site sans réclame GNU/LinuxDebianÉcrireS'abonner

Édition avec un système GNU/Linux (Debian)

Une ligne en caractère monospace signifie une commande à saisir dans une console, suEn mode super-utilisateur: su [Enter] signifie que la commande doit être passée en mode "root", super-utilisateur, ce qui se réalise en saisissant su puis le mot de passe super-utilisateur; vous pouvez utiliser aptitude ou synaptic.

Les exemples donnés ci-dessous fonctionnent à condition que les commandes et applications indiquées soient installées sur votre système. Installer un logiciel est assez simple en ligne de commande - Debian permet cela avec apt, mais ceux que la console rebute se tourneront vers synaptic, gnome-packagekid (Gnome) ou apper (KDE). Pour les installer en Debian et en mode console quand on ne dispose pas de ces installateurs graphiques d'applications:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install synaptic
suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install gnome-packagekid
suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install apper

LibreOffice dispose d'une page particulière.

1. Éditeurs

2. AbiWord

3. Le format PDF

4. PAO

5. Dictionnaires

6. Caractères spéciaux

7. Écritures non latines

8. Fontes de caractères

1. Simple éditeur de texte

Les bureaux (KDE, GNOME, Mate, Cinnamon...) dispose généralement de leur propre éditeur de texte, qui dépasse en général Notepad de Microsoft, intégrant notamment la coloration syntaxique très utile dans l'édition de scripts: les nombres, les "chaines" et les fonctions() sont affichées différemment, ce qui permet de mieux se retrouver dans la programmation.

Il existe beaucoup d'éditeurs de textes en mode console, comme les assez frustres vi et vim, ou nano, juste un peu plus intuitif. Le navigateur de fichiers en mode texte mc inclut une édition sommaire en natif. Un éditeur emacs conviendra à ceux qui veulent investir dans un éditeur puissant mais complexe.

Pour rappel, la fin de ligne d'un texte simple est codée en UNIX et OSX par l'octet 10, et non par les octets 13 et 10 (Atari et Microsoft) ou 13 (Amiga et Mac jusqu'à l'OS9).

2. AbiWord

AbiWord est un traitement de texte léger issu de l'environnement Gnome, capable de lire et sauvegarder sous divers formats: .abw (AbiWord), .doc (Microsoft word), .htm (HTML), .rtf (Rich Text Format) et .txt (simple texte); et également lire les formats .mht (Multipart HTML) et .pdf (Portable Document Format)...

Le greffon abiword-plugin-grammar ne concerne que l'anglais.

3. Le format PDF

Beaucoup de logiciels sont capables de lire des pdf: Evince «Document Viewer» (Gnome), Atril pour Mate Desktop, xpdf, gv, zathura et mupdf (légers), pdfcube (m'as-tu-vu)... L'original nécessite le dépôt deb-multimédia:

apt-get install acroread (multi) lit les fichiers pdf
apt-get install mozilla-acroread (multi) permet la lecture dans les navigateurs compatibles mozilla: firefox/iceape/iceweasel...

Sauvegarder en pdf

Annoter un pdf

L'application xournal permet l'ajout de notes sur un document pdf, à la tablette graphique, à la souris (!) ou au clavier. Le pdf lui-même ne sera pas modifié, mais xournal créera un fichier nom-du.pdf.xoj contenant tous vos commentaires. Il suffira de lancer ce fichier .xoj pour lancer la lecture commentée avec xournal ; lancer le pdf avec votre lecteur habituel de pdf ignorera les annotations.

Éditer des pdf

PDF Editor (pdfedit) peut reprendre un pdf pour modifications, mais n'est pas aussi intuitif que LibreOffice pour la création des pdf.

Pour convertir un pdf en texte simple (du paquet poppler-utils):

pdftotext fichieraconvertir.pdf sortie.txt

Extraire une image d'un pdf

evince et atril permet la sauvegarde d'une image d'un pdf par un clic droit sur celle-ci. PDF Editor (pdfedit) est bien plus compliqué, sauvegarde l'image en .bmp et semble-t-il à la taille de l'image affichée sur l'écran plutôt qu'à la taille originelle.

4. PAO

La publication assistée par ordnisateur permet l'édition au sens premier du terme.

Scribus

scribus (40Mo installés) est un logiciel de PAO (publication assistée par ordinateur), éditeur de documents dont la mise en page est plus complexe que celle d'un traitement de texte: contournement d'images non rectangulaires, texte non continu...

Tex / Latex

Tex [tεχ] est langage de formatage de textes utilisant une syntaxe très précise, permettant une mise en page rigoureuse et des expressions complexes. Il est par exemple souvent utilisé pour les travaux exigeant l'expression de formules scientifiques.

LaTeX est un ensemble de macros pour rendre le langage Tex plus accessible

5. Dictionnaires

Rappel: concernant LibreOffice, voir ici

aspell / ispell

Les fichiers fr_FR.dic, en_US.dic ou fr_BE de l'utilisateur toto se trouvent à l'adresse /home/toto/.config/enchant

Dictionnaire Le Littré

Le dictionnaire XMLittré (40Mo installés) est disponible comme paquet Debian:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install stardict-xmlittre

Le système charge de lui-même les paquets nécessaires, dont stardict

Les dictionnaires sont installés en /usr/share/stardict/dic/

le-dico-de-rene-cougnenc

Il s'agit d'une liste collaborative de plus de 95.000 mots (non définis) et de 39.000 municipalités françaises et leurs codes postaux.

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install le-dico-de-rene-cougneng

installe le dico en /usr/share/dico-cougnenc/. Il s'utilise en mode console:

dico paris
dico paris*

La première commande donne Paris, la seconde tous les mots commençant par Paris, et tous les numéros postaux pour Paris.

