuent de 9,5% en 17 ans alors que le nombre de «sans religion» a finalement augmenté de 8,5%. Si dans les enquêtes ISSP les effectifs des athées et agnostiques n'évoluent pas toujours parallèlement à ceux des «sans religion», une corrélation inverse aussi importante est unique.

Hongrie (HU)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=1000 98112,516,28,113,519,730,1 92113,122,256,97,8 9954,973,221,10,30,10,4
Δ  +1,9–4,5+0,3+4,6+0,9–3,3 –0,3+2,5–3,5+1,3 +25,6–21,2–5,0–0,3+0,6+0,2
1998np=1000 98514,411,78,418,120,626,8 87912,824,753,49,1 100030,552,016,10,11,00,2
Δ  +1,1+0,7+2,2+0,7–1,7–2,9 –9,4–17,1+32,2–5,7 –14,7+9,5+5,2+0,2+0,1–0,1–0,1
2008np=1010 101015,512,410,618,818,923,9 10373,47,685,63,4 101015,861,521,30,30,10,90,1
Δ 17 années +3,0–3,8+2,5+5,3–0,8–6,2 +10,9–10,8+0,2–0,3+0,2+0,1+0,5+0,1
Slovénie (SI)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=2080 198919,29,523,09,117,421,9 168511,627,458,32,7 204511,082,82,02,11,41,7
Δ  –5,0–0,8+6,8–1,2–0,9+1,0 –2,4+0,1+2,3 +12,9–11,1–0,6–0,7–0,7+0,7–1,5
1998n=1006 95914,28,729,87,916,522,9 79611,625,058,45,0 99323,971,71,41,40,70,70,2
Δ  –0,6–3,0+0,2+2,2+1,3 +2,3–1,5+0,7–1,5 –4,2+2,5+0,7+1,3–0,3
2008n=1065 106513,65,730,010,116,524,2 86313,923,559,13,5 106519,774,21,42,12,00,40,2
Δ 17 années –5,6–3,8+7,0+1,0–0,9+2,3 +8,7–8,6–0,6+0,6+0,4–1,5

Trop peu de pays d'Amérique du sud ont participé à au moins une enquête pour qu'il soit possible de se faire une idée de son évolution. Notons que si seul le Chili a connu deux enquêtes, le protestantisme que l'on dit si conquérant en Amérique du Sud semble également subir une érosion (le Mexique, pays d'Amérique du Nord, est moins concerné, voir le prochain tableau). Cette relative baisse de l'appartenance religieuse a peu d'effet sur les modalités de la croyance.

République Dominicaine (DO)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008n=2086 20861,21,92,52,54,587,4 20811,93,794,40,0 20863,079,217,50,10,1
Venezuela (VE)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=1077 10770,80,71,92,35,289,2 10551,11,095,22,7 10777,477,611,80,21,20,61,2
Chili (CL)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998np=1503 15021,80,72,94,110,080,4 14352,32,190,05,6 14755,374,319,30,10,10,20,10,6
Δ  +0,1+0,7+1,7–1,1–0,9–0,3 +1,8–0,1–0,5–1,3 +4,7–4,4–2,4–0,1+0,2+0,9–0,2+1,7–0,4
2008np=1505 15051,91,44,63,09,180,1 14794,12,089,54,3 150510,069,916,90,21,01,80,2
Uruguay (UY)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=1010 10108,74,59,97,115,953,9 9568,310,372,78,7 101027,851,913,00,23,71,0

Les deux pays catholiques d'Amérique du Nord n'ont que peu de choses en commun, le Mexique étant un pays d'Amérique latine moins touché par le protestantisme alors qu'il est plus proche des États-Unis, et le Canada, une ancienne colonie britannique et comprenant à ce titre une minorité d'anglicans (qui n'a pas participé à l'enquête de 2008).

