site sans réclame GNU/LinuxDebianÉcrireS'abonner

Passer à GNU/Linux...

L

inux Torvalds, étudiant en informatique, commença en 1991 la réécriture d'un noyau Unix (le coeur du système d'exploitation) qu'il accepta de placer sous licence libre GPL en 1992, pour bénéficier de collaborations. Il en faut bien plus pour obtenir un système informatique minimal, et ce qu'il manquait est dû à la communauté GNU. C'est pour cela que l'on parle de système GNU/Linux.

Les avantages...

Il existe beaucoup d'avantages, d'ordres divers, à utiliser le système libre GNU/Linux.

Un système libre

Le système GNU/Linux est placé sous licence publique GPL-GNU, et la grosse majorité des applications qui tournent sous cet environnement appartient au monde des logiciels libres.

Un système bon marché

Bien que free se réfère à la liberté d'utilisation et non à la gratuité, une distribution GNU/Linux à usage personnel ne coûte en général rien. Cette pression de la gratuité sur les systèmes d'exploitations commerciaux rend probablement ces derniers moins chers: c'est en tout cas le cas pour les pays en voie de développement, qui se voient octroyer de substantielles réductions de prix pour leur administration ou leur enseignement. C'est peut-être également le cas des simples utilisateurs de systèmes d'exploitation commerciaux qui doivent tenir compte des alternatives.

Un système livré complet

Le système est généralement distribué avec un ensemble d'applications les plus diverses (CD, DVD ou dépôts entièrement accessibles). Cela ne veut pas dire que vous aurez toutes les applications tournant sous GNU/Linux: certaines distributions favorisent les applications les plus intuitives, même si elles ne sont pas nécessairement libres, tandis que d'autres préfèrent les logiciels adhérant à la licence GPL.

Sécurité, pérennité, universalité...

Le système libre GNU/linux hérite de tous les avantages des logiciels libres, particulièrement son universalité au niveau du hardware. Si votre matériel devait disparaître (comme le firent le PSX, l'AtariST et l'Amiga), GNU/Linux et ses logiciels libres sont déjà présents sur votre prochaine machine.

Les difficultés...

Les utilisateurs d'un monde où prévaut la liberté en sont généralement les plus critiques, ce qui est plutôt un avantage. C'est pourquoi il n'est pas question d'éluder les difficultés et insuffisances actuelles du système GNU/Linux.

Les gestionnaires de périphérique

Les fabricants de périphériques ne prenant pas souvent en compte les systèmes minoritaires et ne documentant pas facilement les spécifications de leur matériel, les drivers utilisés par GNU/Linux sont souvent génériques et n'exploitent pas toujours toute la puissance du matériel. Il est d'autre part parfois difficile de trouver un gestionnaire pour un périphérique exotique trop nouveau, bien que certains constructeurs commencent à y penser et que certains matériels soient standards.

L'installation

Le système GNU/Linux est – parfois – compliqué à installer, bien que les distributions récentes reconnaissent de mieux en mieux, et de plus en plus automatiquement le matériel rencontré.

La nécessité d'administrer

Qui installe le système GNU/Linux sur une plateforme en est nécessairement l'administrateur. Cela implique des devoirs, dont celui, outre le fait de connaître le système, de le gérer (octroyer des droits à un nouvel utilisateur d'une station, installer un logiciel...).

Le changement

Il faudra probablement abandonner certains logiciels «propriétaires» (non libres), qui ne se retrouvent en général pas sous GNU/Linux. De bonnes alternatives, comme Firefox ou la suite LibreOffice commencent à s'imposer sur des plateformes non libres, mais si vous êtes vraiment attachés à un système ou à un logiciel, n'en changez surtout pas.

Les précautions...

Un avenir qui se dégage...

Essayer sans installer

Depuis quelques années, des distributions "Live", CD-ROM lançant GNU/Linux sans toucher au(x) disque(s) dur(s), se sont multipliées. Elles permettent de tester la compatibilité de votre matériel, mais parfois aussi d'utiliser les logiciels-phares de GNU/Linux en sauvegardant vos documents sur disquette ou mémoire USB. Elles nécessitent en général une mémoire vive (RAM) suffisante, en général un minimum d'un giga-octets.

Choisir une distribution

Il existe de nombreuses distributions complètes à installer sur le disque dur:

Certaines distributions légères permettent de donner une seconde jeunesse aux ordinosaures:

Deux projets sont plus spécifique à l'éducation:

linux-pas-a-pas.org compare les différentes distributions.

Note

GNU/Linux n'est pas le seul système informatique libre. Il existe par exemple d'autres Unix, FreeBSD et NetBSD, et le plus expérimental GNU/Hurd, également développé par le groupe GNU.

Haiku OS est le nom de l'ancien OpenBeOS. BeOS a également inspiré AtheOS, dont est issu Syllable OS.

ReactOS est une écriture libre d'un système compatible pour les logiciels (et donc les pilotes) écrits pour Windows.