Mobian sur PinePhone

BIEN que leur noyau du système d'exploitation soit basé sur Linux, android et Sailfish ne sont pas libres. Parmi les vraies distributions GNU/Linux, Mobian est basée sur le système d'exploitation majeur Debian.
2021.10.12 - mod. 2021.10.19 à 12h08

Même si le PinePhone d'automne 2021 est fourni avec la distribution Manjaro doté du bureau KDE/Plasma, il permet d'installer facilement une autre distribution GNU/Linux prévue pour les smartphones, qu'il suffit d'en placer sur la racine d'une carte SD : elle sera prioritaire.

Pour une appréciation sur le couple PinePhone + mobian, voyez en fin de page.

1. Installation

1.1 Récupérer l'image d'une version de mobian

Mobian est basé sur bookworm la version testing de Debian et sur la technologie «phosh» (phone shell) de PureOS utilisant les librairies Gnome et le composeur graphique Wayland.

La dernière version officielle, mobian-pinephone-phosh-20210517.img.gz, se situe à l'adresse images.mobian-project.org/pinephone/ mais elle date (le projet évolue!). Il convient donc récupérer une version plus récente dans les «nightly images» à l'adresse images.mobian-project.org/pinephone/nightly/. Le nom du fichier à télécharger ressemble à mobian-pinephone-phosh-20211013.img.gz. La version du 20211001 fonctionnait relativement, celle de 20211012 pas du tout.

Il s'agit d'un fichier compressé (.gz). On le décompresse facilement avec cette commande dans une console :

gzip -d mobian*.gz

Sur un bureau bien configuré, double-cliquer sur l'icone ou sur le nom de fichier ouvre une application d'archive où apparaît le fichier décompressé (sans .gz). En le cliquant-tirant par exemple vers le bureau, on produit le fichier-image. D'une façon ou d'une autre, il en résulte un fichier de 3,8Go dont le nom ressemble à mobian-pinephone-phosh-20211013.img

1.2 Copier l'image à la racine d'une carte SD

PinePhone a prévu qu'un système sur une carte SD soit prioritaire sur la carte interne eMMD où se trouve le système Manjaro-KDE/Plasma.

Il ne s'agit pas de copier le fichier dans une partition formatée sur la carte SD, mais de copier de façon brute la partition qui existe dans l'image. On utilise pour cela dd en mode super-utilisateur, capable de démolir votre système !

La carte SD doit se trouver connectée au PC (adaptateur USB...). Pour visualiser l'emplacement du périphérique de la carte :

#En mode super-utilisateur: su [Enter] mount | grep /dev/sd
/dev/sda2           23854928  12039140   10578696  54% /
/dev/sda3          191197068 156554804   24860248  87% /home
/dev/sda4          267241224 195653048   57943376  78% /archives
/dev/sdb1          etc.

...affiche trois partitions du disque de votre système et la partition d'un autre disque dur ou de votre carte SD. Il est bon de tester avec et sans la carte connectée, et de guetter ce qui change. Quand on est sûr du nom du périphérique, par exemple sdc1, on passe la commande en super-utilisateur (attention : le disque entier sdc et non sa première partition sdc1) :

dd if=mobian-pinephone-phosh-20211013.img of=/dev/sdc bs=1M status=progress

Lorsque c'est fini, il est encore bon de saisir sync dans la console (les systèmes Unix peuvent différer l'écriture réelle si le système est occupé à autre chose). Lors de la réapparition de l'invite #, il est possible de déconnecter la carte SD du PC.

1.3 Mobian sur PinePhone par carte SD

Insérer la carte SD au dessus de la carte SIM. Il n'est pas conseillé de le faire sans enlever la batterie.

Profitez-en pour enlever le collant transparent qui empêche le contact batterie/téléphone. Si la batterie est plate et que le port USB du PC n'est pas assez puissant, il vaut mieux la charger avec un transformateur pour câble USB-A - USB-C : le PinePhone semble gourmand en électricité.