Mexique (MX)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=1471 14713,51,77,19,212,366,2 12625,64,180,49,9 14718,581,77,31,50,10,10,60,1
Canada (CA) — ARO: hind. et sikh.
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998np=974 9618,46,818,56,720,639,0 82213,39,466,311,1 70228,837,019,44,20,21,41,80,13,80,13,3

La République des Philippines est un pays majoritairement catholique en Asie du sud-est. L'érosion du catholicisme et encore plus du protestantisme se fait au bénéfice d'autres religions, dont l'islam et d'autres religions chrétiennes. Les athées y sont très rares et les «sans religion» inexistants ; quelques agnostiques se déclarent.

Philippines (PH)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=1200 12000,40,23,02,18,585,8 11961,11,994,12,9 120084,313,81,10,8
Δ  +0,2+0,7+0,5+0,7+5,6–7,7 +0,9+1,1–1,9–0,1 +0,2+0,5–5,5+0,1+0,7+4,0
1998np=1200 12000,60,93,52,814,178,1 11812,03,092,22,8 12000,284,88,30,11,84,8
Δ  +0,1+0,7–1,2–0,1–4,9+5,5 –0,7–0,9+2,3–0,7 –0,2–3,5–6,9–0,1+3,2+5,0+2,6
2008np=1200 12000,71,62,32,79,283,6 11881,32,194,52,1 120081,31,45,05,07,4
Δ 17 années +0,3+1,4–0,7+0,6+0,7+5,5 –3,0–12,4+3,9+5,0+6,6

4. Les pays orthodoxes

Trop peu de pays orthodoxes ont connu deux enquêtes pour pouvoir trouver des régularités dans l'évolution de leurs rapports à Dieu et à la religion.

En Russie, la chute aussi drastique des «sans religion» et dans une moindre mesure des «sans dieu» d'un côté et la montée en force de l'orthodoxie de l'autre peuvent s'interpréter de plusieurs façons: soit les Russes ont toujours été croyants et religieux et la fin du régime soviétique a permis l'expression de leur appartenance et leur sentiment religieux, soit l'Église supplée un État social disparu, soit la croyance et la religion sont un dernier espoir... Ces trois possibilités expliquent sans doute ensemble l'ampleur du phénomène. Par ailleurs, nous assistons en à un retour du césaro-papisme, l'alliance entre pouvoirs temporel et spirituel, et donc d'une délaïcisation de l'État.

Chypre maintient son très haut taux d'orthodoxie, comme la Turquie pour l'islam et, dans une moindre mesure, les pays très catholiques ou très protestants. Seule la façon de croire change de façon significative.

Chypre (CY)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1000 10001,62,85,15,719,865,0 8772,41,092,93,6 9971,598,5
Δ  +0,3+0,6+1,4+2,3+1,4–6,0 +1,7+1,8–4,0+0,7 +0,4–0,9+0,1+0,4
2008n=1000 10001,93,46,58,021,259,0 8614,12,888,94,3 10000,40,60,198,9
Ukraine (UA)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=2036 20366,14,811,712,117,048,3 17051,611,162,924,4 20369,57,61,280,10,10,50,70,3
Bulgarie (BG)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1102 110217,27,927,611,97,427,9 8394,535,445,814,3 109312,91,30,174,710,9
Russie (RU)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=2964 278819,619,219,512,115,514,0 22723,347,428,320,9 274365,433,40,50,7
Δ  +0,2–7,8–5,8+1,1+1,2+11,2 –0,9–10,6+8,0+3,6 –30,5+0,1+0,2+22,7+2,0+0,1+4,3+1,1
1998np=1703 160519,811,413,713,216,725,2 12802,436,836,324,5 160234,90,10,256,12,50,14,31,8
Δ  –13,0–1,7–2,0+4,1+7,2+5,5 +0,7–20,9+18,1+2.0 –16,7+0,2+19,0+2,7+0,3–4,3–1,1
2008np=1015 10156,89,711,717,323,930,7 6963,115,954,426,5 101518,20,30,275,15,20,40,7
Δ 17 années –12,8–9,5–7,8+5,2+8,4+16,7 –47,2+0,3+0,2+41,7+4,7+0,4

5. Les pays protestants

Les deux pays connaissant les plus hauts taux de protestantisme connaissent des évolutions différentes: alors que la Norvège perd plus de 5% de la religion dominante à chaque enquête, l'érosion du protestantisme est plus contenue au Danemark, devenu le pays le plus protestant de l'enquête.

