site sans réclame Citoyenneté critiqueCont@ctS'abonner

Année 2014

2015 · 2014 · 2013 · 2012 · 2011 · 2010 · 2009

2014.01.08 – Dons d'organes: la solidarité dépasse la frilosité

Suite à la loi du 14 juin 1986 sur la présomption de solidarité en matière des dons d'organe après décès, les déclarations de solidarité ont dépassé les déclarations d'opposition. Rappelons que le don est anonyme et non rétribué, et qu'il n'est pas nécessaire de faire de démarche pour y consentir: seuls s'y déclarent positivement ceux et celles qui désirent accélérer le transfert de l'organe, les familles étant sinon toujours consultées.

2014.02.13 – Extension de l'euthanasie en Belgique

Nouvelle étape dans la laïcisation de la Belgique: le Parlement belge décide de permettre également l'euthanasie aux mineurs et aux déments, au grand dam de l'Église. Rappelons qu'en Belgique, où l'on compte encore 50% de chrétiens, la population y est favorable selon un sondage RTBF/Libre Belgique:

Euthanasie de mineurs (1)Euthanasie de déments (2)
+++– –NRP+ +++– –NRP+
Belgique:38%36%8%6%13%74%14% 43%36%6%4%12%79%10%
Flandre:40%36%7%5%13%76%12% 46%34%7%3%12%80%10%
Bruxelles:37%33%10%8%13%70%18% 38%34%10%7%13%72%17%
Wallonie:34%40%8%6%12%74%14% 41%38%8%4%11%79%12%

Note: les pourcentages étant arrondis, leur somme peut donner un résultat légèrement différent de 100%.

Êtes-vous favorable/plutôt favorable/plutôt défavorable/défavorable...
(1) à une loi authorisant l'euthanasie de mineurs souffrant de maladies incurables, particulièrement pour des mineurs qui ne seraient plus en état de donner leur consentement (par exemple, parce qu'étant dans le coma ou dans un état végétatif prolongé)?
(2) à une loi autorisant l'euthanasie de personnes majeures souffrant de démence de type Alzheimer ou de démence vasculaire à un stade suffisamment avancé pour que ces personnes souffrent psychiquement au point de demander la mort mais à un stade trop avancé pour être en état d'exprimer la demande d'être euthanasiées (avec le consentement de deux médecins dont un spécialiste de l'affection concernée)?

2014.06.13 – Une banque doit-elle nécessaiement être capitaliste?

Le Gouverneur de la Banque nationale de Belgique, Luc Coene, ne voit pas d'un bon œil l'arrivée d'une nouvelle banque coopérative, arguant notamment qu'il y a actuellement trop de banques. C'est probablement parce que ce membre de la Trilatérale pense qu'une banque ne se justifie que par l'appât du gain. NewB contr'attaque avec la pétition ilmanqueunebanque.be.

2014.06.01 – Le patronyme reste patriarcal

Une nouvelle loi permettrait le libre choix du nom de famille pour l'enfant. En bref, le père et la mère choisissent le nom du père ou de la mère, voire une combinaison des deux. Sauf que seul le père a le droit de veto, auquel cas seul son nom sera porté. Il faudrait voir par quelles voies les député.e.s sont passés pour arriver à ce compromis, mais une chose est certaine: la discrimination est patente, hommes et femmes n'étant pas égaux quant au droit de veto.

2014.12.31 Après six mois de réflexion, l’Institut pour l'Égalité des Femmes et des Hommes a décidé de demander à la Cour constitutionnelle l'annulation de cette disposition.

2014.06.22 – Pour Gérard Deprez, ce n'est jamais l'heure des socialistes

Le président du MCC (Mouvement des Citoyens pour le Changement) a déclaré ce dimanche 22 juin 2014 que le CDH (chrétiens démocrates) est l'otage du PS, pour avoir reconduit une majorité avec le PS au niveau régional et renâcler à entrer dans une majorité avec le Mouvement réformateur, dont fait partie le minuscule MCC, au niveau fédéral. Le chef des libéraux, Charles Michel, tient à peu près le même langage: le MR a le droit de faire partie des différents gouvernements, du fait d'avoir gagné les élections. En fait, il a augmenté, mais n'est toujours pas le premier parti de Wallonie ni de la Région bruxelloise.

1981Δ19852010Δ2014
PVV8.6%+2.710.7%oVLD8.6%+1.29.8%
PRLW12.9%–0.710.2%MR9.3%+0.39.6%
CVP19.3%+2.021.3%CD&V10.9%+0.711.6%
PSC7.2%+0.88.0%CDH5.5%–0.55.0%
SP12.4%+0.114.5%SPA9.2%–0.48.8%
PS12.7%+1.213.9%PS13.7%–2.011.7%

Il faudra peut-être rappeler au président à vie du MCC que c'est le multi-partisme, favorisé par le scrutin (relativement) proportionnel, qui entraîne ce genre de chose. Sans majorité absolue des sièges, il faut réaliser une coalition pour mettre sur pied un gouvernement majoritaire, ce que ne peut pas toujours faire le «gagnant», par exemple parce qu'il est idéologiquement isolé ou qu'il a été trop hargneux à l'égard de ses adversaires durant la campagne électorale.

Trente années plus tôt, Gérard Deprez allait répétant: «Ce n'est pas l'heure des socialistes». Le PS avait gagné en voix, mais Gérard Deprez, alors président du PSC, avait préféré s'allier avec le PRLW, qui avait diminué, renvoyant le PS dans l'opposition. Les populistes savent que l'électorat a peu de mémoire: ce sont les mêmes (Gérard Deprez pour le MCC et ses amis libéraux) qui s'insurgent en 2014 contre ce qu'ils n'ont pas hésité à faire en 1985.

2014.10.11 – La vengeance du MR: à droite, toutes!

Ne supportant pas d'avoir été exclu du gouvernement francophone après avoir pourtant copieusement écœuré ses partenaires potentiels, Charles Michel s'allie avec une coalition flamande de droite (65 sièges sur 87 - 75% des élus flamands): CD&V (chrétiens de centre droit), VLD (droite «décomplexée») et NVA (droite nationaliste). Minoritaire en région francophone (20 sièges sur 63 - 32% des élus francophones), il reçoit le poste de premier ministre pour un gouvernement «kamikaze» longtemps supposé mais vigoureusement nié.