Appuyer deux secondes sur le bouton ON/OFF (milieu du côté droit de l'appareil).  m9bian  (avec la spirale rouge anti-horaire à la place du 9) apparaît.

Au premier boot, le système réorganise la carte SD qui a reçu la copie brute de l'image mobian-pinephone-phosh-20211013.img (l'espace y est limité à 3,8Go), et formate l'espace qui reste, ce qui prend quelques secondes supplémentaires. Message : resizing file system during initial boot

Après un écran noir de quelques secondes, apparaît brièvement dans le coin supérieur droit :

Debian / Linux bookworm/sid mobian tty1
mobian login:

L'écran d'accueil s'affiche ensuite et quelques services se mettent en place, après quoi il est possible de tirer l'écran de bas en haut ( ^ ) et de saisir le mot de passe.

Le compte par défaut (qui n'est pas demandé) est mobian et le mot de passe par défaut est 1234. Il est conseillé de le changer par la suite.

Le boot dure environ 45 secondes.

La première fois, une application de bienvenue en plusieurs langues (arabe, chinois, allemand, espagnol, japonais, anglais...), permet un premier paramétrage :

1.4 Présentation générale

L'écran principal présente les 24 premiers icones (masculin et sans accent pour Le Robert) des applications (en anglais par défaut). Tirer cet écran vers le haut permet l'accès aux applications suivantes. Toucher brièvement une application permet de la lancer.

Attention : le système est assez lent. Soyez patient lorsque vous avez lancé une application (notamment FireFox : 20s), si vous appuyez successivement sur plusieurs icones, le système va patauger.

Pour quitter une application, appuyer tout en bas ( ^ ), la fenêtre de l'application active va rétrécir de moitié et se situer dans la moitié supérieure de l'écran. Tirer cette moitié supérieure vers le haut ferme l'application. Un écran d'alerte apparaît pour permettre de sauvegarder des documents en cours si ce n'est déjà fait.

Plusieurs application peuvent coexister. Appuyer tout en bas fait apparaître les différentes application en cours, glisser un doigt vers la gauche ou la droite permet de les «feuilleter». Une boîte d'alerte est parfois un écran que l'on ne peut parfois quitter que par cette procédure.

Appuyer sur la ligne du haut fait apparaître/disparaître les interrupteurs WiFi, Bluetooth, lampe de poche, la permission du mode «paysage», l'affichage du niveau de la batterie, ainsi que le réglage des niveaux sonore et lumineux. Dans le coin supérieur droit, l'interrupteur général permet de

2. Applications d'office

Certaines de ces applications ne peuvent être désinstallées.

2.1 Paramétrages (icone : roue dentée)

La première fois que cette application est lancée, le système est nécessairement en anglais.

Attention :

2.2 King's cross (terminal)

Une vraie console Unix, avec le clavier «terminal» QWERTY sans lettre accentuée, avec au-dessus [Ctrl] [Alt] [↑] [↓] [←] [→] ou [PgUp] [ PgDn] [Home] [End] si [Maj].

sudo -i + mot de passe utilisateur pour devenir super-administrateur

#En mode super-utilisateur: su [Enter] apt update && apt upgrade pour une mise à jour des logiciels installés
#En mode super-utilisateur: su [Enter] apt install mc pour l'installation de Midnight Commander, un peu à l'étroit avec ses deux fenêtres latérales

Permet de lancer python3 et nano (installés) ou même une application graphique comme gedit.

2.3 Portfolio (navigateur des fichiers)

Permet de naviguer dans le système de fichier et de renommer, effacer ou déplacer des fichiers ou répertoires.

L'icone supérieur droit permet de visualiser ou non les fichiers cachés (dont le nom commence par un point), d'afficher par ordre alphabétique ou temporel ; l'icone supérieur gauche permet une recherche dans le répertoire courant.