L'Allemagne de l'Est, qui n'est plus un pays depuis son rattachement à l'Allemagne de l'Ouest en 1990, n'en garde pas moins une culture bien moins religieuse. Trois quarts de la population se dit sans religion et plus de la moitié athée, soit deux tiers de «sans dieu» avec les agnostiques.

Danemark (dk)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1114 109414,715,824,311,220,413,6 102215,128,345,011,6 110311,60,186,90,70,30,10,20,2
Δ  +3,7–2,1+1,0–2,3–0,2–0,2 –0,4+3,1+2,1–4,8 +2,7+0,6–3,6–0,7–0,1–0,2+1,3
2008n=2004 200418,413,725,38,920,213,4 155314,731,447,16,8 200414,30,783,30,31,5
Norvège (NO)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1506 14659,812,424,68,125,220,1 106416,424,353,36,0 14876,10,690,52,8
Δ  +1,9–0,3+0,5+0,4–1,1–1,7 –1,7+2,7–0,6–0,3 +4,0–0,2–5,2+0,5+0,8+0,2
1998n=1532 151811,712,125,18,524,118,4 111314,727,052,75,7 151510,10,485,30,53,60,2
Δ  +6,0+2,2–0,7–1,8–2,1–3,4 +2,8+6,1–6,4–2,5 +5,9+0,3–6,5+0,4–0,1–0,1
2008n=1072 107217,714,324,46,722,015,0 82517,533,146,33,2 107216,00,778,80,93,50,1
Δ 17 années +7,9+1,9–0,2–1,4–3,2–5,1 +9,9+0,1–11,7+0,9+0,7–0,1
Finlande (FI)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=1136 113612,715,316,712,124,918,3 79717,323,353,95,6 113618,378,01,11,41,1
Suède (SE)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1189 117816,817,733,16,613,512,3 81413,440,539,26,9 117728,51,069,41,1
Δ  +2,7+1,6–3,9+0,5+1,1–2,0 +0,3+4,2–3,6–0,9 +1,3+0,1–2,8+0,7+0,1+1,1+0,2+0,1+0,2–0,9
2008n=1235 123519,519,329,27,114,610,3 88413,744,735,66,0 123529,81,166,60,70,11,10,20,10,20,2
Allemagne de l'Est (DE-E)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1486 148348,814,210,28,89,09,2 145724,950,519,65,0 148364,35,729,10,90,1
Δ  +5,2–2,6+0,4–0,7–2,7+0,2 –8,2+7,0–1,1+2,3 +4,4–1,2–3,4+0,1
1998n=1006 100154,011,610,68,16,39,4 98416,757,518,57,3 100668,74,525,70,90,2
Δ  –1,0+1,6–1,1–0,3+2,2–1,4 –2,8+7,8–4,0–1,0 +6,9–0,9–6,8+1,0+0,1–0,2
2008n=524 52453,013,29,57,88,58,0 47613,965,314,56,3 52475,63,618,91,01,0
Δ 17 années +4,2–1,0–0,7–1,0–0,5–1,2 +11,3–2,1–10,2+1,0+0,1–0,1

Alors que l'on «constate» habituellement un retour du religieux aux États-unis, la croyance en Dieu y reste très stable, avec tout de même un glissement d'un Dieu personnel vers une force. Au niveau de l'appartenance religieuse, les protestants enregistrent une forte baisse, les catholiques se maintiennent, peut-être grâce à la pression démographique mexicaine, mais l'augmentation des «sans religion» ne va pas de pair avec une augmentation de «sans Dieu».