Insensible à la casse et ignorant les accents, la chaîne de recherche peut être codée avec deux jokers et quelques expressions régulières:

? permet l'insertion d'un seul caractère indéterminé dans une chaîne de recherche
* permet l'insertion d'aucun, un seul ou plusieurs caractère(s) dans une chaîne de recherche

[] permet l'insertion d'un caractère à choisir parmi plusieurs:

[^e-o] exclut la présence d'un ou plusieurs caractère(s) dans une chaîne de recherche, en l'occurrence de e à o inclus

Par exemple, dico b[rl][^i]? donne tous les mots de quatre lettres commençant par «bl» ou «br» dont la troisième lettre n'est pas un «i». dico b[rl][^i]* étend la recherche aux mots de trois caractères ou plus. Très utile en MCAO (mots-croisés assistés par ordinateur).

Vous pouvez trouver ici un fichier reprenant les communes belges avec leur codes postaux, commençant toutes par le caractère "_". Avec les droits de super-utilisateur, il suffit de le sauvegarder à la racine de votre espace (/home/toto si votre compte s'appelle toto) puis de le copier en mode super-utilisateur en /usr/share/dico-cougnenc/:

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] cp _.dic /usr/share/dico-cougnenc/

et l'interroger en tant que simple utilisateur (toujours commencer par le caractère «souligné»):

dico _Bru* pour trouver toutes les communes commençant par «Bru»
dico _*43?? pour trouver toutes les communes belges dont le numéro postal (en 4 chiffres) commence par 43»

Dictionnaire japonais

L'application gwaei (Gnome) permet l'installation de dictionnaires japonais - anglais/français... avec liste de lieux et de noms japonais, de kanji et radicaux. Au premier lancement (Applications » Accessoires » gWaei, les préférences permettent de télécharger les dictionnaires par simples clics, qui se retrouvent à l'adresse /home/toto/.config/gwaei/ (pour l'utilisateur toto) ou /usr/share/opendict/dictionaries/ (droits de super-utilisateur). Visitez également dico.fj.free.fr.

Si vous disposez des dictionnaires wwwjdic, voilà où les placer (avec Gnome, pour l'utilisateur toto):

6. Caractères spéciaux

Les touches d'un clavier comptent généralement quatre caractères en s'aidant des touches [shift] et [altGr]. Certaines sont cependant différentes pour des claviers proches comme le sont les fr_FR et fr_BE (les claviers francophones FRancais et BElges).

Il existe également des touches qui modifient la lettre frappée ultérieurement, en ajoutant un accent, permettant de générer des lettres accentuées non prévues par le clavier régional. On produit ces accents seuls par une double frappe.

La disposition de clavier Bépo permet une frappe plus rationnelle de ces caractères.

7. Écritures non latines

Pour disposer d'écritures non latines, soit il suffit d'installer son clavier et une fonte quand il s'agit d'un simple alphabet, soit il faut installer, quand il s'agit de langues extrêmes orientales, un serveur, des méthodes de saisie, qui chargent généralement les polices nécessaires, et une interface.

Le serveur scim

Ce serveur est surtout intéressant pour les caractères extrêmes orientaux. La première étape est d'installer le paquet scim, qui installera normalement (Debian 9 Stretch) quelques paquets complémentaires: im-config, libscim8v5, scim-gtk-immodule, scim-im-agent et scim-modules-socket.

Il faut ensuite choisir une table correspondant à la langue désirée (le paquet scim-modules-table sera installé dans la foulée):

Il faut encore installer une méthode de saisie, parmi les suivantes:

Il faut enfin relancer le serveur X (se délogguer et se relogguer).

L'interface se configure par un clic droit sur le clavier qui apparaît dans la barre des services (par défaut en haut à droite pour Gnome et Mate-desktop). Attention, la configuration est un peu délicate:

La touche «majuscules permanentes» (CapsLock) peut bloquer certaines méthodes de saisie.

IBus et anthy

IBus est un autre gestionnaire de saisie de caractères non latins.

suEn mode super-utilisateur: su [Enter] apt-get install ibus-anthy devrait installer le système ibus et la méthode de saisie anthy pour le japonais. Les autres écritures sont disonibles. Après relance du système graphique, il sera peut-être nécessaire de cliquer-droit sur l'icône-clavier et cliquer sur Préférences » Méthode d'entrée » Sélectionner une méthode d'entrée. Sinon, [Ctrl-Alt-Espace] bascule vers le mode japonais de saisie.

8. Polices de caractères

Les paquets de polices de caractères sont en général préfixés fonts- ou ttf- (cela peut varier selon la distribution et la police). apt-cache search ttf ou apt-cache search font liste les polices disponibles sur les dépôts debian ou dérivés.

Le paquet ttf-freefont couvre une bonne partie des caractères unicodes non latins, mais pas tous.

L'installation d'un paquetage par apt-get ou synaptic implique une reconnaissance de la police par le système: LibreOffice en tiendra compte lors du prochain lancement.

Le paquet ttf-mscorefont-installer est un don de Microsoft permettant de produire des documents standardisés en terme de police: Andale Mono, Arial, Comic Sans MS, Courier New, Georgia, Impact, Times New Roman, Trebuchet, Verdana et Webdings. Bien que très compacte, Times New Roman est la police la plus lisible sur document papier.

ttf-aenigma est un paquet contenant environ 465 polices de fantaisie, mais qui ne contiennent pas toujours les lettres accentuées.

Les polices suivantes sont plus spécifiques:

font-manager (Gnome ou Mate-desktop) permet de visualiser et (dé-)sélectionner des (familles de) fontes installées.