Des sous-répertoires de /home/mobian (utilisateur par défaut) existent d'office : Download, Documents, Pictures, Music, Videos et Trash, tous vides par défaut. Les noms diffèrent selon la langue du système, en français : Téléchargements, Document, Images, Musiques, Vidéos (seul Trash semble rester en anglais). Ce n'est qu'une partie de /home/mobian ; pour tout visualiser, il faut ouvrir le répertoire Home (tout au dessus, la poubelle disparaît). Si vous avez changé de langue du système après avoir rempli ces répertoire, il faudra déplacer les fichiers (de Videos à Vidéos, par exemple) pour un accès facile.

Il est également possible de partir du répertoire racine / pour explorer les répertoires du système.

2.4 Text Editor (gedit)

Éditeur de simple texte, multi-onglets, avec coloration syntaxique selon l'extension du nom de fichier. Beaucoup de fonctionnalités ne semblent accessibles que par des raccourcis claviers (il faut passer en clavier terminal avec la touche planisphère pour les [Ctrl] et [Alt] ; dans ce mode, la touche à droite de la barre espace permet les [Tab], [F1] à [F10], [Ins], [Esc]...).

2.5 Calculator / Calculatrice

Calculette modulable.

2.6 Clocks / Horloges

Permet :

2.7 Sound recorder / Enregistreur de son

Permet d'enregistrer des sons (sauvegarde non automatique : il faut confirmer le nom avec [Enter]). Pour disposer des fichiers, il faut les exporter, par exemple vers /home/mobian/music. Les préférences permettre de choisir entre :

2.8 Video / Vidéos

Lecteur multimédia basé sur Totem (bureau GNOME) :

Possibilité de lire du streaming.

2.9 Lollypop

Lecteur de fichiers de sons, avec équaliseur, classés selon leurs métadonnées (tags). Capable de lire les fichiers opus (surtout utilisés pour la voix) et flac (compression sans perte, gain d'environ 50 % sur un fichier wav).

Et encore...

Calls / Appels

Passer des appels téléphoniques. Trois onglets : appels récents, carnet de contact ou cadran numérique. Les appels VoIP (Voice on IP, par Internet) sont prévus.

Contacts / Contacts

Gestion des contact pour l'application Appels. Appuyer sur une entrée permet d'appeler ou d'écrire un SMS.

Il est possible de se lier à un compte en ligne, mais pas d'importer ni d'exporter un carnet d'adresse. La base de données (sqlite) se trouve en /home/mobian/.local/share/evolution/addressbook/system/, peut-être peut-on en ajouter une autre, puisqu'il semble possible de changer de carnet d'adresse.

Chats / Discussions

Client de messagerie SMS et XMPP. Les préférences semblent concerner la messagerie instantanée (XMPP) pour laquelle il est nécessaire d'avoir un compte. Les fils de discussion des SMS s'affichent ici, mais pour écrire un premier SMS à une personne, il faut passer par Contacts.

Geary (mail)

Permettrait de consulter ses mails, mais Gmail a refusé la connexion (2021.10.15).

Maps / Cartes

En direct d'OpenStreetMap, à condition d'avoir une connexion à Internet : il ne semble pas possible d'installer des cartes en local.

Calendar / Agenda

Très pratique mais il faut avoir des doigts fins.

Megapixels (photo)

Interface désastreuse, texte parfois en ton sur ton. Ne prend que des photos. Pour des films, Camera (paquet pinhole), mais ne fonctionne pas (2021.10.18) : pilote ou librairie manquante.

Image Viewer / Visionneur d'images (eye of gnome)

Affiche les images png, jpg, tiff , gif et gif animées

Document Viewer / Visionneur de documents

Visualise les documents pdf, mais pas epub, pps ni les odt semble-t-il. Okular permet de visualiser la majorité de ces formats.

Web

Navigateur Internet (correspond à epiphany sur GNOME) à plus léger que FireFox.

Software / Logiciels

Installateur d'applications classées selon leur type. Au 2021.10.17 : fonctionnement erratique, les applications ne s'affichent pas toujours, les icones moins souvent.

Usage / Utilisation

Permet de voir l'utilisation des processeurs, l'utilisation des ressources par les applications (qu'il est possible de tuer), de la RAM et de la swap, ventilées selon les applications. Deux autres onglets en bas permettent de passer aux partitions et à la températures des CPU et GPU.