L'Afrique du Sud, autre pays multi-ethnique majoritairement protestant avec minorités catholique et anglicane, a une structure de croyance bien différente des États-Unis. L'athéisme et l'agnosticisme est beaucoup plus présent, et la croyance ferme en un Dieu personnel beaucoup moins importante.

États-Unis (US)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1359 13272,34,56,95,218,262,8 12083,92,088,95,2 13586,726,459,42,25,2
Δ  +0,9+0,4+2,9–0,5–3,5 +1,4+0,9–3,3+1,0 +7,1+0,5–8,7–0,6+0,4+1,3
1998n=1284 12353,24,99,84,714,762,8 11215,32,985,66,2 127313,826,950,71,60,41,35,2
Δ  –0,2+0,1+0,7–1,6+2,6–1,7 +1,7–2,2+0,5 +2,5–0,5–4,1+2,1+0,6+0,4+0,5+0,6+2,5–4,5
2008np=1365 13653,05,010,53,117,361,1 13065,34,683,46,7 136516,326,446,62,10,61,60,80,50,63,80,10,7
Δ 17 années +0,7+0,5+3,6–2,1–0,9–1,7 +9,6–12,8–0,6+0,8+3,8–4,5
Afrique du Sud (ZA)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=3292 329210,512,117,611,720,927,2 31922,43,584,69,5 329215,88,848,54,30,11,91,317,02,4

6. Les pays sans religion majoritaire

Pour notre étude, un pays est considéré sans religion majoritaire lorsqu'aucune religion n'a la majorité absolue d'adeptes (les «sans religion» décomptés). C'est notamment le cas de tous les pays où l'anglicanisme est présent, puisque trois religions à grands effectifs y sont présentes. L'érosion de l'appartenance religieuse et de la foi se retrouve dans quasi tous ces pays. C'est assez marqué pour la Grande-Bretagne, la Suisse, l'Australie, la Lettonie et la Nouvelle-Zélande.

L'impression générale est que le catholicisme s'en sort mieux dans ces pays que le protestantisme, la religion de la sortie de la religion selon l'idée de Marcel Gauchet, revue par Patrick Cabanel. En Australie et Nouvelle-Zélande également, les catholiques se maintiennent bien mieux que les protestants et anglicans. Notons encore une fois que la perte de l'appartenance religieuse ne se retrouve pas entièrement dans l'athéisme ou l'agnosticisme ni même dans la perte de la foi en un Dieu personnel («parfois», «avec doute» ou «sans doute»).

L'Irlande du Nord présente une exception en ce sens que l'augmentation sensible des taux d'athées et d'agnostiques ne se retrouve pas dans l'abandon de l'appartenance religieuse, ce qui nous renvoie une fois de plus à une explication faisant intervenir le communautarisme.

La Grande-Bretagne se retrouve maintenant in extremis dans ce groupe, bien qu'il semble s'agir d'un cas à part puisque la religion officielle y est l'anglicanisme, encore dominant à la fin du XXe mais perdant beaucoup d'adeptes. Près de 10% de personnes ont répondu appartenir à des «groupes chrétiens indéterminés», qui compensent les pourcentages perdus par les protestants, anglicans et «autre religions». Il s'agit d'un autre exemple, avec les Pays-Bas, où la baisse (ici relative) des «sans religion» est parallèle à une montée (ici importante) des athées et agnostiques.

