Installer SailFishOS sur PinePhone

DÉVELOPPÉ pour Jolla, SailFishOS a été officiellement adapté (SailFish X) pour certains Sony Xperia et le nano-ordinateur Gemini ; officieusement pour le PinePhone. L'interface utilisateur est propriétaire, ainsi qu'une vingtaine de logiciels indispensables (téléphone, carnet d'adresses...)

Sailfish coûte une trentaine d'euros pour les versions officielles, ou est gratuit avec quelques fonctionnalités en moins, dont le choix de mots à la saisie et la compatibilité avec les applications android (mais puisque le but est justement d'y déchapper...).

Pour rappel, quelle que soit la distribution GNU/Linux installée sur le PinePhone (disque sda), toute autre distribution flashée sur une carte micro-SD (probablement le disque sdb) devient prioritaire. Cela permet de tester plusieurs distributions pour pas très cher (le prix d'une microSD de 4Go) et sans écraser la distribution d'origine. Par contre cela permet à quiconque sachant flasher un GNU/Linux d'utiliser le smartphone.

Ceci concerne une installation réalisée à partir du «daily release» du 2022.01.28, version 4.3.0.12.

Cette page explique la procédure pour flasher une carte SD (4Go minimum?), qui sera explicitée ci-dessous.

Dans une console, saisissez mount | grep /dev/sd

Connectez la carte SD à un port USB (il existe des supports USB-A multi-cartes), ou un récepteur SD pour les ports de certains PC.

Dans une console, resaisissez mount | grep /dev/sd (la flèche vers le haut vous ramène la commande précédente). Ce qui apparaît de neuf est l'adresse de cette nouvelle mémoire. /dev/sda_ concerne probablement les partitions du système de votre ordinateur, /dev/sdb_ peut être une autre disque dur ou votre carte SD, qui peut également être /dev/sdc_ (_ réprésente un chiffre). Les données du périphérique où sera flashé le système seront détruites, il est donc recommandé de s'assurer du bon emplacement de la carte SD.

Récupérer le script de flashage flash-it.sh (12Ko). Il est nécessaire de le rendre exécutable le fichier flash-it.sh en saisissant dans une console :

chmod +x flash-it.sh

Si l'avertissement chmod: impossible d'accéder à 'flash-it.sh': Aucun fichier ou dossier de ce type est affiché, c'est que le répertoire actuel de la console ne contient pas le fichier. Vous devez naviguer dans la console avec cd rep (pour accéder au répertoire rep) ou cd .. pour en sortir.

Lancer le script en mode super-utilisateur :

#En mode super-utilisateur: su [Enter]
+ mot de passe
./flash-it.sh

...qui prendra deux ou trois minutes de téléchargement et d'installation sur la carte.

Première question concernant l'appareil:

  1. PinePhone 1.0 (Development) device -- le tout premier appareil? L'installateur n'a pas trouvé le fichier
  2. PinePhone 1.1 (Brave Heart) or 1.2 (Community Editions) device -- probablement votre version si l'appareil est récent
  3. PineTab device -- la tablette
  4. PineTab Dev device
  5. Dont Be Evil devkit -- qui ne devrait pas vous concerner

Juste avant la seconde question, l'installateur affiche les périphériques présents :

sda      8:0    0 476,9G  0 disk
├─sda1   8:1    0   7,4G  0 part [SWAP]
├─sda2   8:2    0  23,3G  0 part /
├─sda3   8:3    0 186,3G  0 part /home
└─sda4   8:4    0 259,9G  0 part /data
sdb      8:16   1  14,8G  0 disk
└─sdb1   8:17   1  14,8G  0 part

En l'occurrence, sda est le disque contenant une distribution Unix (swap, partition du système (/), partition des utilisateurs (/home) et une autre (/data). Le deuxième est à l'évidence un espace de 16Go, soit la carte SD. Vous devez en ce cas répondre /dev/sdb (pas de chiffre de partition, puisqu'il s'agit de la carte entière).

Une fois le script terminé (réapparition de l'invite #), la carte est prête à l'emploi. Il suffit de la glisser au-dessus de la carte SIM du PinePhone.

SailFishOS installé

Premier lancement après installation

Il est possible de crypter les données de l'espace utilisateur (peut-être pas évident à récupérer en cas de changement de type d'appareil).

Il a fallu activer le mode développeur et appuyer sur [Quit] pour que le système se lance.

Les quatre chiffres du pincode de la carte SIM ne permet pas d'y accéder : il faut ajouter "00", ou probablement n'importe quels chiffres, qui ne seront pas pris en compte.

Il n'y a pas toujours moyen de terminer un appel téléphonique : le bouton terminer ne réagit pas toujours.

Pas plus qu'avec mobian sur PinePhone, la caméra (photo et film) n'a daigné fonctionner.

Vous vous rapporterez aux pages de description de SailFish. SailFish fait des efforts pour écrire ses logiciels adaptés à la taille réduite des smartphones, ce qui les rend fonctionnels.

La batterie est probablement assez faible pour le processeur : elle se décharge assez vite (pour mobian comme pour Sailfish).