3. Applications installables

Anki

Vocabulaire pour l'apprentissage de langues.

Kalzium

Tableau périodique des éléments. Déborde un peu les limites de l'affichage.

Net

La collection de jeux de réflexion solitaire de Simon Tatham (démineur, ponts, morpion...). Ça ne marche (et encore) que lorsqu'on n'a pas besoin du clic droit (2021.10.17). Dans le jeu du démineur par exemple, tester une dalle se fait en la touchant, mais marquer une dalle comme bombe semble impossible (maintenir appuyé plus longtemps?) Installer Net signifie également encombrer l'écran principal de dizaines d'icones.

Okular

Lit divers types de documents : odt, epub, pdf, ps, dvi... mais encombre l'écran principal d'applications secondaires.

LibreOffice

Writer (traitement de texte), Calc (tableur) et Base (de données) peuvent être installés, mais il est malaisé d'utiliser ces logiciels sur une aussi petite surface, sans compter le clavier virtuel. Des fenêtres secondaires peuvent s'ouvrir et encore encombrer l'écran (on peut s'en débarrasser en visualisant toutes les applications), pour lesquelles l'écran horizontal est nécessaire pour pointer un bouton cliquable. Les menus ne se déroulent pas toujours.

Stellarium

Logiciel d'astronomie. Semble assez gourmand et peu pratique à paramétrer.

4. Appréciation provisoire sur l'association PinePhone / Mobian

Note : ceci est une appréciation technique de l'état d'avancement du projet mobian, sans dénigrement ; c'est le système que je soutiens (et un peu financièrement).

PinePhone est un appareil à prix correct : 150$ hors taxe n'est pas ruineux pour un 4core à 1,15Ghz, 2Go de RAM et un disque SSD de 16Go. De plus, la communication semble bonne entre fabricants et les fournisseurs de distribution GNU/Linux puisque plusieurs de ces OS sont disponibles (en existe-t-il une à maturité ?)

J'ai été déçu avec le système Manjaro / Plasma installé, qui ne me semble pas assez stable. Travaillant exclusivement avec Debian depuis 2003, mobian était tout indiqué : il s'agit d'une déclinaison très fidèle du système GNU/Linux et de Debian.

PinePhone + mobian fonctionne globalement, et est stable. Les deux problèmes majeurs (partagés par la communauté) reste un système assez peu réactif (il faut toujours quelques secondes avant qu'une application ne soit pleinement active, neuf pour les paramètres) et la décharge rapide de la batterie. Certains affirment que cela ne concerne que les versions de développement (Manjaro + plasma souffre du même problème) à cause des tests (du système? même au repos?).

Il semble que le système mobian pouvant prendre en charge les applications pour Debian, tout (?) le catalogue soit accessible, même si elles ne sont pas utilisables sur le PinePhone (taille des fenêtres, émulation du clic droit ou double-clic...), par exemple LibreOffice ou Gimp. Par contre, FireFox, une fois lancé (près de vingt secondes), n'est pas trop lent : c'est plus l'interface encombrée (multi-fenêtrage) de certaines applications qui gêne que la lourdeur de l'application. De plus, de grosses applications consomment certainement plus d'énergie.

Si vous n'êtes pas linuxien ni aventurier, n'achetez pas cet appareil : la dernière version stable date du 2021.05.17, et les versions intermédiaires, basées sur la version testing de Debian, sont toujours risquées. Par ailleurs, quelques applications ne sont pas encore matures. Là où c'est assez crucial :

Enfin, et ce n'est qu'un détail, mais il est difficile de comprendre pourquoi il faut tirer  ^  vers le haut pour saisir le mot de passe de l'écran de connexion alors qu'il suffit de toucher  ^  pour quitter une application et revenir à l'écran principal (l'inverse ne fonctionne pas).

5. Ressources

Retour d'expérience de lafilacroche (PinePhone, de pmOS à Mobian, en français)