Irlande du Nord (GB-NIR)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=838 8301,54,04,07,221,961,4 7523,51,488,16,9 8318,334,834,519,30,20,12,7
Δ  +2,1+2,4+3,0+3,1–10,5 +3,0+3,2–5,8–0,3 +1,2+2,0–5,1–3,0+0,1–0,2+3,0–0,1+2,2
1998np=812 8043,64,06,410,225,050,9 7106,54,682,36,6 7999,536,829,416,30,13,04,9
Δ  +3,0+6,9–3,1–1,8–5,2 +1,4+0,6–2,1+0,2 +3,3–0,6+2,2+0,8–0,1+0,3+0,1–1,6–4,5
2008np=1089 10896,610,96,47,123,245,7 9757,95,280,26,8 108912,836,231,617,10,30,11,40,4
Δ  +5,1+6,9+2,4–0,1+1,3–15,7 +4,5+1,4–2,9–2,2+0,1+0,1+1,4–0,1–2,3
Nouvelle-Zélande (NZ)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1070 10557,812,117,58,824,529,3 83414,615,859,210,3 101730,213,626,325,70,10,20,20,12,40,3
Δ  +0,1–0,2+1,7–0,8–2,5+1,6 +0,3–4,3+4,0 –1,1+0,5–4,7–3,7–0,2+0,1+0,1+0,4+6,1+3,3
1998n=998 9827,911,919,28,022,030,9 79614,915,854,914,3 96629,114,121,622,00,10,30,20,48,53,6
Δ  +5,1+2,9–0,1–4,2–3,6 –0,1+11,2–6,3–4,6 +11,4–0,8–6,4–7,0+0,4+0,2+0,8+0,7+1,7–1,0
2008np=1027 102713,014,819,27,917,827,3 79914,827,048,69,7 102740,513,315,215,00,10,40,51,01,110,22,6
Δ 17 années +5,2+2,7+1,7–0,9–6,7–2,0 +10,3–0,3–11,1–10,7+0,2+0,3+0,9+1,1+7,8+2,3
Grande-Bretagne (GB-GBN) — ARO inclut le sikhisme
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991np=1257 123010,414,012,912,926,023,7 92216,115,460,77,9 125134,510,912,235,60,30,60,10,90,40,63,9
Δ  –0,2+1,5+1,0+1,9–2,5–1,6 –1,0+1,8+1,5–2,4 +12,2–2,1–3,5–7,5+0,5+0,1–0,4–0,2–0,2+1,0
1998np=804 78110,215,513,914,823,522,1 62415,117,262,25,5 80146,78,88,728,10,31,10,20,50,20,44,9
Δ  +8,0+3,4+0,6–1,7–5,2–5,1 +4,6+8,8–14,5+1,1 –2,6–0,2–1,9–4,0+0,8+1,3+0,2+1,1+10,0–4,4
2008np=1986 198618,218,914,513,118,317,0 151819,726,047,76,6 198644,18,66,824,11,12,40,41,610,20,40,5
Δ 17 années +7,8+4,9+1,6+0,2–7,7–6,7 +9,6–2,3–5,4–11,5+0,8+1,8+0,3+0,7+9,8–0,2–3,4
Australie (AU)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=2203 21818,712,517,58,222,930,3 0 206527,321,523,324,61,70,40,30,20,7
Δ  +1,5+1,3–1,3–0,6+0,7–1,7 +0,1+2,0+3,8–2,7–1,7–0,4–0,3–0,2–0,7
1998n=1310 121510,213,816,27,623,628,6 114721,313,358,27,1 130127,423,527,121,9
Δ  +6,1+1,2+4,2–1,9–6,4–3,1 –1,2+12,6–9,2–2,1 +17,0–3,7–10,9–9,3+2,2+0,2+1,0+2,0+0,3+1,0+0,3
2008np=1718 171816,315,020,45,717,225,5 136820,125,949,05,0 171844,419,816,212,62,20,21,02,00,31,00,3
Δ 17 années +7,6+2,5+2,9–2,5–5,7–4,8 +17,1–1,7–7,1–12,0+0,5–0,2+0,7+1,8+0,3+1,0–0,4

Trois pays à grands effectifs catholiques et protestant ont des trajectoires très différentes.

L'ex-Allemagne de l'Ouest voit un léger retour de l'affirmation catholique et de la croyance en Dieu avec ou sans doute, et un statut quo des sans-dieu, concomitant à l'élection en 2005 de Jozef Ratzinger au pontificat.

