site sans réclame Citoyenneté critiqueCont@ctS'abonner

Année 2015

2015 · 2014 · 2013 · 2012 · 2011 · 2010 · 2009

2015.01.08 – Charles Michel soutient Charlie-Hebdo

Le premier ministre Charles Michel a occupé le centre du rassemblement de Bruxelles en soutien à Charlie Hebdo (2015.01.07 soir, place du Luxembourg). Noble attitude face à l'expression libre d'un journal qui n'a de cesse de critiquer les tracasseries aux moins nantis, tâche autour de laquelle ce Gouvernement s'est constitué sous couvert d'économies (sur les dépenses allégeant le fardeau des faibles) et de relance (en allégeant les taxes des riches).

2015.03.15 – La laïcité peut-elle être confessionnelle?

Dans la confusion courante entre laïcité et athéisme entretenue par la catholicité belge, le cours de morale non confessionnelle est apparue comme étant partiale: un arrêt de la Cour Constitutionnelle a assimilé la morale laïque à un cours «philosophique» (c'est-à-dire religieux ou de morale laïque dans le jargon belge), alors que l'école officielle n'a pas à catégoriser les élèves, en vertu de la séparation de l'Église et de l'État... selon un principe de la Constitution belge datant de 1831.

Belle façon de stigmatiser la morale laïque et de moquer le pluralisme de l'école publique... Rappelons que l'enseignement confessionnel catholique envisageait il n'y a pas si longtemps de dispenser des cours de religion musulmane.

2015.05.12 – Il a été décidé par la ministre de l'enseignement obligatoire CDH (Centre Démocrate Humaniste, crypto-chrétien) qu'un cours de remplacement, qui a été appelé par dérision «cours de rien», s'appellera «Encadrement pédagogique alternatif» (ce qui ne veut pas dire grand-chose: tout cours est au minimum un «encadrement pédagogique», et «alternatif» ne signifie rien en soi), organisé dès 2016 dans le primaire et 2017 dans le secondaire. On ne sait pas encore dans quelle mesure les professeurs de religion et de morale pourront donner ce qui devrait être un cours d'éducation à la philosophie et à la citoyenneté.

2015.10.06 – Il semblerait que les professeurs de religion et de morale laïque auront le droit de dispenser ce nouveau cours après un engagement de neutralité.

2015.06.19 – L'encyclique sur le climat

Si les chrétiens écoutent plus le pape que les scientifiques, c'est peut-être bien qu'il les relaient par une encyclique écologique. Mais comme son ouverture aux homosexuels n'avait pas été suivie d'effet, il est permis de se demander comment François organise concrètement le Vatican pour améliorer son bilan carbone.

2015.07.06 – Suis-je Grec?

Plutôt que de se considérer comme victimes, les Grecs ont décidé de refuser le diktat de l'Europe ultra-libérale appuyée par les créanciers (à moins que ce ne soit l'inverse). Il y aura probablement du sang et des larmes, la démocratie n'étant jamais octroyée mais conquise. En espérant qu'il ne s'agit que du premier acte de résistance contre la finance arrogante.

Vu d'ici, il est difficile d'affirmer «Je suis Grec»: si cela tourne mal, le reste de l'Europe devrait s'en sortir ; si la Grèce réussit, elle aura pris tous les risques pour montrer que l'Europe de l'austérité (pour les pauvres) n'est pas une fatalité.

2015.08.15 – Le fascisme est éternel

Le fascisme n'a jamais aimé la culture. Les ruines multimillénaires de Palmyre ne confirmant pas le Coran, les musulmanissimes auto-proclamés ne peuvent que les détruire. Les dégâts quotidiens faits aux femmes sont bien pires, mais il semble qu'on s'indigne moins à ce sujet.

2015.08.28 – Une dette rapporte toujours

Comme les Allemands, les Belges auront déjà profité pour 12 milliards d'EUR de rente de la dette grecque.

2015.10.15 – Charles Michel promet des jobs, pas des emplois

Les mots sont rarement innocents. Plutôt que de parler d'emploi ou de travail, le premier ministre promet «des jobs, des jobs et des jobs» (Discours de rentrée du Parlement belge, 2015.10.13). Il y a tout de même plus qu'une nuance entre ces termes, le job étant «davantage considéré comme un travail d'appoint que comme un véritable métier»*, donc un travail temporaire et sans beaucoup de statut. Le mot «job» est le plus souvent utilisé par les étudiants pour une activité rémunérée qu'il comptent bien ne pas faire toute leur vie.

*Le Nouveau Littré, édition augmentée du Petit Littré, Garnier, 2004

2015.10.18 – Le sarkozy sans peine

L'Express tient pour incompréhensible une phrase de Nicolas Sarkozy lors d'un meeting de soutien à une candidate républicaine. La phrase est pourtant beaucoup moins absurde qu'il n'y paraît, on pourrait même dire qu'il s'agit de sarkozisme pur jus:

Phrase «incompréhensible» Explication d'un observateur occasionnel de la vie politique française
Je voudrais leur dire «Je fais face à mes détracteurs»
qu'on a reçu le coup de pied au derrière «Nous avons subi une défaite électorale», mais le terme est édulcoré en métaphore familière
mais que c'est pas parce que vous voulez renverser la table «Je veux croire que votre vote est protestataire...». Il s'agit d'une référence biblique: Jésus renverse les tables des marchands qu'il chasse du temple (Matthieu 21:12, Marc 11:15, Jean 2:15)
que vous descendez de la voiture «mais ce n'est pas une raison pour quitter le parti!». L'expression consacrée est plutôt «quitter le bateau» ou «descendre du train», mais l'image est sans doute trop collective
dont vous vous abstenez de choisir le chauffeur! «Vous n'étiez que 64,5% à vouloir de moi à la présidence de l'UMP!», ce qui est un scandale et l'origine du mal: le discours de Nicolas Sarkozy revient comme d'habitude à lui-même.

2015.11.14 – Recrudescence de Marseillaises

Le malheur du chant national français est qu'on s'en tient souvent à la première strophe, qui termine sur «Qu'un sang impur abreuve nos sillons». Ce slogan se situe exactement dans le même registre que les appels à la haine des imbéciles qui se cachent derrière leur religion.

2015.11.18 – La faute au laxisme socialiste belge

Tout le monde fut étonné (même la CIA et le FBI semble-t-il) de voir s'effondrer les tours jumelles, touchées par deux avions remplis de kérozène (New-York 2001.09.11, 3000 morts et 6300 blessés). L'Espagne n'avait pas vu venir les attentats de la gare d'Atocha (2004.03.11 Madrid, 191 morts, 1858 blessés), que la droite voulait absolument reporter sur les Basques. Les quatre explosions dans le métro (London, 2005.07.07, 56 morts et 700 blessés) ont également échappé à la vigilence du MI6.

Les attentats de Paris (cafés et Bataclan, 2015.11.13, 130 morts et 350 blessés) ont très vite été attribués à l'incompétence de la Belgique, la droite belge se défaussant sur l'inévitable laxisme de gauche.