Quelques infos épinglées de l'année 2018

2020 · 2019 · 2018 · 2017 · 2016 · 2015 · 2014 · 2013 · 2012 · 2011 · 2010 · 2009

2020.01.31 – Bye-bye, Great-Britain #

Le référendum du 23 juin 2016 avait été gagné par des menteurs, tout le monde avait pu s'en rendre compte. Les élections du 12 décembre 2019, dont l'enjeu était clair, ont été gagnées par ces mêmes menteurs. Bien sûr, le scrutin majoritaire a permis à 43% des voix de disposer de 56% des députés, mais il est vain d'invoquer un mode de scrutin lorsque le résultat n'est pas celui escompté.

Un conseil: attendez quelques (dizaines d')années avant de conclure sur les bienfaits ou les méfaits de cette politique à l'esbrouffe.

2020.02.16 – Être ou ne pas être Charlie #

Charlie-Hebdo serait réac selon l'Union Syndicale Étudiante (USE, «jeunes FGTB») et le Cercle Féministe de l'ULB (CFU), qui s'opposaient au débat que le Comité d'Action Laïque proposait ce 13 février 2020 en invitant deux personnes de l'hebdomadaire. La réelle question est: réac en vertu de quelles valeurs? Ce n'est pas très clair.

L'Union Syndicale Étudiante (FGTB) se justifie sur son site: «En effet, en niant les rapports de domination à l'œuvre dans nos sociétés, en dénigrant continuellement les personnes opprimées, CH participe directement à la stigmatisation de ces personnes, se rend complice des structures sociales actuelles et donc valide l'ordre social tel qu'il est aujourd'hui.» Quelques exemples auraient été bienvenus pour démontrer que Charlie Hebdo est un suppôt de la «domination bourgeoise, blanche et cis-hétéro-patriarcale», en tout cas quelque chose de plus consistant que des liens vers deux blogs critiquant le journal. Il faut se reporter à la page FaceBook du Cercle Féministe de l'ULB (leur blog s'étant arrêté en 2015), média auquel tout le monde ne souscrit pas. Deux petits rappels tout de même:

Il est évidemment plus facile de s'attaquer aux démocrates qu'à leurs ennemis. Merci de nous le rappeler.

2020.03.02 – Arte est plus regardée qu’on ne le pense #

Bernard Hennebert, animateur du site consoloisirs.be, nous apprend que la part d'audience de la chaîne culturelle Arte est en croissance: 2,2% en 2017, 2,4% en 2018 et 2,6% en 2019. RTL-TVI a par contre été tancé par le CSA pour insertion de publicités dans un journal télévisé saucissonné.

Un bémol toutefois: le site Consoloisirs est écrit en gris sur kaki, ce qui explique peut-être pourquoi il me semble difficile de trouver l'endroit où s'inscrire à la lettre mensuelle.

2020.03.14 – Le mail idiot du moment #

Un courriel intitulé «ON N'ARRETE PAS LE VIRUS AVEC LA PANIQUE, MAIS AVEC L'INTELLIGENCE!», qu'on est invité à transmettre à tous nos amis, nous apprend que le coronavirus qui sévit en ce moment «meurt si il est exposé à des températures de 26-27°C» et qu'il suffirait de «consommer durant la journée toutes les boissons chaudes possibles». Cela donne toute suite une idée de la bêtise du message, le corps humain étant plus chaud de 25°C.

Ensuite, on y apprend que «tout type de masque peut l'arrêter», puisque «Le coronavirus est assez grand, il a un diamètre d'environ 400 à 500nm» soit un demi-micron (un millimètre divisé par 2000). Or il est répété à chaque pandémie (SRAS, H1N1...) que les masques de chirurgien servent surtout à ne pas contaminer les autres, mais peinent à arrêter les aérosols de quelques microns, plus gros que le virus. Par ailleurs, de si petits objets peuvent rester en suspension, car plus sensibles aux mouvements aérien qu'à l'attraction terrestre. Il ne faut donc pas espérer que «le virus tombera par terre».

Les conseils d'hygiène qui suivent ces deux informations grotesques ne dépassent pas ceux qu'on entend toutes les heures à la radio. Le message se termine avec un lien vers un site italien contre la thrombose – mais évidemment pas sur une page précise –, ce qui est la signature habituelle d'une désinformation prétendant donner des gages de légitimité.

Préférez les adresses précises, comme www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019

2020.03.16 – Du bon usage de la métaphore #

Se rappelant sans doute que le pâle Bush Jr s'était facilement fait réélire après une douteuse Seconde Guerre du Golfe, Jupiter Macron tente le coup de Mars en qualifiant de «guerre» les mesures rationnelles contre un virus qui ne fait finalement que son boulot. Pareil expédient juge une politique.

2020.03.20 – Distance rien de moins que «sociale» #

La distance «inter-individuelle» ne devrait jamais être appelée «sociale», le social dépassant justement les relations inter-individuelles.

2020.04.01 – Voyance et Covid19 #

Il y aura bien sûr des voyants qui affirmeront avoir prédit la pandémie Covid19. Mais est-ce que cela aura été explicitement imprimé en 2019?

2020.05.17 – Haie d'honneur le dos tourné #

Il était une fois deux «libéraux» (Charles Michel et Didier Reynders) responsables d'une impasse politique après avoir collaboré avec la «droite décomplexée» (NVA), et qui ont ensuite quitté le navire, l'Europe est trop bonne.

C'est toujours dans les moments les plus difficiles qu'on fait appel à une femme: Mitterrand avait fait le coup en mai 1991 avec Édith Cresson lorsque tout se dérobait sous ses pieds. Celle-ci n'avait pas tardé à se faire chahuter après sa saillie «La Bourse? J'en ai rien à cirer!» (1991.05.19, conversation privée, mais en présence d'un journaliste). Le Général De Gaulle avait dit la même chose, mais de façon plus ampoulée: «La politique de la France ne se fait pas à la Corbeille». On prête encore à Napoléon un «Si la Bourse est mauvaise, fermez-la!» et à Vincent Auriol «La Bourse je la ferme, les boursiers, je les enferme». On pourrait juste reprocher à Édith Cresson de ne pas avoir pris la mesure du pouvoir mirobolant de la finance-casino à la fin du XXe siècle.

Sophie Wilmès, promue par Charles Michel comme première ministre ad interim, hérite d'un problème que personne n'a vu venir: la gestion d'une épidémie. Fait-elle bien, ou mal, sa besogne? La gestion d'une crise est toujours très compliquée: il s'agit par définition d'un moment critique, et face à un virus peu connu, il est très difficile de prévoir toutes les conséquences. Par ailleurs, quelques décennies de politique anti-sociale à l'origine du problème des hôpitaux ne peuvent se régler en quelques semaines. Nous ne saurons à peu près ce qu'il aurait fallu faire que lorsque nous connaîtrons exactement le comportement du virus à moyen et à long terme.

Ce qui est sûr par contre, c'est qu'on a en général toujours plus de respect pour les mâles car on les craint davantage. Merci de nous avoir rappelé que nous en sommes toujours là.

2020.08.12 – Tâtonnements #

Il est facile de critiquer, une dizaine de millions de Belges savent mieux que les experts ce qu'il aurait fallu faire. Une petite critique quand même: le gouvernement est-il sûr que le stylo avec lequel chacun doit inscrire son nom et ses coordonnées est à chaque fois bien désinfecté?