Aux Pays-Bas, le retour entre 1998 et 2008 du catholicisme (+8,5%) et du protestantisme (+4%) est considérable, malgré la perte de la foi en un Dieu personnel (-7,5%) et une augmentation des athées et agnostiques (+4%): l'explication de cette appartenance accrue malgré une baisse de la foi semble être l'effet d'un repositionnement communautaire dans lequel l'assassinat en 2004 du réalisateur Theo van Gogh, auteur du court-métrage Submission, a pu jouer un rôle.

La Suisse connaît de son côté un effondrement du catholicisme.

Allemagne de l'Ouest (DE-W)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1346 134310,29,822,19,221,327,3 128923,39,558,29,1 134510,642,644,81,30,7
Δ  +1,9+2,0+1,4+1,9–3,4–3,9 +1,3+3,7–6,5+1,5 +4,7–4,7–1,1–0,3+1,4
1998n=1000 99812,111,823,511,117,923,4 96424,613,251,710,6 100015,337,943,71,02,1
Δ  –1,6+0,3–5,9+0,6+3,0+3,8 –8,7–2,4+12,0–1,1 +0,7+2,8–7,6+0,1+3,7+0,4+1,7–1,8
2008n=1182 118210,512,117,611,720,927,2 100615,910,863,79,5 118216,040,736,10,13,70,42,70,3
Δ 17 années +0,3+2,3–4,5+2,5–0,4–0,1 +5,4–1,9–8,7+0,1+3,7+0,4+1,4–0,4
Suisse (CH)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998np=1204 11934,213,031,29,615,226,8 91018,49,958,513,2 12039,744,441,70,30,20,70,32,8
Δ  +4,3–2,8–1,5–1,5+1,9–1,4 +1,8+4,4–3,7–2,4 +16,2–14,2–6,1+0,6+0,5+2,3+0,4+0,3+2,3+0,2–2,6
2008np=1229 12299,510,229,78,117,125,4 107120,214,354,810,8 122925,930,235,60,90,73,00,70,32,30,20,2
Pays-Bas (NL)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1991n=1635 162516,116,019,88,515,024,7 134220,325,050,14,7 163155,422,119,00,13,4
Δ  +1,1–3,8–1,4–0,5+2,8+1,7 –4,1+0,3+4,4–0,7 +2,7–2,7–1,6+0,4+0,1–3,4+4,5
1998n=2020 200817,212,218,48,017,826,4 166916,225,354,54,0 202058,119,417,40,50,14,5
Δ  +2,8+1,4+3,7–0,3–2,6–4,9 +4,0+3,9–7,5–0,4 –15,4+8,4+3,9+0,1+1,0+0,4+0,4+3,5–2,4
2008np=1951 195120,013,622,17,715,221,5 159720,229,247,03,6 195142,727,821,30,11,50,40,53,52,1
Δ 17 années +3,9–2,4+2,3–0,8+0,2–3,2 –12,7+5,7+2,3+0,1+1,4+0,5+0,5+0,1+2,1

La Lettonie est un pays unique en son genre dans cette étude et qui pourrait permettre de comparer l'orthodoxie et les autres christianisme: nous voyons que dans un contexte d'élévation de l'athéisme et de baisse générale de l'appartenance religieuse, l'orthodoxie connaît un accroissement significatif, peut-être à rapprocher des problèmes que les russophones semblent y rencontrer, ou influencés par la situation russe.

Lettonie (LV)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1200 11969,211,130,610,216,022,9 9053,225,142,928,8 113536,121,424,313,90,50,12,11,5
Δ  +9,1–1,7–6,2+0,8–0,8–1,2 +2,4+8,7–1,5–9,5 +3,3–2,0–2,7+5,3–0,5–0,1–1,6–1,5
2008n=1069 106918,39,424,411,015,221,7 9335,633,841,419,3 106939,419,421,619,20,5

7. Trois pays orientaux

Ayant connu deux enquêtes, le Japon seul permet de constater quelques changements, notamment une érosion parmi les athées et agnostiques, parallèlement au maintien de la grande proportion de «sans religion». Il n'est curieusement question que d'une apparition récente d'autres religions chrétiennes alors que la présence catholique est reconnue depuis le XVIe bien que réprimée durant l'ère d'Edo (1600-1868).

Par ailleurs, alors que les individus se limitent rarement à un seul culte, il est curieux de constater seulement 3% d'adeptes du shinto, qui fut quand même religion d'État de 1868 à 1945. On peut comprendre qu'en vertu de la pluralité individuelle des cultes, il soit embarrassant de n'en choisir qu'un lors du remplissage du questionnaire, plus approprié aux pays historiquement monothéistes.

Bien que contenant bien plus de chrétiens et moins de «sans religion» que le Japon, la Corée du Sud a le double d'athées.

Japon (JP) — ARO: Shintoïsme
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
1998n=1368 136310,620,823,831,69,24,0 85311,546,032,89,7 124761,832,61,93,6
Δ  –1,9–1,5–0,5+0,6+2,8+0,4 –1,1–3,6+6,2–1,5 +0,2+0,8+0,7+1,1–2,8
2008n=1200 12008,719,323,332,212,04,4 76910,442,439,08,2 1200 62,033,40,73,00,8
Corée du Sud (KR)
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008n=1508 150817,99,616,816,320,319,1 141414,535,827,821,9 150839,79,025,923,71,7
Tai-Wan (TW) — ARO: dont 13,5% de Taoïsme
expr.Ath.Agn.Forc.Parf.DtesSs dte expr.Aban.JmsTjrsConv. expr.SansCath.Prot.Angl.Orth.Jud.Isl.Boud.Hind.ARCAROAutres
2008np=1927 19276,58,313,515,127,529,1 16333,717,267,411,7 192712,81,43,920,258,33,4

8. Conclusions

S'il n'est pas possible d'évaluer de façon exhaustive la thèse de la désécularisation de Peter Berger, les quelques pays non-euro­péens pour lesquels au moins deux enquêtes successives ont été réalisées ne semblent nullement aller dans ce sens.

Premièrement, la sécularisation continue n'est pas qu'européenne: la Nouvelle-Zélande et l'Australie ne se rangent nullement du côté des emblématiques États-unis, qui ne font que se maintenir. Par ailleurs, le Chili, pour la seule évolution de 1998 à 2008, gagne près de 5% de «sans religion», et perd autant de chrétiens. Cela représente toujours 90% de croyants, mais en baisse. Seules la République des Philippines reste un pays très confessionnel, les seuls changements notables se notant dans l'érosion du catholicisme et du protestantisme au profit d'autres religions, chrétiennes ou non.

Quant aux États-unis, il n'est pas possible d'y voir un retour du religieux, tout au plus un relatif maintien: alors que les pourcen­tages d'athées et d'agnostiques n'ont augmenté que d'un pour cent en 17 années, les «sans religion» ont augmenté de près de 10%.

Pour le reste, on sait maintenant qu'on a fait dire à Malraux que «Le XXIe siècle sera[it] religieux ou ne sera[it] pas». On se demandera alors pourquoi cette fausse prophétie revient lorsqu'on parle des religions.

Reste le «retour du religieux» en politique: il serait intéressant de voir dans quelle mesure des orientations politiques, comme c'est le cas en Russie, Hongrie ou Israël, conditionnent l'adhésion ou le retour aux pratiques, dogmes et croyances...

9. Bibliographie

2005 «Dieu ressuscité. Les religions face à la modernité», Sciences Humaines n°160, mai 2005
Berger, Peter, dir.
2001 Le réenchantement du monde, Bayard (Éd. angl. The Desecularization of the World: Resurgent Religion and World Politics, Wm. B. Eerdmans Publishing C°, 1999)
Cabanel, Patrick
2006 «Religion, politique et laïcité: de quelques paradoxes du protestantisme français», Sociologie et Sociétés, Volume 38, numéro 1, printemps 2006, p. 55-67 - article
Gauchet, Marcel
1985 Le Désenchantement du monde. Une histoire politique de la religion, Gallimard
1998 La religion dans la démocratie, Gallimard (et Folio Essais 394)